Cutting Orbaz

Cutting Orbaz #24

Bienvenue à tous et à toutes pour le vingt-quatrième Cutting Orbaz! Cette semaine à la WWE, on prépare Night of Champions avec un match qui nous fait rêver, mais qui n’est pour aucun titre! (Epic fail) De plus, une WWE qui cherche à concurrencer les Monday Night Football aux USA, c’est une WWE qui cherche trop à faire du fan service, une mauvaise WWE donc…

 

Cutting Orbaz #24: Fan service Canadien.

 

WWE SuperMegaSupra Raw du 12/09/11

 

  • Qu’est ce qu’il faut pas voir… John Cena et Bret Hart vs Ricardo Rodriguez et Alberto Del Rio. Il y a quand même plusieurs erreurs, déjà l’opener, horrible que ce soit sur la manière d’annoncer son match que pour les joutes verbales. De plus sortir de nouveau Bret Hart est un supplice, surtout qu’il fait toujours aussi peu pour le show… Vraiment la feud pour le titre WWE a eu des segments détestables ce lundi et ne donne pas du tout envie de voir le match à Night of Champions. De plus, les retours successifs de Bret Hart sont devenus une purge pour ce qui aurait du être, depuis le 4 janvier 2010, une réconciliation formidable.
  • Ce qui fut un peu plus intéressant (un peu…) c’est que ce soit Laurinaitis qui booke le match, un petit pion lancé pour rappeler que ce dernier complote dans le dos de Trips pour lui prendre sa place
  • Un match de titre US annoncé avant le PPV ! C’est exceptionnel ! C’est unique ! Plus sérieusement c’est réellement une affiche alléchante entre les deux heels Ziggler et Swagger avec deux bouche-trous Jomo et A-ry. Ces 4 là ce sont affrontés en tag team à Raw pour un résultat prévisible. Un face turn de Dolph Ziggler me semble tout indiqué afin de lancer une bonne fois pour toute cette satanée feud.
  • On sent bien le bon vieux booking inversé pour certaines feuds. Celles du titre WWE et WHC où le challenger domine tellement que sa victoire semble écrite. Mais aussi dans la rivalité tag team où on va surement nous sortir une chose du genre « ces deux là sont meilleures en solo mais en équipe, ils ne font pas le poids face à Al-Qaï… euh Air Boom ». Je tiens à signaler la promo déjantée mais néanmoins excellente d’Awesome Truth, le duo me plaît étonnement et les deux portent la rivalité au micro, ce qui est pas trop mal vu le mic-skill de l’équipe adverse…
  • Kelly Kelly vs Vickie Guerrero… Le pire n’est pas de se dire que c’est arrivé, mais que ce n’était pas la première fois… C’est le genre de « match » qui ne sert à rien, heureusement que Swagger et Ziggler était là pour donner de l’intérêt en dehors du ring
  • Alors maintenant, si je saisis bien le système « Supershow », c’est fait pour promouvoir le main event de Smackdown ? Il n’y a pas d’autres moyens que de sucrer du temps d’antenne à des gars de la midcard ? Bon, le match entre Rhodes et Orton était bon et la présence de Mark Henry puis son beatdown étaient excellents. Mais tout ça on aurait pu l’avoir à Smackdown et ça aurait superbement bien promu le match pour Night of Champions, même si on verra plus tard que la méthode employée à SD ! ne fut pas mal non plus. Mais tout ça ne me convainc toujours pas car Orton, qui doit se fader le lundi et mardi d’affilée en plus des lives shows doit être pas mal épuisé.
  • De quoi ? Il y a un trou ? Ah non mais ça c’est ce que je pense de la pseudo feud Lawler/ McOtunga…
  • Une rivalité qui elle, roule sur l’or, c’est HHH/Punk. Que dire si ce n’est un Bigard-esque « Ah quand même ! », CM Punk est tout de même assez balaise pour que Triple H s’enfonce dans une erreur, alors qu’on a plutôt l’habitude de voir Triple H enterrer son adversaire et le finir à coup de pelles. Bref, pendant que HHH s’enfonçait à dire que le public n’aimait Punk que depuis peu (Les chants CM Punk tout au long de l’année dès qu’il rencontrait Cena ne devait être qu’une illusion de tous sauf Triple H), CM Punk se faisait une joie de rappeler qu’on le célébrait bien avant sa révolte. Le tout part dans ce hors-sujet vu que, comme l’a si bien finalement rattraper Triple H, c’est devenu personnel. Le tout nous fait revenir à la bonne époque McMahonienne où Punk se fait couper le micro. Le Second City Savior décide qu’il a assez parlé et fout un coup de micro à Triple H, histoire de voir si ça résonne bien. Bref, ce segment a parfaitement hypé le match pour Night of Champions et garde le mystère sur le dénouement du match et sur ce que voulait dire CM Punk.

 

Raw reste dans une lignée un peu étrange entre une feud pour le titre fade et un conflit vague qui lui est excellent. En midcard, on se bat pour exister avec le temps d’antenne pris par Smackdown de manière plus ou moins bonne.

Superstars du 15/09/11

 

  • Si vous voulez des affrontements qui valent le coup, je vous déconseille la première partie qui a vu Brodus Clay casser son jouet de la semaine et Ezekiel Jackson… bah voilà quoi c’est Ezekiel Jackson, et qui gagne en plus…
  • Par contre, un bon tag team match entre les Usos et l’équipe de Trent Barretta et Johnny Curtis. Ce dernier a été bien mis en avant, j’avoue qu’il ne me déplaît pas et qu’il a un catch pas dégueulasse, à voir donc…
  • Drew Mac domine, Drew Mac s’élance pour le Future Shock! Wait, Qui c’est en face? Zack Ryder? Drew Mac perd…

 

Smackdown du 16/09/11

 

  • Edge est la deuxième ancienne (pas tant que ça) Superstar canadienne à apparaître à la WWE, mais cent, mille, un million de fois mieux utilisé que Bret Hart. Certes, le fan service était là avec l’entrée et le quatrième « ça fait plaisir d’être sur un ring », mais au moins il n’a pas à faire un Spear de « courtoisie » (en même temps s’il pouvait, il ne serait pas à la retraite). Et de plus, il a été utile à la qualité du show de part l’opener et le Cutting Edge (Mais quel copieur, Il l’a copié 6 ans avant que je fasse le Cutting Orbaz!)  en Main Event, mais j’y reviendrais plus tard. Tout d’abord l’opener avec Cody Rhodes. Certes il s’est surtout moquer de Rhodes, mais il lui a laissé une belle heat avant de partir.
  • Cody Rhodes s’énerva donc et commença une petite crise interrompue par Ted Dibiase qui, je dois le reconnaître, a un bien meilleur impact en face, c’est vrai, c’est pas pour rien qu’il a fait The Marine 2! (Ça se sent tellement que j’arrive pas à l’aimer?) Plus sérieusement, il ne m’horripile pas autant que d’habitude et le voir champion ne serait pas tout à fait illogique, mais comme mon ami Gus l’a dit « Pas avant Hell in A Cell ». En attendant le match à Night Of Champions devrait être d’un bon niveau, je dirais même un potentiel show stealer.
  • C’est l’image de la semaine de chez Voxcatch, Le face à face des Sin Cara, Mistico n’est pas viré, surement sauvé par Triple H. Franchement, je suis partagé entre l’ambiance emballante et la possibilité qui m’horrifie de voir ces deux là sur un ring qui sera surement plus un épisode de Botchamania qu’autre chose. Mais bon, je vais laisser la chance aux deux mexicains qui devront s’entendre in ring afin que le personnage de Sin Cara persiste.
  • Pour le titre tag team, cf. Raw mis à part qu’on a échangé Kofi et The Miz avec Evan Bourne et R-Truth.
  • La section Divas eu juste le temps pour hyper le match avec la challengeuse qui battit AJ et dit qu’elle allait battre Kelly² à NOC. Classique mais au moins plus crédible que de battre Vickie Guerrero…
  • The Great Khali vs Heath Slater: C’est déjà pas emballant, mais rajouter une attaque de Mahal sur Khali pour lancer définitivement la feud indienne, et maintenant vous pouvez vomir…
  • Et on en arrive donc au Cutting Edge, qui fut juste orchestralement  dirigé par la Rated-R Superstar. Il appuya chacun des points annoncés par l’un ou l’autre, ne défendant pas Randy Orton ni Mark Henry et partant en disant que la clause de non contact était finie au même moment que le Cutting Edge, c’est à dire maintenant.  Et là, on vit le roster se faire démolir par Mark Henry, en tout cas les jobbers + Randy Orton! C’est pas que je vais me plaindre, mais comment faire perdre Mark Henry après ça? (dans l’idée que Randy Orton conserve son titre.)  Un beatdown qui impose un peu trop Mark Henry en challenger invincible. Enfin bon, peut être que contrairement à mon idée, le World Strongest Man battra Orton à NOC.

Smackdown eut la même construction que Raw à la différence que la majorité de ces segments furent de qualité. On peut dire que maintenant le show bleu à un équilibre plaisant. Bref, je n’ai pas trop de reproches à faire sur ce show mis à part sur ses deux indiens.

 

Bilan:

Raw est un peu plus convaincant que la semaine dernière mais le système Supershow me paraît toujours aussi inutile, tant à Smackdown, les segments entrepris été suffisant pour bien promouvoir les matchs de Night of Champions et aurait peut être permis à des midcarders/lowcarders de Raw de faire leur apparition. On vit deux retours plus ou moins lucratif, la vue de Bret Hart me fait grimacer pendant que le retour d’Edge fut bien mieux exploité.

Superstars (on me dit dans l’oreillette que j’ai même pas fait une petite référence à NXT, Mais qui s’en préoccupe?) est quand à lui avec une partie à oublier et une partie avec des matchs propres à un niveau un peu en dessous qu’à l’accoutumée, mais vaut encore le coup d’œil si vous avez un peu de temps.

C’est ici que se conclut le vingt-quatrième Cutting Orbaz, on se retrouve la semaine prochaine. D’ici là, vous pouvez nous aimer sur Facebook, nous suivre sur Twitter et laisser un commentaire!

 

 

 

 

 

1 commentaire

Les plus lus

En haut