Cutting Orbaz

Cutting Orbaz #30

Bienvenue à tous et à toutes pour ce trentième numéro du Cutting Orbaz! La WWE décide d’attaquer son booking post-Vengeance par des annonces et autres lancements/reconduites de ces rivalités. Ce qui nous a donc offert une semaine pas super folichonne mais qui donne de bonnes bases pour la suite.

 

Cutting Orbaz #30:  Reprise de souffle

 

WWE Raw Super Giga Extra Souplazoum Show du 24/10/11

  • L’annonce de la semaine, en tout cas vu le placement de l’annonce de la part des bookers, est le partenaire de John Cena pour affronter Awesome Truth à Survivor Series, The Rock. Le bémol dans toute cette histoire, c’est que cette annonce est une fausse surprise pour toutes les personnes suivant un tant soit peu le catch avec assiduité. Oui, car l’affiche annoncé « John Cena et The Rock. Never Before. Never Again » sur son affiche pour le PPV et l’annonce du retour du Rock sur un ring lors du PPV. Le tout faisait que l’on était dans une demi-surprise au grand maximum.
  • Triple H voit de nouveau son ami en déambulateur revenir le hanter et prendre un temps d’antenne considérable, vu que tout le début du show se basait sur la storyline de corruption à la WWE, qui sans Punk va perdre en intensité et en intérêt pour ma part. De plus, une rivalité entre une gloire en fin de carrière et une gloire fini depuis longtemps me donne un mauvais goût de périmé en bouche. Surtout que le tout va prendre un bon quart d’heure minimum à chaque show. À une époque où la WWE veut miser sur un renouvellement de la carte, ça fait cher la minute.
  • Côté midcard, Mason Ryan a de plus en plus « #1 contender » écrit sur son dos, manque juste le tampom « Read & Booked » de John Laurinaitis pour officialiser l’affaire, malgré tout, on est pas à l’abri d’un 5 vs 5 à la place d’un match pour le championnat US où plusieurs midcarders seraient ajoutés. Dolph Ziggler et Jack Swagger s’entendent toujours bien. Bref, pas grand chose n’a changé cette semaine côté championnat US.
  • De même, CM Punk se voit endosser ce rôle pour le titre WWE et va pouvoir se frotter seul à seul avec Del Rio. Là où la WWE a loupé un peu le coche, c’est que CM Punk en confrontation directe avec Laurinaitis, ça affiche quand même le « grand méchant » (enfin, je sais pas trop comment le définir vu ses actions pas totalement partiales envers les heels) comme un incapable niveau talent micro, un peu cocasse pour le Vice-président du secteur détection de talents de la WWE. On le sait tous que Laurinaitis a un mic-skill pourrave, mais pas la peine de l’enfoncer avec une confrontation avec CM Punk qui a tendance a légèrement enterrer son adversaire en terme de mic-skill.
  • Status quo niveau divas, Eve ou Kelly Kelly auront surement un title shot. Bref, rien de nouveau.
  • Michael Cole va affronter Jim Ross en mettant sa place de commentateur en jeu. Chouette, comme si on en avait pas assez eu pendant la période de Wrestlemania et après. C’est tout de même incroyable que les commentateurs prennent autant de temps d’antenne, surtout que la WWE lâche une bonne partie de son public à l’étranger, qui, si par exemple il regarde NT1, connait à peine les commentateurs…

Bref, un Raw qui, à cause de rivalités un peu ennuyeuses et d’annonces pas vraiment surprenantes fait un petit flop malgré une qualité générale au rendez-vous, mais les semaines qui suivent risquent d’être assez mouvementés, de quoi avoir envie de voir la suite!

 

WWE Superstars du 27/10/11

  • Opposer les ex-Legacy est à la mode, et on a fait ressusciter la feud entre Rhodes et Dibiase afin de nous offrir un match assez long et de qualité, bref, un des matchs qui aurait été tout à fait acceptable en PPV
  • Ezekiel Jackson vs Jinder Mahal, inutile de vous dire que je l’ai zappé… Si un courageux pouvait me dire ce que donnait le match, même s’il a du être traumatisé.
  • AirBoom vs JTG (en mode racaille, c’est à se tordre de rire) et Primo. Rien de particulier à dire sur ce « squash »
  • Et le dernier fut un match de Divas, en main event, entre Eve et Kelly² vs The Bellas Twins. Vous avez deviné, je l’ai pas regardé! Hop, un autre gain de temps sur un match vu et revu!

 

WWE Super Mega Extra Boom Smackdown du 28/10/11

  • Vous l’aurez sans doute vu ou compris, Raw a un peu squatté Smackdown ce vendredi, De là à voir un regroupement du roster, il n’y a qu’un pas que je ne franchirais pas (oui, je suis pas chaud pour les pronos foireux) mais bon, c’est encore du temps en moins pour les midcarders, qui se retrouvent avec de moins en moins de temps d’antenne vu qu’il faut caser les upcarders de chaque brand dans chaque show. De plus, le risque de blessure, je sais je me répète, et deux fois plus grand, les catcheurs n’ayant pas de véritable repos.
  • Angle intéressant entre Bryan et Kidd, c’est très astucieux d’avoir réussi à réunir les deux autour du DVD de la rivalité Bret Hart vs Shawn Michaels, les deux ayant un passé qui font qu’ils défendent l’un ou l’autre. De plus, ça changeait un peu de voir Kidd défendre une vraie cause plutôt que de se faire ridiculiser à NXT. Enfin, la première victoire de Bryan depuis des mois me fait plaisir. Bref, contrat rempli pour cette partie du show. (Bon, en exceptant les commentaires de Booker, comme d’hab.)
  • À trop vouloir donner de la qualité, on tombe parfois dans la redondance et parfois pas. Dolph Ziggler, qui a affronté Orton il y a un mois ou deux, au début des Raw Supershow, et eut à peu près le même déroulement. Bref un sentiment de déjà vu un poil désagréable.
  • Tandis que parfois, on a une (excellente) surprise, par exemple ce CM Punk vs Christian en Main Event, un main event par ailleurs de longue durée et de qualité. On eut le prolongement/l’officialisation des feuds Christian vs Sheamus et Del Rio vs CM Punk. Un Main event efficace et de qualité, on en redemande (pas la même affiche bien sur, mais un main event de même calibre.)
  • Je passe les segments Michael Cole et « Interview » de Sin Cara démasqué, qui pour mois n’ont rien apporté du tout.
  • Le segment chiant de la soirée arrive! Et c’est The Big Show qui parle du match de dimanche et d’une deuxième chance. Pitié, pas encore, certes le ring qui pète c’est cool, mais pas avant, avant c’était chiant et long… Bref, Mark Henry vend une blessure au dos pas si kayfabe que ça d’après les rumeurs, il reste donc en position de faiblesse par rapport au Big Show et un bon beatdown du WSM sur le Big Show serait le bienvenue afin de rééquilibrer les forces en présence.
  • Je crois que l’on a assisté à la première défaite depuis longtemps d’Air Boom. Et clean en plus, battus par Awesome Truth qui délivra une promo intéressante en visant juste à propos de John Cena qui aurait peur, et qui a donc choisi le seul homme assez fort pour espérer les battre, The Rock. C’est à la fois bien vu même si l’on sait que Cena seul se fait tout le roster bien entendu. Mais j’ai apprécié de voir que le duo était au final plus mis en avant qu’autre chose par le fait que Cena ait choisi The Rock.
  • On finit Smackdown en signalant la troisième victoire d’affilée de Wade Barrett depuis l’annonce de sa « renaissance ». Maintenant, lui trouvé une vraie rivalité, ce serait pas de refus messieurs les bookers.

Un Super Smackdown qui comme à son habitude était de qualité. Même si l’on avança pas tellement dans le booking (comme pendant toute cette semaine), les matchs et les angles sont bien amenés et les bases posées sont saines afin de pouvoir continuer sur ce chemin là la semaine prochaine.

 

Bilan:

À défaut de surprises, la WWE nous a servis deux shows stables afin de partir sur de bons rails, en tout cas pour la majorité de ses rivalités. On peut déplorer un Nash/HHH qui va se transformer en une rivalité un peu lassante et pauvre en qualité in-ring (car ils vont surement s’affronter…) et aussi une sorte de mélange des rivalités initiales avec des transferts dans le main event de Raw, ce qui donne un fouillis général à une histoire déjà assez capilotractée (ne cherchez pas, ce verbe n’existe pas)

Superstars offre quant à lui un show encore une fois mi-figue/mi-raisin avec un seul match intéressant cette semaine, mais on s’en contentera.

C’est ainsi que se conclut ce trentième numéro du Cutting Orbaz! Je vous remercie de l’avoir lu jusqu’au bout. D’ici là suivez Voxcatch sur Twitter, Aimez la page Facebook et laissez un commentaire!

2 commentaires

Les plus lus

En haut