Review

WWE Capitol Punishment : Washington Screwjob

Ce n’est pas parce qu’un Pay Per View parait mauvais sur la carte qu’il l’est forcement dans la réalité. En effet Capitol Punishement malgré des matchs aux résultats ultra-prévisibles n’était pas aussi mauvais que prévu.

Le pay per view s’est ouvert sur le match pour le titre des États-Unis entre Kofi Kingston et Dolph Ziggler. Confrontation peu intéressante puisque déjà vu pas mal de fois lorsque les deux lutteurs étaient à SmackDown. Malgré cela, le match était bon. Les deux lutteurs on bien assuré pour l’opener et ça c’est plutôt bon même si le fait qu’un match pour un titre, même pour un titre secondaire en opener d’un PPV, c’est mal. Bonne nouvelle, Ziggler a remporté ce match et est devenu champion des États-Unis pour la première fois de sa carrière. Bonne nouvelle parce qu’il lui fallait un titre pour perdurer dans l’amélioration de son personnage qui dure depuis quelques semaines. Et il faut aussi vite faire oublier le pseudo-règne champion du monde poids lourd d’il y a quelques mois. Il ne lui reste plus qu’a se débarrasser de Vickie Guerrero qui ne lui sert strictement plus à rien depuis leur arrivé à RAW.

Deuxième match de la soirée, et le plus attendu : Alex Riley contre The Miz. Comme je l’ai dit dans l’article pronostique de ce pay per view, Alex Riley est un trés bon catcheur quand on lui donne les moyens de nous montrer ce dont il est capable. Face au Miz, bien que ce dernier ne soit pas un grand technicien des ring, Riley a pu nous montrer une bonne partie de son talent. Résultats à moitié surprenant, Riley gagne. À moitié surprenant parce que Riley est à domicile ce soir, mais personnellement je suis surpris car Miz perd en crédibilité en perdant face à un type qu’il a dominé pendant plusieurs mois et parce qu’il sort d’un feud contre la topstar de la fédération.

On passe à la purge de la soirée, Alberto Del Rio contre le Big Show. Big Show qui n’attend pas que le match commence pour attaquer Alberto. Mais tout à coup, out of nowhere surgit Mark Henry qui s’en prend au Big Show pendant environ cinq minute en réponse à l’attaque de de ce dernier contre Henry lors du SmackDown précédant le pay per view. Après quelques minute ou le Big Show est resté inerte en dehors du ring, il réussira à monter sur le ring et le match pourra commencer. Del Rio s’en prendra directement au genou déjà blessé du géant afin de bien handicaper ce dernier pour la suite du match. Big Show aura beau faire tout ce qu’il peu, avec un genou en moins il ne parviendra pas à se défendre et Del Rio en profitera pour porter sa prise de soumission. L’arbitre prendra la décision d’arrêter le match et de donner la victoire à Alberto Del Rio. Le match n’aura d’intérêt surement qu’a mettre sur les rails une feud entre le Big Show et Mark Henry. Et l’on peu malheureusement constater le pauvre rôle qu’aura eu Del Rio dans celui-ci.

 Aprés un segment backstage avec R-Truth qui s’en prend à un pauvre gars du staff à cause d’une remarque sur le nom apposé sur la réplique de la ceinture qu’il porte, Wade Barrett fait son entrée dans l’arena pour un monologue et se moque de l’Amérique. Il évoque l’affaire Weiner, ce député qui a posté des photos de lui en caleçon poutre apparente sur Twitter. Il continuera sur le fait que l’Amérique est un pays beau de loin mais beaucoup moins de l’intérieur. Discours réussi, oui. Mais le public Américain habituellement très susceptible sur le sujet ne réagira pratiquement pas, voir un peu à la fin. Dommage.

Le match de Barrett contre Ezekiel commencera ensuite et des champs « USA USA » retentiront dés le début. Rappelons quand même qu’aucun des deux lutteur n’est américain. Ce match aura été court, trop court. Grand étonnement, Ezekiel se relèvera d’un Wasteland, du jamais vu. Ezekiel remportera le match sur un Tortue Rack. Comme dis quelques phrases plus tôt, ce match est trop court est c’est bien dommage quand on sait que les deux lutteurs sont capable de bien plus, surtout Barrett. C’est là que l’on peu voir le peu d’intérêt qu’a cette ceinture pour la WWE, à peine cinq min dans un pay per view. Espérons que ce nouveau champion donnera un peu plus d’exposition au titre Intercontinental, mais j’en doute. Jackson aura droit à un petit moment au micro interrogé par Lawler. Erreur, il ne faut SURTOUT PAS donner un micro à Ezekiel, il est mauvais. Pour Barrett, espérons qu’il puisse enfin pouvoir gravir quelques échelons et enfin accéder au titre majeur de la brand bleue, car il le mérite vraiment après un an de leadership de stable.

Punk est maintenant à l’interview et il brille. Il nous rappelle que le mouvement des mecs qui ne boivent pas, fument pas, baisent pas (oui des Straight Edge quoi) et dont il fait parti a débuté à Washington. Il continuera sur la politique est ses déboires en disant qu’il est aussi un homme politique mais qu’il est honnête contrairement à eux. Il terminera sur ses confrères de lutteurs en disant qu’il ne sont pas honnêtes, Rey Mysterio le premier.

On passe au match, et là on peut le dire, ce match est LE match de la soirée. Punk et Mysterio nous ont déjà bien prouvé qu’ensemble ils savaient faire de très bonnes choses lors de leur rivalité en 2010 à l’époque de WrestleMania XXVI. Ce soir ne fera pas exception à la règle. Ce match durera assez longtemps et sera bourré de suspense. Il se terminera sur une victoire de CM Punk grâce à un 619 contré en GTS, mettant fin à plus de 400 jours de loosing streak en pay per view pour la straigh-edge superstar. Personnellement j’attends avec impatience la suite pour CM Punk, car la storyline qui se met en place, bien que déjà connue (un article est en préparation sur le sujet d’ailleurs), promets d’être énorme.

Vient maintenant l’heure du match entre Christian et Randy Orton pour le titre de Champion Du Monde Poinds Lourd. J’attendais aussi ce match car les deux précédent furent assez sympa, même très bon pour celui d’Over The Limit et la feud bien construite. Mais cette fois, une chose était différente car Christian est maintenant bel et bien heel, et c’est le genre de chose qui peu changer la façon de faire de ce dernier. Résultat : on à la le deuxième bon match de la soirée. Orton m’apparait de mieux en mieux et a même ajouté quelques nouveau moves à son arsenal. Christian est aussi bien dans son nouveau personnage qui n’entache rien à son potentiel in-ring. Bon le match se terminera sur un classique RKO, mais on a aucune déception après avoir vu ce match. Par contre on se demande vraiment si la feud tend à continuer, ou si Christian s’arrête là et retombe dans le midcard comme je le prédis depuis plusieurs semaine. Oui car on sait que Christian ne sera pas champion à l’issue de cette feud, du coup on se demande s’il est vraiment utile de continuer pour un quatrième match en PPV? Il y a bien sur une « excuse » pour continuer la feud, et là le titre de cette review prend tout son sens, c’est le fameux pieds de Christian qui se trouvait malencontreusement dans les corde et que l’arbitre n’a pas vu! Alors va-t-on en rester là?

En rivalité depuis plusieurs semaine déjà, Jack Swagger et Evan Bourne se voient offrir un match en Pay Per View. Déjà ça fait super plaisir de voir Evan Bourne en Pay Per View et ça semble assez bon pour son avenir. Bon le match n’est pas non plus un grand match, il est même annoncé comme « spécial bonus attraction ». On pourrait croire que c’est le genre de match qu’on met entre deux grand moment et qui sert à faire patienter la foule qui attends (impatiemment?) le main-event. D’ailleurs c’est surement ça, même si un semblant de rivalité dure depuis quelques semaines entre les deux. Le match n’est pas mauvais à regarder, Swagger domine en partie le match mais perd encore une fois trop rapidement contre Bourne.

C’est maintenant l’heure du main-event. Et pour être franc, ce match ne m’importait pas plus que ça. La storyline, bien que construite comme il faut ressemble assez au précédentes qu’a eu John Cena pour le titre WWE, il n’y a que l’adversaire qui change. Elle est d’ailleurs assez semblable à celle qu’a eu John Cena contre Batista l’année dernière : le heel s’en prend au public qui admire trop John Cena selon lui, il y une conspiration etc.. Peu passionnant quand on y pense. A peine le match commence que les « let’s go Cena » et « Cena Sucks » retentissent. Le match mets trop longtemps à démarrer. Et quand il démarre, c’est R-Truth qui prend rapidement le dessus. Cena reprend le dessus et le match devient plus intéressant et plus mouvementé, Cena part sur sa combinaison favorite Attitude Adjustement et STF, mais R-Truth s’en relèvera. Histoire de faire le pitre, R-Truth sort du ring, prend la casquette Cena d’un lil’Jimmy au bord du ring et prend ensuite son verre, le bois puis lui rend. Mais il ne faut pas sous-estimer un lil’Jimmy, entièrement dévoué à sa superstar favorite, il envoie le contenue du verre en pleine face de R-Truth ! Cena en profite et renvoie Truth dans le ring, Re-AA et cette fois Cena remporte le match et conserve le titre. Fin de match sympa, drôle et inattendue.

Que penser de ce Pay Per View maintenant? Ce n’est pas un grand PPV certes et ce n’est certainement pas le meilleur de l’année. Mais dans l’ensemble c’était plutôt bon. On retiendra la victoire très méritée de Ziggler et celle surprenante d’Alex Riley, l’interview excellente de CM Punk et le match de la soirée CM Punk contre Rey Mysterio. On retiendra aussi comme bon match, celui entre Christian et Randy Orton qui je dois dire, m’étonne de plus en plus.

Coté négatif il y a aussi de quoi dire, le match trop court pour le titre Intercontinental, je ne reviendrais pas encore une fois sur le peu de considération apporté à ces titres secondaires mais juste que cinq minute pour un match en pay per view, c’est bien trop court. Le match entre Alberto Del Rio et le Big Show, synonyme du n’importe quoi. Trop court et apparemment construit juste pour mettre en place une rivalité entre Henry et Big Show. Pauvre Alberto. On regrettera aussi l’absence de match de Divas (oui on regrette vraiment). La WWE ayant préféré mettre ce match le lendemain en laissant le choix au public parce qu’aucune feud n’a été mise en place pour le titre des Divas. Dommage.

Voilà, maintenant il ne reste plus qu’a attendre le prochain PPV, en espérant franchement que les rivalité seront pour la plupart beaucoup plus intéressante. Et enfin savoir qui aura la chance d’être Mr MITB, sachant que là aussi, les possibilités sont grande et je ne doute pas une seule seconde que la WWE arrivera à nous surprendre encore une fois.

7 commentaires

Les plus lus

En haut