Reportage

WWE à Bercy : Two nights in Paris

Show du 3 Septembre :

J’arrive une trentaine de minutes avant le début du show comme à mon habitude, la salle est presque comble, beaucoup d’enfants présents, rien d’étonnant. Le show commence, je devais être en Carré Or, finalement on me trouve une place 2ème rang ringside, parfait !

On commence avec la bataille royale pour définir l’adversaire de Randy Orton plus tard dans la soirée : Rien de bien surprenant, les jobbers sont éliminés en premiers, Christian (vainqueur du match) choisit la solution de facilité et se glisse en ringside en attendant que le ring se vide, remonte, en élimine un, puis recommence. Dans le quintet final on retrouve Khali, Sheamus, Bryan, Barrett & Christian et ce sera finalement ce dernier qui l’emportera en éliminant Bryan.

Le match suivant est le match des divas, où Natalya affronte Alicia Fox. Le match a été plutôt court, de bonne qualité pour un match de divas, Natalya perd le match. A noter que les rôles étaient inversés pendant le match, Alicia étant censé être face, c’est la Canadienne qui se faisait acclamer par le public.

Le troisième match voit s’opposer Sin Cara à Tyson Kidd. Ce match fut un des meilleurs de la soirée, très rythmé et de très bonne qualité, d’excellents moves de la part des deux lutteurs, mais ça sera la sensation Mexicaine qui ressortira vainqueur du match après son Senton Splash.

Le quatrième match oppose Ted DiBiase & Jinder Mahal (w/The Great Khali). Avant le match, Jinder Mahal fait une promo heel et récolte une assez bonne huée de la salle. Sans surprise, c’est l’indien qui remporte le match, grâce à l’inévitable intervention de Khali.

Le match suivant est à mes yeux le meilleur match de la soirée, dans lequel Wade Barrett affronte Sheamus. Le match a été excellent, rythmé, de bonnes prises de risque des deux parts, de la technique, rien à dire de négatif pour ma part, ils ont tout les deux assurés. Victoire de Sheamus.

C’est l’heure de la pause, Christophe Agius & Philippe Chereau montent sur le ring, font de la promo pour le merchandise de la tournée.

Le show reprend avec the match « pause pipi » (habituellement reservé aux divas), entre Mark Henry & Ezekiel Jackson. Le match bien heureusement se termine assez vite, car c’était lent, et lourd (c’est le cas de le dire !)

Le match d’après, tout comme le Cara/Kidd fut très très bon, Cody Rhodes défendait son titre intercontinental contre Daniel Bryan. Avant le match il fait une promo pro-OM et gagne les huées de la foule. Il finira sa promo par « paperbaguer » Christophe Agius. Le match fut lui aussi excellent, très technique comme on peux s’en douter, encore de la bonne qualité. Cody conserve bien évidemment son titre.

Vient l’heure du main event, où Randy Orton défend le titre de champion du monde poids lourd contre le précédent champion et vainqueur de la bataille royale, Christian. Le match est assez bon, comme ont pu montrer les deux adversaires lors de leur précédents affrontements. Randy Orton conserve son titre après un RKO alors que Christian se jetait du turnbuckle. Après le match, il fait le tour du ring, serre les mains, signe des autographes et prend même quelques photos !

Show du 4 Septembre :

Comme la veille, on entre dans la salle 30 minutes avant le show, et là, stupéfaction, les trois quarts des gradins sont vides. L’attente se réduit et la salle ne se remplit toujours pas. Le show commence et c’est toujours aussi vide, je crains un bide.

Le show s’ouvre avec un match Bryan contre Barrett, le niveau est très bon, et le public semble apprécier. Des beaux moves de la part des deux lutteurs. Avant le match, Barrett part dans le public chercher une pancarte « Barrett My Rockstar » qu’il a repéré, et récupère une bonne pop, heel de son statut. Victoire de Daniel Bryan.

Le second match de la soirée est un mach par équipe où Jimmy & Jey Uso affrontent The Great Khali & Jinder Mahal. Ce soir encore, Jinder Mahal fait une promo heel, et récolte un peu de heat. Le match est un bide total, le public est mort, et le match pas bien intéressant en soi. L’entrée des Usos en live est juste magique par contre, à vivre quoi ! Victoire de Jinder Mahal & Great Khali après une intervention dans le dos de l’arbitre.

Le match suivant est celui des Divas, toujours entre Natalya & Alicia Fox. Encore une fois, les rôles se sont échangés, puisque Nattie a reçu une pop assez importante. Victoire d’Alicia Fox.

Le match qui suit voit s’affronter Heath Slater à Ezekiel Jackson, et je pense que toutes les personnes présentes seront d’accord avec moi, ce fut le match le plus inutile de la soirée, victoire de Big Zeke en moins d’une minute grâce à son Torture Rack.

Second match par équipe de la soirée, et grosse surprise alors qu’on entend le thème de Christian retentir, puis celui de Mark Henry, et enfin Sheamus, et finalement Orton. Ce match étant censé être le main event de la soirée, on se demande par quoi il va être remplacé. Le match met du temps à démarrer, les 4 hommes jouent avec le public sur le ring. Victoire des faces qui célèbrent comme il faut avec les fans en ringside.

C’est l’heure de la pause, un homme monte aux côtés de Tony Chimel et fait une vague promo pour les t-shirts et les programme en vente aux stands Sa phrase se résumant à quelque chose comme « Ouais euh bon y’a les t-shirts et les programmes qui sont en vente sur les stands, vous pouvez aller en acheter ».

Le show reprend sur un Brodus Clay vs. Yoshi Tatsu, et avant le début du match, on a déjà mal pour le japonais, qui en deux temps trois mouvements s’incline face au mastodonte.

Le match suivant est une réplique du match de la veille, entre Sin Cara & Tyson Kidd. On y voit relativement les mêmes moves, les mêmes contres. Victoire encore de Sin Cara qui célèbre chaleureuement avec le public.

Le dernier match est le main event, entre Cody Rhodes et Ted DiBiase, pour le titre Intercontinental. Alors que Cody est le premier à entrer sur le ring, il refait une promo heel et juste avant que le match ne débute, l’arbitre vient apporter un papier que Tony Chimel s’empresse de lire indiquant que le match qui suit est un 2 out of 3 falls pour le championnat Intercontinental. Les deux hommes qui se connaissent bien puisqu’ils ont été partenaire par équipe nous sortent un excellent match qui mérite sa place de main event. Victoire de Ted DiBiase par disqualification alors que Cody le frappe avec son masque (qu’il avait enlevé) alors que chacun avait gagné une manche.

Un second show, peut-être de trop qui semble avoir souffert de l’essoufflement du catch en France dont tout le monde parle et aussi probablement du fait que le lendemain, beaucoup d’enfant faisaient leurs rentrée. La WWE reviendra néanmoins pour quelques dates en Novembre, et en Avril prochain à Toulouse et Paris.

Anastasia Durand

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut