Review

WWE Hell In A Cell 2011 : Call The Police

Qui aurait cru que, 15 jours aprés un PPV horrible, on puisse assister à quelque chose d’aussi bon ? Pas nous en tout cas. Hell In A Cell avait lieu ce dimanche et on pouvait penser qu’en construisant un pay per view en 15 jours il en résulterait une catastrophe, et bien non, tout s’est bien passé.

On ouvre le show sur les commentateurs, Jim Ross, Michael Cole et… Booker T. Les bases sont déjà posé, c’est bien l’enfer auquel nous assistons à la table des commentateurs, l’envie de voir le PPV en espagnol est forte. Notons quand même le super décor mis en place par la WWE pour ce pay per view.

Sheamus domine Christian

Premier match, Christian doit affronter Sheamus, suite au segment qui a eu lieu à Night Of Champions voyant Sheamus offrir un Bro Kick à Christian après avoir jouer les compatissants sur le fait que ce dernier méritait un autre match de championnat. Christian entre en premier mais on découvre que Miz et R-Truth s’installent dans le public et ont des tickets. Un truc que l’on voit souvent, mais qui fonctionne toujours.

Cette fois ci les deux ne pourront pas rester, ils seront virés par Laurinaitis et sa bande de gros bras. Sheamus entre à son tour et le match peut commencer. Ce que l’on peut déjà dire, c’est que ce match est une bonne affiche pour un opener. Deux grosses stars, pas de titre en jeu, c’est parfait. Christian est bien malmené pendant ce match, Sheamus dominera pratiquement tout le temps son adversaire et remporte facilement sur un Brogue Kick. Un victoire logique j’ai envie de dire, et je doute fort que la rivalité continue.

Mark Henry est ensuite interviewé en backstage par Striker. Une interview qui n’apporte pas grand chose, mais ça meuble entre deux match.

Sin Cara vs Sin Cara, Sin Cara gagne

Deuxième match de la soirée, et là aussi grosse affiche : Sin Cara (Mistico) contre Sin Cara (Hunico). On a appris seulement cette semaine que les deux avaient par le passé, partagé le nom de Mistico. Hunico ayant débuté sous ce nom et avait dû, en 2005 changer parce que la CMLL qui avait déposé ce nom sans le consentement de ce dernier, l’avait ensuite attribué à un autre catcheur, le premier Sin Cara, et que ce différent n’avait apparemment toujours pas été réglé.

Étonnant donc de voir qu’un règlement de compte sur un sujet qui n’a rien a voir avec ce qu’il s’est passé à la WWE se règle à la WWE. Mais bon soit, ce match doit avoir lieu. On devait soit s’attendre à une festival de botchs qui aurait nourrir le prochain Botchamania, soit une festival de prise de haute voltige, de la vraie lucha libre quoi. C’est donc la deuxième option à laquelle nous aurons droit, avec quand même quelques petites hésitations par moment de la part des deux luchadors. Le seul bémol du match, la victoire. Ou plutôt la façon dont gagne Mistico, comment peut-on faire gagner un mec sur un roll up alors que dans les minutes qui précèdent on assistait à un feux d’artifice de belles prises ?

Match banal par équipe

Le match suivant est le match par équipe, AirBoom contre Zig-Swag. Je passe mon avis sur ces équipes, vous le connaissez déjà. On assiste quand même à un bon match, malgré quelques petites incompréhensions et pas mal d’actions à deux dans chaque équipes.

Bourne est spéctaculaire comme d’habitude, Kofi est égal à lui même, malgré pas mal de belles actions il est quasiment invisible. AirBourne remportera le match, grâce à Bourne qui contrera une tentative de Swagger de jeter Bourne du haut du poteau du ring à son avantage. Ce n’est pas un grand match non plus, semblable à ceux que l’on peut voir en weekly je dirais.

Mark Henry In A Cell

C’est maintenant l’heure du premier Hell In A Cell de la soirée. Mark Henry face à Randy Orton pour le titre de champion du monde poids lourd. Le match démarre trés vite, Orton s’acharne sans vergogne sur Mark Henry au point même que j’ai cru qu’Henry allait perdre son titre ce soir et passer un sale quart d’heure. Bon malheureusement pour Orton et heureusement pour la logique, Henry reprend le dessus et les minutes qui vont suivre vont être un massacre, le World Strongest Man ne laissera pas une minute de répit à Orton.

Orton parviendra quand même quelques minutes avant la fin à se sortir des griffes d’Henry et aura le temps de lui infliger un DDT depuis les corde et un RKO, mais Mark Henry se sortira du tombé. On a quand même bien faillit y croire. Mark Henry est toujours au sol, Randy Orton est prêt à lui envoyer un punt kick, mais Henry va se relever et porter un World Strongest Slam pour la victoire. Bon match donc, avec un Orton pas du tout à son avantage, situation assez rare. La rivalité n’est certainement pas terminée, et une revanche à Vengeance est à prévoir à coup sûr.

Nouvelle ceinture de champion Intercontinental, que Cody Rhodes conserve

Cody Rhodes arrive pour une promo. Une promo qui va d’ailleurs ravir tout les nostalgiques du catch. Il met la ceinture de champion Intercontinentale actuelle dans un paper bag, et sort d’un autre sac… l’ancienne ceinture Intercontinentale et cite toute les légendes l’ayant défendue, Bret Hart, Stone Cold Steve Austin, Randy Savage entre autres. Il la portera avec plus de fierté que toutes ces légendes et qu’il la défendra n’importe quand. Moment marrant et voulu je l’espère, c’est que Laurinaitis débarque et lui annonce qu’il va devoir la défendre maintenant contre John Morrison. Rhodes, lui, dit qu’il n’est tout simplement… pas prêt.

Cody Rhodes luttera donc en costume, mais ce n’est pas la première fois. Morrison dominera une bonne partie du match, si bien que Rhodes finira par quitter le ring et tenter de rentrer au vestiaire. Morrison court le rechercher, Rhodes lui s’attache au poteaux comme une moule à son rocher, drôle de façon de se défendre… Ce dernier finira quand même par reprendre le dessus dans ce match – Morrison a fini son show – et remportera le match sur un roll-up. Un match sympa, pour un match décidé à la dernière minute. Mais on ne peux encore ici constater que Morrison n’a pas d’autre utilité de jouer les perdant dans des match face à des heel dominants. Oui, il jobbe quoi.

Petit segment backstage ou l’on aperçoit que Miz & Truth sont de nouveau rentré dans l’arène et ont attaqué Bourne et Kingston.

Kelly Kelly torturée par Beth Phoenix

C’est l’heure du match des Divas, Kelly Kelly accompagné d’Eve contre Beth Phoenix accompagné de Natalya. Ce match est surtout une bonne séance de torture pour Kelly Kelly. J’aime. Après un petit combat entre Natalya et Eve en dehors du ring, Beth porte le Drop Of Doom, leur nouvelle prise de finition pendant que Natalya au micro s’approche de Kelly Kelly qui hurle, puis la frappe avec le micro pendant que l’arbitre a le dos tourné.

Un Glam Slam et un tombé plus tard, Beth Phoenix remporte le match et enfin le titre qu’elle mérite tant. Match moyen. Vous me direz c’est un match de Divas, et qui plus est totalement dominé par Beth.

Alberto Del Rio reste champion de la WWE

C’est maintenant l’heure du main-event, le second Hell In A Cell de la soirée et le premier en triple threat de l’histoire. John Cena, CM Punk et Alberto Del Rio s’affrontent pour le titre de champion de la WWE. Au début du match, Del Rio semble être l’homme à abbatre, John Cena et CM Punk s’en prennent directement au mexicain. Mais ça ne durera qu’un temps, CM Punk attaque ensuite John Cena. Ce dernier d’ailleurs, tout comme Randy Orton tout à l’heure n’est pas du tout à son avantage dans ce match, il est trés malmené par ses deux adversaires.

Le match est long, mais il n’y a pas de temps mort, les actions s’enchaînent bien. Un événement va changer la donne du match : Ricardo Rodriguez, voyant Alberto Del Rio en difficulté va venir en aide à ce dernier en attaquant un arbitre, en volant les clés de la cage et en entrant pour faire passer un tube en métal. Cena va sortir lui infliger un AA mais va se retrouver coincé à l’extérieur de la cage que Del Rio a refermé. L’action reprend donc entre Del Rio et Punk sur le ring, John Cena se réveille et se rend compte qu’il ne peux plus entrer. Il tentera d’ouvrir la porte par sa simple force mais sans succés, faut pas déconner non plus hein… même si J’ai failli y croire (hum).

Alberto Del Rio finit par récupérer le tube en fer et frappe Punk avec et fait le tombé pour la victoire. Donc comme je disais le match est vraiment bon avec pas mal de rebondissements et quand même, grosse surprise de voir que John Cena n’ait pas conservé son titre seulement deux semaines aprés l’avoir remporté et aussi surprise de voir Del Rio le récupérer aussi vite, pour le coup ces changements de champions étaient un peu inutile à première vue.

The Miz et R-Truth sème le chaos

Mais le PPV ne s’arrête pas là, et on se doutait bien qu’il allait se passer quelque chose de spécial quand on a vu que le main event commençait 45 minutes avant la fin du pay per view. En effet la cage se relève et permet à John Cena d’y entrer à nouveau, pour s’en prendre à Del Rio. Mais ce n’est pas le seul à pénétrer dans la cage, en effet deux hommes en sweats à capuche vont entrer et frapper toutes les personnes s’y trouvant, il s’agit de R-Truth et Miz.

Triple H arrive et la cage redescend. Tout le roster accourt pour tenter de démolir les parois de la cage. Notons à ce moment les commentaires furieux de Jim Ross qui s’égosille comme pas possible dans son micro. La cage s’ouvre enfin et Miz et Truth sont arrêtés par la police.

Voilà, le show se termine ici. Un show plutôt bon d’ailleurs pour le peu de temps qu’il a fallu pour le construire (seulement deux semaines !). Quelques surprise : John Cena et Randy Orton pas du tout à leurs avantages dans leurs match respectifs, John Cena encore, qui pert sont titre au profit de Del Rio seulement deux semaines aprés l’avoir remporté. La nouvelle (ancienne) ceinture Intercontinentale. Et forcement, la fin que personne n’attendait. D’autres choses cool mais moins surprenantes comme Mark Henry qui conserve son titre, Beth qui remporte enfin celui des Divas. Peu de point négatifs a part les commentaires de Booker T et de Cole dans une moindre mesure, les jeux de mot sur les Sin Cara pendant le match c’était moyen quand même, et encore et toujours le public qui semble totalement absent.

Dans l’ensemble on peut donc dire que l’on a assisté à un bon PPV mais le temps passe vite et dans pas si longtemps, aura lieu Vengeance, nouveau pay per view qui selont les rumeurs pourrait voir l’Undertaker y faire une apparition, certainement pour « saluer » Mark Henry à sa façon.

5 commentaires
En haut