Review

Garrett Bischoff au pays de Candy

Attention mesdames et messieurs, dans un instant ça va commencer. J’espère que vous vous êtes bien préparés car l’épisode de cette semaine d’Impact Wrestling est riche en conneries. Et pourtant leur slogan c’est toujours Wrestling Matters.

 

Kazarian, Christopher Daniels

Même Kazarian et Daniels sont consternés par ce show.

 

Review d’Impact Wrestling du 8 mars

Pour débuter ce show, une séquence tournée plus tôt dans la journée où Garrett Bischoff arrive aux studios de la TNA d’Orlando tel un jet-setteur. Petite question: sa voiture, il se l’est payé tout seul, sans l’aide de Papa, en bourlinguant de fédération indépendante à fédération indépendante ? J’ai des doutes. Garrett ressemble plus à un fils à papa qui fait sa crise d’adolescence dix ans trop tard. Le petit veut faire du catch et Hulk Hogan le soutient, pourquoi serait-il en tort ?

Eric Bishoff, Gunner, et Ric Flair entrent dans le ring. Eric Bischoff est désolé  – pas autant que nous – de devoir ce soir, une fois de plus, régler ses problèmes familliaux devant des millions de téléspectateurs. Il nous apprend que ce soir Gunner va affronter Garrett Biscoff dans un match par équipe. C’est alors que Kurt Angle se pointe. Eric Bischoff joue tellement bien l’étonnement qu’il aurait l’un des premiers rôles dans l’émission Le jour où tout a basculé sur France 2. Il est heureux de rendre service à Eric envers son fils ingrat. Il dit que tout le monde déteste chaque personne qui a Bishoff comme nom de famille (pas faux). Ce soir, avec Gunner, ils affronteront Garrett et le partenaire de son choix. Qui mise un paquet d’Haribo que son partenaire n’aura rien de surprenant ?

 

Ric Flair, Kurt Angle, Eric Bishoff, Gunner

 

On retrouve Sting dans les… euh… dans les toilettes. Il a pété un câble, quelque chose de pas possible, à se demander si Jeff Hardy ne lui a pas refilé ses restes de dope avant de toute arrêter. Il dit qu’il reste dix jours à Bobby Roode avant Victory Road, tout en se maquillant. Eric Young, vient lui demander une faveur car il veut faire plaisir à sa copine, ODB. L’esprit boiteux de Sting lui offre un match de championnat pour les titres par équipes. Lesquels ? Attendez la suite…

ODB et Eric Young entrent dans l’Impact Zone, et leurs adversaires sont Gail Kim et Madison Rayne. Avec ce comedy match, Young et ODB deviennent champions féminin par équipe. Les ceintures n’ont aucune importance pour les dirigeants, on le savait déjà, mais alors là ça se confirme. Il ne sert qu’à occuper les low-carders. Qui de mieux qu’un dingue et une camionneuse en champions ? Et c’est pas moi qui le dit, c’est la TNA qui le montre. Les prochaines défenses de titres, pour le peu qu’il y en aura, risquent d’être passionnantes.

Et s’il n’y avait que ça… Après le match, Young demande en mariage ODB, qui prend la bague et le demande mariage à son tour, ce qui est accepté. On aura surement le droit a une magnifique cérémonie. Youpi !

Un homme en costume et portant des lunettes, a demandé plus tôt dans la journée à voir les officiels de la TNA. Nous ne connaissons pas cet homme.

 

Joseph Park

Bonjour, je suis l’homme en costume et à lunettes et je viens tout droit des années 90.

 

Bully Ray a un moment micro, où il dit que Storm n’ira pas à Lockdown, il n’ira pas à Nashville, il n’ira pas gagner son titre de champion du monde poids lourd puisqu’il a été blessé par Bully,la semaine dernière. Encore un court mais bon segment micro de Bully.

On voit le champion X-Division  Austin Aries, téléphone à la main. Il dit que Sting lui a envoyé un mail. « Il a ouvert un compte Twitter, il envoie des mails, il fait un grand pas dans le 21ème siècle ». J’ai bien ri là-dessus. Aries doit affronter Zema Ion ce soir pour le titre, alors que c’était prévu pour le PPV. « Tu veux perdre de l’argent, en mettant ce match en semaine gratuitement (contrairement au PPV qui est payant) ? C’est une mauvaise décision pour le business Sting » Très bonne remarque. La TNA, utilise une remarque hors ring sur Twitter d’Aries qui n’est pas passé inaperçue aux yeux des dirigeants, ce que je trouve intelligent et cela rapproche de la réalité.

Match entre Aries et Ion donc, mais Taz et Mike Tenay préfèrent parler des Bischoff alors qu’on a deux athlètes hors du commun dans le ring. Mais bien-sûr. Sinon le match est assez court, on peut pas vraiment juger de sa qualité. Il sert surtout à faire perdre Aries par disqualification car celui-ci utilise le spray de Ion alors qu’Ion voulait s’en servir pour gagner le titre. Rien de bien méchant, ni de satisfaisant.

 

Austin Aries, Zema Ion

Débarrassez vous des nuisible avec l’Impact Spray.

 

Velvet Sky est dans les vestiaires lorsque l’homme en costume aperçu en début de show vient se présenter à elle. Il s’introduit comme le frère d’Abyss. Il demande à Velvet si elle sait pourquoi son frère a disparu. Forcément, la Knockout n’en a aucune idée. Pour préciser la situation, le catcheur, qui apparait sous les traits d’Abyss habituellement, apparaît ici comme son frère. On ne sait pas où ça va nous mener, et avec la TNA, on peut s’attendre à tout.

Bully de nouveau au micro, même rengaine que tout à l’heure, il veut être challenger au titre de Roode. Il appelle Sting qui arrive, qui fait le taré, il lui accorde son match, Bully s’extase sur ses mollets. Pourquoi ne pas avoir fait qu’un seul segment au lieu de dire deux fois la même chose ?

Bully affronte Bobby Roode, mais pas pour le titre. Le match est court. James Storm vient porter son Super Kick sur Roode à la fin du match. Aucun intérêt, ça ne fait avancer aucune rivalité. De plus, si on a Roode en milieu de show, cela signifie que Angle/Gunner vs Garrett/LaDameBlanche sera en main-event, j’en conclut donc que la TNA préfère mettre en avant Garrett Bishoff plutôt que son champion Booby Roode. Garrett en fait c’est le meilleur catcheur du monde ?

 

Hulk Hogan

« Depuis le temps que je me tue à vous le dire… »

 

Garrett se prépare dans les vestiaires. Il dit que Gunner, il l’a déjà affronté mais Kurt Angle, c’est un tout autre niveau. Encore heureux ! La TNA, c’est la première grosse fédération de Gunner, il a juste été champion télé quelques mois. Angle, c’est un mec qui a remporté sa médaille d’or en lutte avec le cou brisé, plusieurs ceintures de champions du monde, définitivement l’un des meilleurs de sa génération.

Joseph Parks, le frère d’Abyss, demande à Morgan et Crimson si ils ont des nouvelles d’Abyss. Ils parlent ensuite de leur match contre Robbie E et Robbie T pour être challenger et récupérer leurs titres. La division par équipe est tellement pauvre qu’une potentielle équipe championne est formée avec le champion télévision.

Dans le match pour les challengers, les deux Robbie (aux magnifiques jersey rose lors de leur entrée) mènent la danse en début de match puis le match est plié. Y-avait-il besoin de faire un match si c’est pour qu’il ait si peu d’équilibre ? Et même quand les adversaires sont bidons, les deux débiles arrivent à s’engueuler, parce que Crimson fait le tombé alors que c’est Morgan qui est dans le ring.

 

Crimson, Matt Morgan

 

Petit segment avec AJ Styles qui a une surprise pour Daniels et Kazarian, puis un autre petit segment avec Angle et Gunner qui radotent l’intro du show.

Promo de Styles, il dit que dans quelques mois cela fera 10 ans que la TNA existe et c’est grâce aux fans (qui dorment quand Jeff Hardy est pas là, contrairement aux anglais). AJ raconte qu’il a connu pas mal de choses lors de toutes ces années, et qu’il y a eu pas mal de choses choquantes, comme la trahison de ses meilleurs amis. Daniels et Kazarian viennent insulter AJ, le traitant de maladie qu’il faudrait traiter. AJ dit qu’ils sont la raison pour laquelle ils ne s’associent plus avec personne. Sauf… un Asshole. Mr. Anderson fait son retour.

C’est l’heure du magnifique main-event. Le mystérieux partenaire, vous l’attendiez ? Et bien, c’est… Jeff Hardy ! C’est pas comme si il avait eu une altercation avec Angle la semaine passé. Et puis entre catcheurs qui ont rien à faire dans un main-event, ils se comprennent.

Sinon, Jeff Hardy se fait, comment dire ça sans être vulgaire, martyriser pendant tout le match, jusqu’à ce que Garrett tel un Super Cena gonflé aux Frutty Pepples plein de vitamines, avec trois coups de la corde de à linge, un saut chassé (raté) et un DDT fait chavirer le Costa Angela. Hardy profite pour placer sa Swantom Bomb. Victoires ironiquement méritée.

Vous l’avez compris, cet Impact est inadmissible, pleins de segments vides et ennuyants pour nous fans de catch. Comme l’a rappelé l’autre dingue, dans 10 jours c’est Victory Road, et je crains que la TNA tente de nous donner ici un niveau d’excellence plus ou moins équivalent à celui de l’année dernière.

 

Jeff Hardy

Wow wow wow, du calme. On va encore dire que c’est de ma faute après.

9 commentaires

Articles populaires

En haut