Review

Sur les chapeaux de Roode

La TNA est de retour à Orlando, Bobby Roode est toujours champion, et il le fait savoir.

Review d’Impact Wrestling du 16.02.2012

Petite remarque tout d’abord, les commentaires du show n’ont pas été enregistrés en même temps que le show cette fois-ci en raison du décès du beau-frère de Taz, l’empêchant d’être là également lors du pay-per-view de dimanche.

Le show commence avec une vidéo rappelant ce qui s’est passé lors de Against All Odds concernant les rivalités Roode/Sting/Jeff Hardy et Bischoff fils/Bischoff père.

Roode entre dans l’Impact Zone, se targuant d’avoir conservé son titre en s’étant jouer de Sting, la figure de pouvoir de la TNA. Sting fait alors son entrée, avouant son erreur du week-end. Voulant la réparer, il annonce que Jeff Hardy aura son match revanche ce soir, sans limite de temps, sans disqualification (ce qui embête Roode). Mieux que ce soir, le match, c’est tout de suite !

De retour de la pause publicité, les caméras se tournent vers le public pour nous montrer que Brian Jacobs, récent vainqueur du SuperBowl avec le Giants de New-York, est présent pour ce Impact Wrestling, accompagné de Mike Straka, commentateur américain de MMA.

Avoir en match d’ouverture un match de championnat poids lourd, c’est quand même pas mal de la part de la TNA, d’autant plus que ce n’est pas la copie carbone de l’affiche de dimanche.

Jeff Hardy domine de la tête et des épaules. Le combat se déroule principalement hors du ring. À chaque fois que Roode tente de sortir la tête de l’eau, Hardy lui remet la tête sous l’eau. Jusqu’à ce que Hardy monte sur le coin du ring pour effectuer son Whisper in the Wind, Roode profite alors de projeter l’arbitre Brian Hebner dans les cordes pour faire chuter son adversaire. Après une courte domination de Roode sur Hardy, Hardy revient avec un surpassement sur la rampe d’entrée. Le match continue, toujours aucun tombé tenté par Hardy, ça sent le coup foireux.

Je l’avais senti venir, Kurt Angle arrive par derrière pour attaquer Hardy. Le médaillé olympique que l’on avait pas vu depuis sa défaite face à Storm à Genesis en janvier effectue son retour. Décidément, quand Roode ne triche pas, quelqu’un d’autre le fait à sa place. Spear de Roode et le tombé, 1, 2, 3. Une victoire canadienne qui n’est pas sans rappeler un certain blondinet de Toronto.

Moment micro pour Roode dans les coulisses. « Combien de chances Jeff Hardy a-t-il besoin ? » J’ai envie de dire autant que possible puisqu’il a les dirigeants de son côté (devant et derrière les caméras). Sting le coupe et annonce un match pour la place de challenger au titre de Roode.

On retrouve Eric Young, guitare à la main, qui nous explique qu’il a oublié d’offrir un cadeau à sa chère et tendre ODB le jour de la saint Valentin, qu’il a perdu son permis de conduire, mais qu’il a écrit une chanson pour sa belle (qui n’est pas si belle que cela) qu’il nous faire découvrir ce soir. Et dire qu’il y a quelques mois on nous disait encore « Wrestling matters ».

Eric Young, le Francis Lalanne d'Orlando.

Sting s’en va trouver Bully Ray et Storm, tous les deux ont participé au match pour le titre de Roode dimanche dernier et tous les deux ont fait un tombé non victorieux (l’arbitre n’était pas en état de faire le compte alors que les 3 secondes étaient largement passées). Les deux vont donc s’affronter ce soir pour déterminer le prochain challenger de Roode.

Une vidéo est diffusé, donnant des nouvelles de Jesse Sorensen aux téléspectateurs. Le jeune homme de 22 ans s’est blessé lors de son match face à Zema Ion se fracturant une vertèbre. Cette blessure causant à son réveil une paralysie. Heureusement, au bout de quelques jours, Sorensen a retrouvé la sensation de ses bras et de ses jambes, ce qui est encourageant pour sa rééducation. Néanmoins, je souhaite critiquer la TNA sur le fait d’avoir trop insisté sur le côté pathétique de la blessure de Sorensen. Lors de cette vidéo, Jeremy Borash en voix-off pèse ses mots, qualifiant Sorensen « catcheur de 22 ans avec tant de talent et un si avenir prometteur », disant même que le fait que Sorensen guérisse si vite est « un miracle ». Avec tout le respect que j’ai pour la TNA et pour Sorensen, les blessures font parti de la carrière d’un catcheur. Certes, cette blessure est grave, mais il n’était pas nécessaire de sortir les mouchoirs du placard de grand-mère.

Suite à la vidéo, Zema Ion et le champion X-Division Austin Aries font leur entrée pour un match par équipe face à Alex Shelley qui a perdu ce week-end contre Aries, et Shannon Moore, qui lui a perdu contre Robbie E pour le titre Télévision. Le match est correct sans être exceptionnel vu les talents qu’on a dans le ring. Le match est remporté par Zema Ion sur un roll-up après avoir fait un blind tag sur Aries. La fin du match met en avant la place de challenger de Ion, qui pour moi n’a aucune chance face au vétéran Aries.

Les championnes par équipes, Madison Rayne et Gail Kim (qui est aussi championne féminine en solo) sont dans les vestiaires. Elles expliquent qu’elles ont connu quelques problèmes ces derniers temps mais qu’elle sont bonnes amies et que cela va s’arranger.

Une bataille royale est organisée pour déterminer la challengeuse au titre de Knockouts Champion de Gail Kim. Les participantes sont: Mickie James, ODB, Tara, Brooke Tessmacher, Velbet Sky, Sarita, Rosita, Angelina Love et Winter. Kim et Rayne sont en ringside pour pouvoir assister au match. Les trois dernières dans le ring sont Sarita, Angelina Love et Velvet Sky. On rappelle tout de même que c’est à Velvet que Kim a pris le titre en fin d’année dernière. Velvet arrive à se dépatouiller en virant Sarita, qui elle même a viré Love. Madison Rayne arrive dans le ring et élimine Sky pour devenir challengeuse au titre de Kim. La bataille royale a été tout de même assez vite expédié. Trahison donc entre les deux amies, un face turn de Kim est à prévoir.

Interview de Storm qui dit que c’est un vrai combat d’affronter quelqu’un de puissant comme Bully Ray et qu’un seul d’entre eux deux ne peut être challenger, et qu’évidemment, ce sera lui, le « Cowboy » James Storm.

Petite interview des nouveaux champions par équipes, Magnus et Samoa Joe. Rien d’intéressant. Juste de la promo personnelle.

Une vidéo retrace la défaite de Garett Bischoff à Against All Odds face à Gunner.

Gunner, Eric Bischoff, Ric Flair et Chelsea, ancienne Knockout qui fait son retour entrent dans l’Impact Zone.

"Hey Hugh Hefner, qu'est-ce que tu dis de ça?"

 

Eric Biscoff remercie et Ric Flair de l’avoir aidé dans la chute de son fils. Il souhaite bonne chance à Garett pour ses projets futurs (si ça c’est pas une ref. à Johnny Ace) en lui demandant de ne jamais remettre les pieds dans un ring (à mon avis, Eric va être déçu). Les quatre sabrent le champagne en l’honneur de leur victoire.

On retrouve Bully Ray, les plus gros mollets du business (c’est lui qui l’a dit). Il dit qu’il devrait être le champion, mais s’il doit passer par une victoire sur Storm, c’est sans problème.

Christy Hemme interviewe Mike Straka, qui va animé une émission de MMA pour Spike TV, la chaîne américaine qui diffuse Impact Wrestling. Bon, franchement, là, le seul truc intéressant, c’est le décolleté de Christy Hemme.

Moment sérénade avec Eric Young et ODB. Là, rien d’intéressant.

Le main-event, Bully Ray vs James Storm. Début de match dominé par Storm, puis Bully revient en se concentrant sur la jambe du Cowboy. Storm remporte finalement le match grâce à un double knee facebuster et à son Last Call Superkick. Le joueur de foot US des Giants vient célébrer avec Storm. Bully balance alors Storm dans les barrières de sécurité. Bully prend la bière de Jacobs des mains et lui crache au visage. Jacobs pousse donc Bully violemment. Après une interview en coulisses, on comprend que Jacobs sera présent aux côtés de Storm la semaine prochaine lors d’Impact Wrestling.

 

Austin vs Tyson. C'est le même, mais en moins bien.

 

Sting monte dans le ring. Il demande à ce que Bobby Roode le rejoigne. Sting annonce au visage du champion poids-lourd le match pour le titre à Lockdown, prochain PPV. Roode devra défendre son titre dans un match en cage, face à James Storm. C’est à ce moment que Roode perd les nerfs et frappe à l’abdomen la légende Sting. Il prend les lunettes de Sting, et le frappe ensuite à la tête de  plusieurs coups de poing, le faisant saigner. Personne ne vient en aide de Sting, si facilement tabassé.

Bilan: Plus le show avance, moins plus il se fait long. Le show débute bien avec un match de championnat, le match par équipe qui suit est correct, la bataille royale est limite, et ensuite la débandade, la chanson de Young, le discours de Bischoff, et la conclusion qui frise le ridicule.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut