Cutting Orbaz

Somebody Call my Momma – Cutting Orbaz #40

Quelle est la chance pour qu’un retour d’un pratiquement rookie me fasse plus d’effets que celui d’un mec dont le charisme est indéniable et que je kiffais grave ma race dès qu’il prenait un micro? C’est tout le drame du catch cette semaine, car un Funkasaurus à voler la vedette à Muetaurus.

 

Cutting Orbaz #40: Somebody Call my Momma

 

WWE Raw Supershow du 09/01/12

 

  • SOMEBODY CALL MY MOMMA! SOMEBODY CALL MY MOMMA! Je suis sous le charme du nouveau Brodus Clay, de cet gimmick vieillotte  tout droit sortie des années 80, de son côté kitch et volontairement cliché, je kiffe grave! On s’attendait à un monstre mais un repackaging plus tard voici le nouveau Brodus. Il s’est apparemment bien imprégné du perso’ (espérons que cela n’influe pas sur sa vie privée). Le seul problème? Peur d’un épuisement de l’effet de surprise pour laisser place à une lassitude.
  • Comment briser le charme d’un retour en seulement deux shows? Voilà ce qu’à réussi la WWE. Encore si on avait le droit à un acting un peu moins évident en ce qui concerne la tournure du personnage, mais là c’est prévisible, surjoué et pas très fin. Jericho est en train d’essayer d’en faire « too much » et ça me gave…
  • Et la feud du moment, c’est celle entre CM Punk et Dolph… euh John Laurinaitis. Bah oui, parce que notre blondinet fait méchamment office de figurant lors de ce show. On sent qu’il n’est pas forcément celui que l’on veut mettre en avant et cette semaine c’est bien Laurinaitis et son numéro de « je fais semblant d’être sympa » dans lequel il excelle qui fit office de heel majeur. Le petit jeu avec Punk reste intéressant même si le temps utilisé ce soir ne fut pas principalement pour cette rivalité…
  • Smackdown eut sa part et on profita de ce show pour hyper la rivalité Show/Bryan. Le second effectue un heel turn plus fin qu’à l’accoutumée, un peu comme CM Punk face à Jeff Hardy. Il n’est pas clairement heel, mais en a l’arrogance et certaines apparences et le public prend. Je crois vraiment en Bryan, je pense que son run peut aller très loin.
  • Par contre, le fait d’hyper le Rumble match avec Sheamus et Barrett c’est cool. Mais qu’ils soient accompagnés de Jinder Mahal et Santino Marella… Voilà quoi, ça le fait moyennement.
  • The Miz vs R-Truth tourne à la comédie perpétuelle. En soit c’est un peu dérangeant pour le Miz, mais si en plus il a « peur » de Truth alors que trois semaines auparavant il apparaissait comme un #1 contender potable… Ça fait mal.
  • Et enfin, le fil rouge se fit avec Kane (Ah ah, un fil rouge pour Kane, Ah ah, hum, bref), Cena et Ryder et sa route pour faire de John Cena un type haineux est sur la bonne voie. En effet, en s’attaquant à Ryder, l’ami de Cena, on voit clairement que Kane a touché la corde sensible. Cena est en position de dominé psychologiquement ET physiquement. Bref, pour l’instant tout roule mais ne doutons pas que Super Cena reviendra les prochaines semaines.

Un show divertissant, c’est le mot, un peu kitch avec le Funkasaurus Clay ou le pseudo « film d’horreur » assez cliché (Ah, la scène du changement de pneu…) passe très bien. Le tout donne un Raw de bonne facture mais assez « bordélique ».

 

WWE Superstars du 12/01/12

  • Contrairement aux apparences, c’est bien Wade Barrett qui a battu Yoshi Tatsu.
  • Un show épuré, plutôt coupé par les promos.
  • Un tour au toilettes plus tard (ouais, même sur Dailymotion je fais des pauses toilettes aux matchs divas), Brie Bella l’avait emporté.
  • Ah, Evan Bourne a aussi surement gagné son dernier match télévisé à la WWE. Il est maintenant suspendu 60 jours, ça sent la porte.

 

WWE Smackdown du 13/01/12

  • Troisième chance pour McIntyre et défaite contre… TED DIBIASE! QUOI? BRÛLEZ CES BOOKERS! BRÛLEZ LES!
  • La « Chavotisation » d’Heath Slater continue avec une défaite rapide contre Justin Gabriel et une humiliation post-match. Une position pénible pour l’ancienne cible préférée des blagues douteuses de Cena.
  • Par contre, la WWE retrouve de la considération pour Otunga, qui ne perdit pas face à Santino. Un « exploit » pour un mec qui même s’il n’a pas un grand talent devient un acteur de second plan tout à fait remarquable. Cette bataille d’assistants étaient bien vus et Santino se révèle toujours aussi drôle.
  • SOMEBODY CALL MY MOMMA! Oh tiens Tyson Kidd! 1,2,3! SOMEBODY CALL MY MOMMA!
  • Natalya perd. Tamina gagne. Voilà c’était le point divas!
  • Petite période de transition pour Cody et Wade qui n’avait pas tellement grand chose de prévu, chacun sort de sa rivalité et doit tout de même rester présent dans la tête du public. L’un en battant Big Zeke et l’autre en se déclarant vainqueur du Royal Rumble match. Bref, pas grand chose d’intéressant à se mettre sous la dent.
  • Bonjour, je suis Daniel Bryan et je suis un manipulateur émérite. Pour moi, il ne fait aucun doute que Bryan a manipulé AJ pour qu’elle « intercepte » Big Show. Et tout le travail psycho derrière, Bryan insultant Show, lui jetant toutes les misères du monde. C’est très finement joué, j’adore le côté psychologique que prend la rivalité et l’ascendant que prend Bryan. On peut miser sur de futures attaques au mental du Big Show voire même une sorte de « dépression » de ce dernier. En tout cas le Main Event était plutôt cool sur la fin mais le match est pas exceptionnel.
  • Hum? J’ai oublié un match? Je ne vois pas, j’ai pas vu d’irlandais gagner dans un match inutile contre un indien faussement pushé.

Un SD qui en dehors de son Main Event et son « Funkasaurus moment » paru bien… vide.

 

Bilan:

Une semaine assez cool et pourtant irrégulière niveau booking. Le côté psychologique des rivalités en main event de chaque show est bien mis en avant. Je serai vraiment intéressé de voir un Cena vraiment « plongé » dans sa haine pour Kane et que ce dernier le conduise à la démance.

Un Superstars plus que zappable, ne vous y attardez pas.

Ainsi se conclut ce quarantième numéro du Cutting Orbaz! Je vous souhaite une bonne semaine catchesque et d’ici là commentez! Ça me fait plaisir!

 

3 commentaires

Les plus lus

En haut