Cutting Orbaz

Cutting Orbaz #27

Bienvenue à toutes et à tous pour ce nouveau numéro du Cutting Orbaz! Cette semaine, la WWE a décidé de donner du relief à sa feud principale après l’avoir lâché un peu avant Raw. Le tout n’est toujours pas clair mais au moins on avance vers quelques dénouements qui devraient nous donner des réponses. Dans les autres feuds on notera le retour du Big Show pour la suite d’une feud mis en parenthèses à MITB.

 

Cutting Orbaz #27: Forever Alone.

 

WWE Raw du 03/10/11

 

 

  • McIntyre a eu un match à Raw! McIntyre a eu un match à Raw! Et pas de 30 secondes mais d’un bon cinq minutes face à Randy Orton contre qui il fut loin d’être ridicule. Je garde espoir. Pendant ce temps-là Henry démolissait John Morrison en deux minutes. Bref, le main event de Superstars s’est fait bouffé par le main event de SD! Normal.
  • Après une défaite à Hell in A Cell, il paraissait évident que la face Kelly Kelly n’allait pas être mise à mal. C’est donc tout « naturellement » (on peut pas vraiment dire qu’il y est quoi de ce soit de naturel chez une diva) qu’elle beatdowna (du verbe très connu, beatdowner) Beth Phoenix. On aura surement un match revanche histoire de clore cette rivalité.
  • On notera le retour de Santino Marella face à Jinder Mahal. Ce dernier touche sérieusement le fond et je me demande même s’il va pas finir par être licencié, voire pire, atterrir à NXT.
  • Cette semaine, on eut le droit à un match d’une longueur conséquente, un 6 vs 6 qui eut une durée « réaliste » avec un temps fort pour chaque catcheur et qui se conclua, comme souvent en weekly par une victoire des faces. Mais la force de ce match et de n’avoir pas vraiment laissé quelqu’un de côté. On eut peu de matchs à Raw cette semaine, mais rattrapé par la qualité d’un 6 vs 6 rythmé et pas ennuyeux pour un sou.
  • La feud principale de Raw eut donc un temps d’antenne énorme, gargantuesque, galactique, bref, tout ce qui signifie que c’est grand (CMB, dédicace à Saucisse s’il me lit). On commença avec des segments backstages et annexes assez anecdotiques comme les excuses du Miz et de R-Truth, qui ne font pas vraiment crédibles avec leurs actions de HIAC. Puis une petite « altercation » entre Triple H et John Laurinatis. Le Cerebral Assassin qui n’a plus rien de cérébrale vu qu’il laisse son numéro faire à sa guise. C’est pas en le menaçant que ça va lui passer… Bref, le Haiche a l’air vraiment de ne pas savoir s’y prendre et je dirais même est booké faible face à Laurinaitis (niveau stratégie, même si Lau-Lau n’a pas trop la tête d’un stratège non plus).
  • Puis, on continua avec deux segments micro in-ring, la première mis en place la coalition qui veut la tête de Triple H, avec des heels à la heat moyenne jusqu’à ce que Vickie arrive. C’est tout de même magique le pouvoir de cette femme, qui rien qu’avec un petit « Excuse Me! » est pendue haut et court par la foule.  Tout ce tintouin fut interrompu par Trips qui ne se défendit même pas. En attendant le second segment micro…
  • Et là, It’s the big bazar! Un vote de confiance avec soit disant la totalité des catcheurs. Mais pas de John Cena, Orton, Sheamus, Kelly Kelly et autres top faces. Cette incohérence sera justifié par quelque chose de très simple, les catcheurs ne sont pas d’accord avec la peur de leurs collèges. (bah ouais, eux c’est pas des tapettes!) Autre incohérence, le monster heel Mark Henry qui fait parti de ce groupe qui se dit avoir peur. Mark Henry a peur? Vraiment? Le mec qui a défoncé tout le monde depuis quatre mois? Je dirais qu’il y a pas mal d’hypocrisie propre aux heels pour balayer quelque peu cette incohérence. Ce n’est pas pour autant que le segment n’eut aucun impact et le départ de tout le roster présent avec les arbitres, les caméramans et les commentateurs donna une vision assez impressionnante, je ne dirais pas à la hauteur du Nexus mais tout de même assez marquante pour pouvoir être montrée comme un segment majeur de l’histoire de Raw.

Bref, un Raw qui n’eut pas autre chose à nous raconter que la faiblesse d’un patron lâché par ces employés. Et là on a le choix, soit on trouve ça ennuyeux à mourir, soit on trouve que c’est un sacré bond pour la feud. Je choisirai la seconde option. Mais attention à pas trop laisser de côté les autres rivalités de côté.

 

WWE Superstars du 06/10/11

  • Oh joie, JTG et Alex Riley. Allez, on passe! Je noterai juste la belle descente d’Alex Riley depuis son face-turn.
  • Percy Watson contre Michael McGuillycuty… Je vous laisse deviner, bien entendu, je passe!
  • AJ et Tamina nous ont offert un bon match de diva par contre. Mais je hais les commentateurs, qui parlent (obligés?) de Raw pendant tout le show et du match entre deux discussions…
  • Un dernier match plaisant mais court entre deux catcheurs à l’aise in-ring, Ted Dibiase et Tyson Kidd. De quoi conclure un Superstars moyen.

 

WWE Smackdown du 07/10/11

  • C’est donc sur un contexte de Raw en désordre que s’ouvre ce show. Teddy Long saute sur l’occasion pour inviter les manifestants à rester. (plus on est de fous, plus on rit non mais!)On eut donc un segment où  Vickie, Dolph and co. ont déclaré que tant que Triple H sera en exercice, ils ne seront plus à Raw (bonne nouvelle pour Otunga!). Mais Captain Obvious ne pouvait pas laisser une occasion de booker passer aussi facilement! On eut donc une programmation d’environ la moitié du show dès le début. Comme d’hab à SD! quoi.
  • La bataille des Cara n’est pas terminée, après sa défaite face au champion WWE, le Power Rangers bleu s’est fait attaqué par son double maléfique. On se dirige vers un petit Mask vs Mask qui conclura surement cette feud, mais quand?
  • Exemple d’hypocrisie heelesque pur: Tu te plains de ne plus être en sécurité et tu attaques tes rivaux à leur match. Bref, les heels sont des heels, faut pas déconner non plus. Mais c’est ce genre d’incohérences qui font que les revendications ne tiennent pas sur grand chose.
  • Chez les Divas, pas grand chose si ce n’est une autre séquence de torture. Les Divas of Doom ont de la crédibilité et l’utilisent, même si les segments sont toujours aussi court et peu développé.
  • Ezekiel Jackson bat Jinder Mahal. Ah quand même, ça va vraiment mal pour Mahal…
  • On a le droit à un Spinaroony d’Hornswoggle, tant qu’il n’a pas plus de temps d’antenne, il ne me gène pas mais faudrait pas qu’il est un match…
  • Un main event très classique entre la paire Orton/Sheamus contre celle de Rhodes et Christian. On se dirige vers une feud entre Orton et Rhodes. Mais je vois mal Orton s’abaissait au titre Intercontinental, à moins que la valeur du titre, en hausse en ce moment, soit mis tellement en avant qu’on est comme une comparaison entre le WHC et l’Intercontinental championship. Enfin pour moi, une rivalité entre les deux ex-legacy n’est possible uniquement si Rhodes perd son titre. Et on voit mal face à qui…
  • Mais l’évènement de la soirée était le retour du plus show de tout les show. Le grand problème, c’est que je m’en tamponne le coquillard. Je ne sais pas, je n’ai pas eu de sentiment particulier à l’égard du Big Show. Mais pour être juste. Je dirais que le relancement de la rivalité avec Mark Henry fut efficace. Tout d’abord, Show est un homme de promesse et fit traverser le WSM a travers la table des commentateurs. Le tout donna un Long, qui, légèrement dépassé par les évènements, donna un match de championnat au gros spectacle. La rivalité reprend donc de plus belle. Par contre, en revoyant le match de MITB, j’ai vraiment peur du match de championnat…

Un Smackdown qui ne m’a pas extasié mais qui se révèle comme à l’accoutumée de qualité. Toutefois, Cette position de force par rapport à Raw doit être mieux exploité car au final les « Rawiens » présents n’ont pas apporté grand chose.

 

Bilan:

Une semaine donc assez étrange pour les shows principales entre des segments assez long et cette installation de la chute de Triple H qui a demandé beaucoup de temps. Il reste pas mal de pistes à exploiter et le prochain Raw, avec les manifestants contre les top faces risque d’être assez enlevé.
Du côté de Superstars, on retrouve un show très moyen et qui ne vaut clairement pas le coup d’être vu.

C’est ici que ce numéro se termine. On se retrouve la semaine prochaine, d’ici là, vous pouvez toujours nous aimer sur Facebook, nous suivre sur Twitter et laisser un commentaire! À la semaine prochaine!

4 commentaires

Les plus lus

En haut