Review

Bague au doigt, corde au cou

Qui de Eric Bischoff ou de Garrett Bischoff sera viré après Lockdown ? On aimerait bien que ce soir les deux, mais ainsi va la vie ! Au programme de cet épisode de ce soir, deux clans qui s’affrontent et deux marginaux qui s’unissent.

 

"Le mariage est un mal, mais c'est un mal nécessaire." (Ménandre)

 

Review d’Impact Wrestling du 12 mars

Dès le début du show, Eric Bischoff traite la foule comme de la merde, d’une part en l’insultant et d’autre part, rien que sa présence est une insulte. Pendant que Bischoff se lance des fleurs en disant que son nom survivra au delà sa mort, contrairement à chacun des fans présents dans la salle, la foule chante « We don’t care ». Est-ce le personnage qui n’intéresse pas la foule ou la rivalité ? J’espère que c’est les deux. On verra la réaction de celle-ci en la présence de Hogan. Il dit que Hogan a remis en question sa capacité de meneur d’homme la semaine dernière, c’est pourquoi il a assemblé la meilleure équipe de l’histoire. Entre Bully Ray, Gunner, Christopher Daniels et Kazarian, sous la musique du premier. Bully prend le micro: « Savez-vous qui est-ce ? Savez-vous qui est-ce ? Oh mon dieu ! C’est Eric Bischoff ! » Ray est vraiment à l’aise au micro, et c’est un plaisir de l’écouter. Ray remercie Bischoff de l’avoir inclus dans son équipe, mais note une erreur de la part de Bischoff: son bâtard de fils, Garrett. Bischoff met en avant Gunner pendant que le public chante « We Want AJ ». Aurait-on le droit a un public excellentissime ce soir ?

Garrett Bischoff apparait sur la rampe d’entrée, micro à la main. Il dit que son père a bien travaillé. Forcément qu’il a bien travaillé ! Grâce à lui, tu apparaît toutes les semaines à la télé, aux côtés de catcheurs immensément plus talentueux que toi, et tu reçois un bon gros chèque à la fin du mois, et tout cela sans avoir à faire beaucoup d’effort. Si ça, c’est pas du bon travail ! Le public chante le nom de Garrett. Mes espoirs sont anéantis, c’est bien un public de merde. Garrett annonce qu’il va détruire chacun de ses adversaires grâce à l’équipe qu’il a construit. Le premier coéquipier de Garrett est Mr Anderson. Choix logique, puisqu’il est face est impliqué dans aucune rivalité en ce moment.

 

Eric Bischoff

"Avoues tu l'avais pas vu venir celle là!"

 

Dans le premier match de la soirée, Mr Anderson affronte Gunner. Ça faisait un moment qu’on avait pas vu Gunner dans un match un contre un (le dernier datant de fin février contre Storm). Le match est assez court, plus dans le style de combat que de match technique. Gunner l’emporte par disqualification. L’intérêt ? Ce match fait partie d’une série de trois dans la soirée, et l’équipe dont les membres rapporteront le plus de victoires, aura avantage numérique au PPV.

Eric Young est dans les vestiaires, se préparant pour son mariage avec ODB. Joseph Parks demande à Young s’il sait où est son frère. Young répond que non, mais les derniers temps d’AByss à la TNA ont été mouvementés, surtout à cause du groupe Immortal.

Les Motor City Machine Guns sont dans le ring et ils s’apprêtent à communier avec la foule. Sabin dit que s’il a appris quelque chose durant la décennie où il a combattu partout dans le monde, c’est que ce n’est pas la taille de l’homme qui compte, mais la taille de son cœur.  Une blessure a mis de côté les MCMG, mais c’est le passé, ils regardent droit devant eux, Samoa Joe et Magnus étant leur prochaine cibles. Sabin passe le micro à Shelley. Le fait est que MCMG existe depuis six ans aujourd’hui et l’équipe formée par Joe et Magnus, existe depuis six mois. Pour devenir champions, Joe et Magnus ont battu le duo Matt Morgan/Crimson, dont le plus gros mouvement était de se mettre de l’huile pour peau de bébé avant leurs matchs. Alors que dans le même temps, les MCMG ont battus Beer Money, Team 3D et cela de nombreuses fois.

 

"Putain Joe, arrête de faire cette tête de caïd, tu nous fais tellement honte que je n'ose même plus te regarder"

 

Ce dimanche, Joe et Magnus vont affronter les MCMG, et non pas Curry Man et Shark Boy. Les MCMG disent qu’ils vont redevenir les champions du monde par équipes. Samoa Joe et Magnus font leur entrée. Magnus dit que les MCMG otn probablement la meilleure équipe qu’il y ait eu, et revenir de blessure comme ils l’ont fait est une preuve de courage, et c’est pourquoi Magnus les respectent. Mais la question n’est pas de savoir quelle est la meilleure équipe de tous les temps, mais la meilleure équipe du moment, et Magnus dit que les MCMG les ont devant les yeux. Magnus ajoute que les MCMG sont prêts, Joe et lui sont toujours prêts, donc pourquoi attendre ? La musique des Mexican America retentit. Anarquia demande aux quatre catcheurs dans le ring s’ils pensent pourvoir parler sans conséquence. Les deux mexicains tentent de frapper les MCMG et Samoa Joe/Magnus, sans succès. S’en suit un petit défi entre les deux équipes qui s’affronteront à Lockdown, pour voir qui est le plus fort, en détruisant Hernandez et Anarquia. Un bon segment qui fait monter l’adrénaline pour le match de dimanche. Les mexicains étaient champions il y a six mois, maintenant passent pour des jobbers. Autant pour Anarquia, je m’en fois un peu car il a aucun talent, mais Hernandez a quand même fait de belles choses à la TNA (des matchs en rivalité en PPV, son équipe LAX avec Homicide).

Deuxième match pour l’avantage numérique entre l’équipe Bischoff père ou Bischoff fils. Je rappelle tout de même que les deux équipes vont s’affronter dans un Lethal Lockdown ce dimanche. Le Lethal Lockdown étant un match en cage où les catcheurs entrent un par un et quand tous les catcheurs sont dans la cage, un toit rempli d’objet est installé à cette cage. Dans ce match, Cheistopher Daniels affronte Austin Aries, le champion X-Division. Match bon mais trop court, deux formidables athlètes. Aries gagne le match, égalisant à 1-1 pour son équipe

 

Ce moment gênant où tu te rends compte que plusieurs milliers de téléspectateurs vont te voir en train de mater le cul de ton adversaire.

 

Jeff Hardy vient faire un petit speech au micro, alors que la cage est en train d’être installé  J’ai pas compris, pourquoi pas le faire dans les coulisses, pour pas montrer au téléspectateur le montage de la cage ? Jeff Hardy dit que tout cela a commencé lorsque Kurt Angle lui a coûté le titre de champion du monde, et cela va se terminer dans une cage Il n’y aura pas d’échappatoire Il prétend que ce dimanche, ils vont réécrire l’histoire. Déjà fini ? Sans intérêt sinon de faire un peu de teasing.

Eric Young se prépare encore pour son mariage, disant que tout va aller pour le mieux. Rosita et Sarita tentent de séduire Young pour créer de la discorde entre ODB et lui afin de récupérer facilement les ceintures. Malgré les tenues très affriolantes des deux jeunes femmes, Young résiste à la tentation. Premièrement, je ne vois pas comment on peut préférer ODB à Sarita et Rosita, et deuxièmement, réduire les deux demoiselles à faire les filles de joie alors qu’elles font des merveilles dans le ring, je trouve ça abominable.

 

Eric Young

Et puis de toute façon, qui voudrait d'un tronche de premier de la classe comme lui ?

 

Pour la cérémonie du mariage, ODB cadenasse la porte pour que Young ne s’échappe pas. La foule semble heureuse de ce segment, donc comment en vouloir à la TNA ? Peut-être les fans sont habitués à des segments de merde et désormais y prennent plaisir. Un petit clip est diffusé sur l’amour que portent les futurs mariés l’un pour l’autre. C’est assez marrant, car il y a un fort contraste entre l’amour romantique et les personnalités des deux personnages. Lorsque la fameuse question d’un possible réfractaire au mariage arrive, Rosita et Sarita arrivent. Elles tentent à nouveau Eric Young. Cette fois-ci, on voit les jolies tenues, c’est très bien. Pour se rincer l’œil pourquoi pas, mais par contre, je vois pas du tout l’intérêt en terme de lutte. ODB dit qu’elle comprend qu’elle ne peut pas donner à Young ce que Sarita et Rosita peuvent lui donner. Mais elle peut lui donner cela: c’est à ce moment qu’elle enlève sa tenue de mariée pour dévoiler ses sous-vêtement. EY se tourne vers ODB et dit qu’elle est tout ce qu’il a toujours rêvé, qu’elle est parfaite pour lui. Pour rendre le moment parfait, il se déshabille également. Le prêtre doit également se déshabiller. Ils sont déclarés mari et femme.

Le groupe d’Eric Bischoff motive Bully Ray pour le dernier match. On ne sait pas encore à qui il va être opposé.

Bobby Roode accompagné de ses gardes du corps, répond à la caméra dans les coulisses. Il dit que James Storm veut avoir un face à face ce soir. Cela ne le dérange pas. Roode dit que ce n’est pas qu’à propos de la ceinture, c’est aussi personnel.

 

C'était pour savoir s'il aimait les jeux avec des chaînes. #sadomasochisme

 

Ray affronte AJ Styles pour le dernier tour pour l’avantage dans le Lethal Lockdown. Les deux clans accompagnent leur favori, du coup, ça ressemble plus à un Luberjack Match, et comme tous les Lumberjack Match ou presque, ça finit en bagarre générale. Sauf qu’ici, Bully reste dans le ring, et quand AJ revient, il l’assomme avec sa chaîne, ce qui laisse penser qu’Eric Bischoff aura l’avantage dimanche. Le coup foireux je l’avais vu venir, comme je vois venir la victoire de Super Garrett dimanche. Il a été pushé par Hogan c’est pas pour rien, et si on donne l’avantage à Eric, c’est pour faire gagner Garrett, en essayant de créer la surprise que tout le monde prédit.

Hogan vient féliciter Bischoff pour sa victoire. Apparemment cela va être un 5 vs 5 pour le Lethal Lockdown. Les trois matchs ont servis à quoi ? Bischoff a trois minutes pour trouver le cinquième catcheur. Bischoff supplie Ric Flair de participer au match, ce dernier accepte. Hogan dit que Bischoff est très prévisible (ben oui, Flair était déjà présent dans ce match-là l’an dernier), et que c’est qu’une question d’égo. Parce que Hogan n’a pas de gros égo surdimensionné peut-être ? Il dit qu’il ne se place pas comme le 5e homme de Garrett car il prend son rôle de GM très au sérieux. Ou parce qu’il est trop important pour catcher. Garrett annonce le 5e homme. La foule chante Sting, mais c’est Rob Van Dam qui surgit. Pas étonnant non plus. Il fallait bien qu’il revienne un jour, comme il n’a pas signé avec la WWE. En tout cas, quel honneur pour Styles, Anderson, RVD et Aries de faire équiper avec le plus grand catcheur que la TNA ait connu, Garrett Bischoff ! Le match bouche-trou du PPV que l’on met en avant, alors qu’il sert juste à faire apparaître les catcheurs sans rivalité ou talent.

 

Rob Van Dam

Guess who's back! The whole f'n idiot!

 

Un très beau clip est diffusé sur la rivalité Storm vs Roode.

Premier vrai moment Knockout de la soirée, juste avant le main-event. Match par équipe: Gail Kim et Madison Rayne contre Mickie James et Velvet Sky. Sky l’emporte sur Kim. On peut envisager une victoire de Sky ce dimanche. L’association de Kim et Rayne est vraiment bizarre car il y a encore un mois, elle se crêpaient le chignon. Peut-être une intervention alors de Rayne ce dimanche ?

Face à Face entre Storm et Roode. Storm rappelle les bons moments qu’ils ont passé quand ils formaient encore une équipe où ils rêvaient que l’un d’entre eux soit champion du monde, sans y croire. Roode dit qu’il ne va pas mentir en disant que Beer money n’a jamais existé. Ils ont passés de bons moments, ont été les meilleurs du business. Beer Money a été l’un des plus grand moments de la vie de Roode, mais il y a un autre moment qui a été très important: les Bound For Glory Series. Ce tournoi où les deuxc catcheurs ont atteints les demi-finales. Storm a perdu en demi, alors que Roode a gagné le tournoi. Pendant que Roode se battait contre Angle dans le main-event, Storm était dans les vestiaires, buvant une bière, ne faisant rien. Storm dit qu’il s’en souvient très bien, Roode a perdu ce soir-là. La semaine d’après, il bat Angle pour le titre, ce que Roode n’a pas su faire au PPV. Storm dit que deux semaines plus tard, Roode détruisait une amitié en le frappant avec une bouteille de bière, prenant par la même occasion la ceinture. Roode répond qu’il n’y a jamais eu d’amitié entre eux. Quand ils se sont rencontrés il y a dix ans, il se sont détestés. S’ils ont eu autant de succès, c’est par c qu’ils étaient deux individualités passionnés par ce business. Roode prétend que Storm l’a jalousé dès le premier jour. Storm dit que Roode a fait tout cela pour l’argent, contrairement à lui qui l’a fait pour l’amour de ce business et pour les fans. Storm ajoute que Roode doit faire attention ce dimanche car il sera à Nashville, dans le Tennessee, devant sa famille et ses amis. Roode insulte la ville de Nashville et les proches de Storm, les qualifiant de « rednecks » (paysans). Storm dit que Roode aura besoin de beaucoup de chance, d’un véritable miracle pour sortir de la cage avec le titre. Roode finit en disant que Storm adore parler de chance et il en a marre. Storm aura besoin de beaucoup de chance. Et si on regarde bien son passé, il n’a pas beaucoup de chances avec ses deux frères et son père mort. Très bon segment, très personnel, qui fait référence aussi au passé de la défunte Beer Money. Par contre, l’image de fin faisait plus penser à un jeu où les participants se frottent le nez qu’à deux hommes énervés se faisant face.

Un Impact très mitigé. La rivalité Storm vs Roode très bien mise en avant. Par contre, l’omni-présence de segments sur les Bischoff et sur le mariage sont inutiles et ennuyants. Les Knockouts font figurations, le titre télévision toujours pas présent à l’antenne, et la rivalité Crimson vs Morgan même pas présentée. Le match par équipe risque d’être le show stealer de la soirée. L’équipe Joe/Magnus pourraient en surprendre plus d’un.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut