Cutting Orbaz

Cutting Orbaz #45 – Amour, gloire et beauté.

Cette semaine, on était tous devant notre poste de télé/ordinateur/truc qui diffuse des images pour suivre les péripéties de nos héros/vilains/choses préférés. Force est de constater qu’avant Elimination Chamber plané soit une ambiance dramatique ou de légèreté. Chacun des shows montrant ce genre de moment.

 

Cutting Orbaz #45: Amour, gloire et beauté.

 

WWE Raw du 13/02/12

 

  • Amour/Beauté: Mais cette pelle mes amis! Cette pelle! John a beau avoir fait 10 films, cette pelle ah la la. On aurait TOUS aimer être à sa place. Elle est mignonne la Eve ah bah oui. Mais cette pelle, Mamma mia!
  • Gloire/Amour: Bien sur, la rivalité Kane/Cena fut amplement mise en avant pour l’Elimination Chamber et le fait que Cena soit sur le point de craquer était évident. L’apogée avec ce baise… cette galoche plutôt avec Eve a attiré définitivement le public. (se reconnaissant surement en Ryder, c’est à dire le pauvre petit rejeté par la jolie fille). Bref, le public déteste Cena, il a embrassé la haine et puis tiens, je vais gagner à EC, ça me fera les pieds.
    On sent Super Cena arriver à grands pas.
  • Gloire: Encore une fois le passage Smackdownien du show est rondement mené faisant suite à l’altercation entre les deux faces du show bleu. Et on peut se réjouir que ce soit encore une fois Bryan qui sortent dominant du segment, laissant les deux top face au sol, repartant avec le sourire et sa ceinture.
  • Gloire: Tamina qui reprend son nom pour bien se présenter en Snuka. On attend beaucoup des deux jeunes femmes à Elimination Chamber. Bon, c’est pas l’extase mais on a le droit à un semblant de rivalité, et pour les divas c’est déjà ça.
  • Beauté: Les matchs entre opposants à l’Elimination Chamber de Raw après un débat propre. Le tout a très bien hypé le match du dimanche.
    Les trois matchs furent propres à défaut d’être exceptionnels.
  • Amour/Gloire/Beauté: Comme avec Shawn Michaels, la préparation du second opus d’affilée contre le Taker est bien mieux mené que l’année dernière. On y découvre un Triple H corporate (tout ce qu’il a en fait toujours été) et qui refuse de finir le Taker car c’est « mauvais pour les affaires ». Et c’est très intelligent pour les bookers de tirer la corde sensible, en montrant bien que même malgré Michaels, Trips veut tenir la WWE à flot, tirant, à moitié dans le vrai, un constat. C’est la fin d’une ère, la nouvelle génération n’est pas l’ancienne et le catch n’est plus aussi populaire. Bref, on est dans la merde si le Taker est fini.
    De plus, l’acting de chacun fut magnifique. Entre un Triple H qu’on voit au bord de craquer et un HBK totalement déçu par son ami. Ce segment était parfait.

Un Raw Supershow qui, et je cite Toplevel « poutre du dromadaire un soir de pleine lune ». C’était vraiment bon de bout en bout en gardant un rythme certain. Du beau boulot.

 

Superstars n’était pas vraiment attirant cette semaine, de plus, je manque de temps, et afin de m’attarder sur de vrais shows utiles, je commenterai désormais uniquement les matchs qui en vaillent la peine, c’est à dire aucun cette semaine.

 

WWE Smackdown du 17/02/12

 

  • Amour: Tout le monde s’insurgeait de la victoire de Santino à la Battle Royale, lui donnant une place dans l’EC de Smackdown, mais quand on y pense, c’est logique. Santino n’est pas moins crédible que les autres (oui, même McIntyre) et la pop qu’il reçoit est assez démesurée pour un tel personnage. De plus, le gars est assez « léger » sur le ring. J’avoue ne pas trouver un grand intérêt d’envoyer un comedy wrestler mais bon. Il a de la pop, et c’est pas plus dégueulasse que Khali au final.
  • Gloire: Bryan est à l’origine, kayfabe, de ce changement en provoquant la commotion d’Orton. Bref, on renforce le heel l’air de rien. Et pour arranger le tout, on retrouve le côté stratagème avec ce crachat afin de l’emporter par Disqualification. Alors, oui ça rappelle furieusement Christian, mais ce genre de conduite renforce le côté manipulateur de Bryan.
  • Beauté: les prouts de Natalya. De quoi, j’ai pas le droit? Vous ne les trouvez pas harmonieux?
  • Gloire: Mahal bat Jackson… Non! Je peux pas qualifier par l’un des trois ce segment. C’était horrible avec deux des pires workers actuellement.
  • Et comme d’habitude, je vais caser dans cette catégorie Hunico et Ted Dibiase, toujours à se battre pour rien si ce n’est du temps d’antenne.
  • Gloire: Les Usos et Epico et Primo se sont rencontrés, je veux ce match à Wrestlemania et sur la durée, ça pourrait vraiment donner un peu de valeur à ce titre tag team. Et oui, c’est beau de rêver…
  • Amour/Gloire/Beauté: Au Great Khali. Ah bah si attendez! Se faire avoir par Orton une semaine auparavant, faire équipe de nouveau avec un adversaire de l’EC et ne toujours pas retenir la leçon en se prenant le finisher du partenaire. C’est la grande classe! Pendant ce temps là, Barrett et Rhodes s’en sont franchement trop pris pour être de crédibles potentiels vainqueurs. Je ne pense pas qu’ils aient été en position de force à aucun moment pendant la préparation de cette EC.

Un Smackdown un peu en deçà de son compatriote rouge, mais je ne lui en tiendrais pas rigueur car le feel good moment laissé à la fin au public avec la victoire de Santino était vraiment parfait. Et de toute manière, cette place n’aurait pas été celle du vainqueur alors autant satisfaire le public.

 

Bilan:

La WWE nous délivre des go home shows surprenant et pleins de rebondissements et ça fait plaisir. On a beaucoup de rebondissements tout en gardant une stabilité dans chaque show, permettant ainsi de voir Elimination Chamber sous le plus bel augure.
Ce PPV est assez décisif car il décide de la route définitive engagée vers Wrestlemania. On peut tout de suite déclarer que Cena passera la page pour se concentrer sur The Rock où que Sheamus s’attaquera au WHC du gagnant de l’EC de Smackdown.
Par ailleurs, j’aimerai désormais voir les titres secondaires comme l’US ou l’IC un peu plus en avant car ils sont désespérément en voie de disparition pendant cette période de l’année.

C’est ainsi que se conclut cet épisode du Cutting Orbaz. J’espère qu’il vous aura plu, on se retrouve rapidement pour les shows post-EC. D’ici là partager VoxCatch autour de vous, et vous irez au paradis!

 

4 commentaires

Les plus lus

En haut