Review

Peintures de guerres et valeureux chevaliers

Les show pré-PPV sont rarement les meilleurs. Cet Impact avec des matchs trop court et des segment aussi longs qu’ennuyeux ne déroge pas à la règle.

 

Review d’Impact Wrestling du 15 mars

 

 

L’évènement de cet épisode d’Impact Wrestling est la signature de contrat du main-event de Victory Road (qui a lieu ce dimanche) entre Sting et Bobby Roode.

Un clip est diffusé pour promouvoir la rivalité.

Le premier à faire son entrée dans l’Impact Zone est James Storm, challenger de Roode pour la ceinture de champion poids lourd à Lockdown en avril prochain. Il dit qu’il attend depuis le 3 novembre pour se venger, date de sa défaite face à Roode pour le titre. Bobby est bien ce qu’il prétend être, un égoïste, que Roode est le genre de personne qui existe un grand quantité de nos jours, des voleurs, des aspirants et qu’il n’y a pas assez de gens généreux. À Lockdown, Storm sera ces trois-là, car il va lui donner le bottage de cul de sa vie. Il veut cette ceinture, et il va la prendre.

Bully Ray arrive alors que Storm avait fini son discours. Bully Ray remarque que Storm est bien énervé et fin prêt. Malheureusement, Storm ne semble pas savoir où il est. Bully rappelle qu’il a frappé Storm à la tête à l’aide d’une chaise. Storm lui rétorque que si ses souvenirs sont bons, il est l’homme qui l’a mis KO pour être le challenger numéro 1 pour le titre poids lourd. Stomr invite Bully dans le ring pour pouvoir lui régler son compte, pour le plus grand plaisir des fans. Bully dit à Storm qu’il peut aller se faire voir. Il ajoute que Storm n’arrivera pas à dans la cage de Lockdown, à cause de Bully, car dans 3 jours (à Victory Road donc), Bully sera celui qui va envoyer Storm droit dans son Tennessee natal. Storm demande pourquoi attendre. Bully demande à Storm à plusieurs reprises s’il veut vraiment se battre, pour introduire Gunner qui combattra à sa place, présenté comme l’un des hommes des plus dur à cuire que connaisse Bully. Gunner et Storm commencent à se battre au niveau de la rampe d’entrée avant d’être séparés par la sécurité.

 

 

Storm et Bully sont à l’aise au micro et ça se sent. J’ai personnellement apprécié ce segement. Petit reproche: la crédibilité de Gunner peut-être remise en question quand on sait qu’il lui a fallu 12 minutes pour battre Garrett Bischoff, qui a deux matchs d’expérience. Néanmoins, je ne suis pas mécontent de voir Gunner dans un cadre plus sérieux et moins humiliant que sa rivalité avec Bischoff.

Gail Kim et Madison Rayne se disputent comme deux collégiennes dans les vestiaires. On rappelle qu’elle doivent s’affronter ce dimanche pour la ceinture Knockout. Elles croisent sur leur route Sting, qui pour les calmer (nos oreilles le remercie), met Rayne dans un match face à Velvet Sky et Gail Kim dans un match contre Mickie James.

Le matche entre Madison Rayne et Velevet Sky dure un peu moins de 5 minutes, et le contenu est correct pour la longueur du match. Un reproche à faire: la victoire par roll-up de Rayne. Une victoire avec un véritable tombé indiscutable aurait été préférable pour crédibiliser son personnage en vue du match de champoinnat.

On retrouve Crimson et Matt Morgan dans les vestiaires, Crimson se préparant pour son match du soir face à Samoa Joe. Crimson dit que la manière dont ils ont gagné la semaine dernière importe peu, seul la victoire compte, et il s’y connait en victoire puisqu’il est invaincu en 13 mois de combats à la TNA.

Un match encore correct sur la forme entre le Samoan Submission Machine et l’Undeafeated One. Ce match marque le heel turn de Crimson qui avec la promo d’avant match tout d’abord et la manière dont Crimson a remporté le match. En effet, la victoire a été acquise grâce à une intervention de Morgan dans le dos de l’arbitre.

 

Samoa Joe, Crimson

Parle à ma botte.

 

On aperçoit Austin Aries arriver dans l’Impact Zone avec une bouteille de champagne et une coupe. Il dit que c’est un grand jour. Personne ne prête d’importance aux chiffres et aux statistiques, mais voici un chiffre qui a de l’importance. Il y a eu dans l’histoire 53 règnes de champions X-Divisions par 29 catcheurs différents. Non seulement étant le plus grand homme qui n’ai jamais existé, Austin Aries annonce qu’il est plus grand champion X-Division de tous les temps et celui au plus long règne, battant l’ancien record de 182 jours. Il veut célébrer cela et il a amené avec lui un petit clip vidéo. Dans ce très beau clip figure des images de la TNA mais aussi du clip des The Real McCoy (Get Cap, Wear Cap, Fly). Après la diffusion de ce clip, Aries voudrait tout d’abord se remercier et aussi féliciter tous les catcheurs de la X-Division, sans qui il n’aura pas pu devenir le champion X-Division au plus long règne. Il les remercient d’être bons, mais pas aussi incroyables que lui. Aries lève alors son verre à lui-même. C’est à ce moment que la musique de Zema Ion retentit. Aries dit qu’il ne lui avait pas envoyé de carton d’invitation mais il comprend que Zema Ion veuille lui voler la vedette. La semaine dernière, Ion a battu Aries à son propre jeu (en trichant) et Aries apprécie cela. Ion rétorque qu’il n’ a pas battu Aries à son propre jeu, et il a prouvé qu’Aries n’était pas aussi intelligent qu’il le prétend. S’il était si intelligent, il donnerait le titre à Ion de suite, ou alors, ce dimanche, ce qui est arrivé à Jesse Sorensen, pourrait très bien arriver à Aries. Aries reconnait le culot de Ion et lui offre une coupe champagne en lui proposant un toast. Ion lève son verre à Aries et son fabuleux  règne, qui malheureusement, prend fin ce week-end, et si on ne le prend toujours pas au sérieux, il n’est pas seulement incroyablement beau, mais aussi incroyablement dangereux. Ion profite à ce moment-là de jeter sa coupe de champagne à la figure du champion X-Division. Aries, vexé, sabre le champagne sur le jeune effronté. Un bon segment avec un Aries au top de sa forme. Le jeune Ion prend de la bouteille également.

Segment avec Joseph Parks, le frère d’Abyss, qui demande à Gunner s’il a vu son frère. J’espère qu’on va pas avoir encore la même rengaine la semaine prochaine.

Nos fiancés ODB et Eric Young sont dans les coulisses. Ils parlent de leur futur mariage, comment pourrait-il être. On en arrive à la conclusion qu’il célébreront le plus beau jour de leur vie au milieu d’un ring, à l’Impact Zone (car c’est là qu’il se sont rencontrés, qu’ils ont eu leur premier match ensemble, etc). L’évidence du lieu du mariage est maintenant annoncé, reste à savoir quand ? Personnellement, j’espère le plus tard possible.

 

ODB & Eric Young

Nous, on attends la live sex celebration.

 

On retrouve maintenant Kurt Angle, qui nous raconte ce qu’il déteste. Il déteste le jeunes punks comme Garrett Bischoff, qui pensent qu’ils appartiennent au monde du catch, alors que ce n’est pas le cas. Ce soir, Garrett Bitch-off (nouveau surnom fleuri du fils prodigue) sera mis à l’épreuve d’un match avec une limite de temps de 5 minutes, pour voir s’il a les …, le courage disons de tenir si longtemps face au médaillé olympique. Angle ajoute que la femme de Bsichoff dit qu’il ne tient que 3 minutes. À Victory Road, parce qu’Angle déteste Hardy, cela pourrait être son dernier match. Angle va déposer de la coke toute fraîche dans le casier de Hardy ? En tout cas, avec cette promo bien chiante, je crains que Garrett tienne ces 5 minutes.

Encore une promo en faveur du match Roode vs Sting de ce dimanche, qui on le rappelle sera sans disqualification. La TNA semble beaucoup miser sur ce match. Le problème dans ce genre de situation, c’est que si le match est très bon, les louanges seront de rigeur, en revanche, s’il est correct sans être d’un très haut niveau, on va avoir l’impression que le match a été raté avec toute la pub qui a été faite. Un succès à double tranchant.

Gail Kim vs Mickie James. Un match agréable à regarder. Quand deux demoiselles savent construire un match, avec de belles prises, biens exécutées, cela se voit et se ressent tout de suite. Malheureusement, ce match ne dure que 5 minutes. Pour ceux qui voudraient en avoir plus de ces deux jeunes femmes, je vous conseille non pas le VoxClassic qui leur est consacré mais leur match à Final Resolution en fin d’année dernière. Bémol de ce match: c’est le troisième match de la soirée et pour l’instant, aucune victoire à la loyale, que des victoires par tricherie. La triche serait-elle l’ultime manière de mettre un heel en position de force ?

Mr Anderson vs Christopher Daniels. Affiche Intéressante ? Oui. Match bien construit ? Bien entendu. Match de 5 minutes ? Presque, environ 6 minutes. Fin de match non réglementaire ? Évidemment. Non mais sérieusement, si en plus de ne pas avoir de match de vrais matchs de 10/15 minutes en show hebdomadaires à cause des segments qui prennent les trois quarts du show, on a pas des matchs corrects au niveau du contenu et de la forme, mais comment la TNA compte-t-elle garder les téléspectateurs devant leur télé ?

 

 

Le match tant attendu, le match qui oppose Angle et Bitch-off avec une limite de 5 minutes. Non, cette fois-ci je en vais pas râler pour la durée du match, parce que cette fois-ci la qualité n’y ait pas, donc à quoi bon faire durer le match ? Je sais qu’on un peu maso à VoxCatch mais tout de même. Et puis Garrett qui résiste pendant une demi-heure à Angle, bonjour la crédibilité ! Même résister 5 minutes je trouve qu’il a réaliser un exploit, surtout qu’à la fin, il a failli revenir l’ingrat, mais bon faut pas déconner non plus. D’accord, Angle n’a pas sorti le grand jeu, il y avait du dédain dans le regard et les gestes, et alors ? Qui n’en aurait pas pour Garrett ? Je suis sûr même sa femme en a. Je vais peut-être un peu loin, mais je sens venir un tranquille retour à la médiocrité (qui a surtout sévi en 2010) du côté d’Orlando, et ça me fait peur. Sinon, après le match, Angle s’acharne sur la cheville de Garrett jusqu’à ce que Jeff Hardy le chasse du ring. Quel crédit donne-t-on à Bishoff en le faisant « gagner » contre Angle et en le mettant du côté de Hardy.

Dans un très court segment, on apprend que Robbie E va remettre en jeu sa ceinture de champion télévision dans un open challenge. Même stipulation qu’il y a un mois à Against Al Odds. On pourrait s’attendre à un retour ou un début. Allez-voir les pronostiques qui ont été faits, vous en saurez plus. Robbie E et Robbie T, ce sont des noms ridicules, et encore vous n’avez pas vu Robbie T catché.

Le dernier match de cet Impact, Storm vs Gunner. Vraiment pas mal. Seul victoire en règle de la soirée, le problème c’est qu’elle est trop évidente. Bully Ray était à l’extérieur, histoire de rappeler la tension entre lui et Storm et leur match de dimanche.

 

 

C’est l’heure de la signature de contrat. On le sait ça finit très rarement bien ce genre de situation. C’est comme si vous mettiez votre grand-mère devant un épisode de Derrick, elle va forcément s’endormir à un moment ou à un autre. Et bien là, ça eput que se finir en baston, surtout quand on connait la rivalité qui oppose le leader de la Selfish Generation et l’Insane Icon. Jeremy Borash fait office de huissier. Sting et Roode signent le contrat sans rechigner, puis Roode saisit le micro. Bobby dit que Sting est un caillou dans sa chaussure (avec des termes plus injurieux). Il demande à Sting s’il se rappelle de sa victoire il y a 22 ans contre le Nature Boy Ric Flair, remportant son premier titre de champion du monde. Bobby dit que Sting avait tout pour lui et qu’il était au top. Roode voulait être comme lui. C’est alors que Roode dit qu’il est Sting 22 ans plus tard, en juste un peu meilleur. Il dit que Sting est jaloux, il est l’un de ses gars qui est toujours dans le business, volant la vedette aux jeunes. Sting ne se lève plus aussi vite le matin qu’il le faisait auparavant; et si Sting se couvre le visage de peinture pour pouvoir monter dans le ring, c’est qu’à travers le miroir, il voit bien qu’il n’aura jamais le courage de raccrocher les bottes. À Victory Road, il va battre au grand jour un catcheur has-been vieilli qui aurait du quitter le business depuis bien logtemps. Tous ces propos insultants n’ont pas fat bronché Sting d’un iota depuis le début, ce qui étonne Roode. Alors que le canadien semble en avoir fini et part avec sa ceinture, Sting balance la chaise et la table à l’autre bout du ring et commence à se peinturlurer le visage de maquillage. Bobby dit qu’il est pas impressionné. Sting met alors de la peinture sur le visage de Roode puis le frappe, enchaînant les coups de pied et coups de poing sur le champion poids lourd. Il finit par l’éjecter hors du ring, surexcité comme … souvent ces derniers temps. Un dernier segment ordinaire, rien d’étonnant, trop long au vu de son faible contenu.

 

Bobby Roode

N'est pas Jeff Hardy qui veut.

 

En conclusion, cet Impact Wrestling est décevant, sans être le pire qu’on ait pu voir. Des matchs courts et intenses entourés de segments réussis pour certains, inutiles et sans intérêt pour d’autre, tout ça pour bien caser toutes les rivalités en cours.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut