Cutting Orbaz

Tea Dancing

Bienvenue à tous et à toutes pour un nouveau numéro de votre désormais review: Le Cutting Orbaz! Cette semaine, qui s’étale sur deux jours, les plus ou moins vieux mènent le rythme que ce soit à Raw ou Smackdown. Ne vous inquiétez pas, aucune crise cardiaque, remplissage de couche involontaire sont à déplorer du côté de nos seniors favoris, au contraire, ils ont plutôt rendu service à nos chers poulains.

 

 Cutting Orbaz #53

 

Un Raw Sang-timental

 

Quand un Raw commence par un peu de sang, ça excite les esprits. Et pour vous mettre en condition j’ai décidé de vous mettre les guests hosts de la soirée. Brillants, excellent en tout point, tellement subtiles! The Three Stooges!

 

Oui, ça se voit tout de suite à leur visage qu'ils sont désopilants!

 

Loin de moi l’idée de me porter en connaisseur dans le genre, mais c’était nul! Même pas divertissant! Santino, d’habitude assez drôle était lui même absorbé par la ringardise des trois bonhommes. C’est bien simple, je ne crois pas avoir entendu un rire. C’est du clown de base étage, de l’humour qui ferait à peine rire les gosses d’un centre aéré, et pourtant les américains sont assez « tolérant » niveau humour, le potache est d’ailleurs l’une des marques de fabrique des clowns made in WWE. (Santino est un excellent clown par exemple).  Mais voilà, que ce soit les « sketchs » ou la parodie de Hogan, le tout était loupé, c’est limite si Kane allait pas se prendre une pop en chokeslamant l’un des trois lascars.

Santino qui d’ailleurs, avant de croiser les Stooges passait une agréable soirée avec l’aide du Funkasaurus qui, il me semble, durer pour la première fois plus de 3 minutes sur un ring contre Ziggler et Swagger. Ces derniers, des ex-champions du monde, nous le rappellerons jamais assez, se sont fait battre par la paire. Ce quatuor devrait tourner autour de la ceinture US pendant un moment et Laurinaitis favorisera surement notre duo de heel.

Petit encas, je vais vous parler de la vidéo devenu maintenant un rituel, la vidéo qui rend hommage au match du Taker à WM. Ce match était une merveille et la WWE rend toujours une très belle copie rendue avec cette vidéo qui résume parfaitement les sentiments vécus lors du match à travers les catcheurs.

Bon, deuxième squash consécutif pour Lord Tensai, disposant cette fois-ci de Yoshi Tatsu, réapparaissant des profondeurs de NXT et Superstars. Pas grand chose à dire, on continue le travail entamée la semaine dernière même si je dois dire que pour l’instant le gars m’est indifférent. Il faudrait vraiment un peu plus de matière, une histoire afin que je m’y attache d’avantage, et vu que je ne le connaissais pas avant (autant en A-Train, Albert que Giant Bernard) je n’ai aucun attachement envers le catcheur.

 

Et puis des fois, il est quand même un peu prise de tête!

 

Dans un autre registre, Del Rio fait son petit retour, assez sympathiquement en battant Zack Ryder pour rappeler que ce n’est pas seulement la dernière des ordures mais aussi un bon catcheur. Un match court comme on en a l’habitude.

Autre match écourté, CM Punk vs Mark Henry sur un disqualification du champion qui a frappé Mark Henry, et là où Punk est pour l’instant différencié de Cena, c’est que lui est dans l’impasse plusieurs semaines avant de trouver la solution, ce qui donne une autre impression que celle que peut laisser un SuperCena.

Et oui, notre Voice of the Voiceless a l’air non seulement incapable de gérer Jericho mais aussi de vaincre Henry et la WWE le joue à la perfection. Entre un Henry qui, de nouveau en pleine forme écrase à peu près tout ce qui bouge mais qui « perd » des occasions à cause de petites erreurs. (et c’est là que Abraham Washington devrait être utile, à faire en sorte que ces erreurs ne se produisent plus) Et un Jericho qui devient de plus en plus virulent, mais qui tourne un peu en rond.
En effet, l’histoire de CM Drunk est bonne, balancer de l’alcool à sa tronche, ça augmente l’intensité mais ça fait deux semaines que l’on voit ça, il serait temps que Punk réagisse pour pas passer dans une rivalité unilatérale et tournant en rond.

 

Et puis à force de boire, c'est un peu normal de voir tout ça tourner un peu en rond.

 

C’est à mon avis ce qui est prévu la semaine prochaine car Punk a un nouveau match face à Henry sans DQ et sans Countout. Je vois bien Jericho intervenir de manière surprenante contre Henry, afin que Punk conserve son titre et que lui puisse lui dérober à Extreme Rules. La situation entre les trois est assez surprenante surtout que Henry est à la base à Smackdown qui est totalement bouché.

On poursuit avec notre GM, John Laurinaitis, qui ne sera à mon avis pas bien longtemps GM des deux brands. Pourquoi? Il engueule tellement Teddy qu’un moment le fan boy de Martin Luther King va craquer et envoyer chier notre Johnny Boy, qui ne va plus savoir gérer le show. Enfin, d’ici là, le GM s’en contrefout et traite Teddy comme moi je traite un livre de Twilight. Non, je ne brûle pas, mais je le roule dans la boue avant de l’écraser à coup de pied. Vous devriez essayer, ça vaut le coup de sortir le porte-monnaie.

Et ce bon Johnny débuta le show en accueillant le revenant Brock Lesnar, qui ne me plait absolument pas au micro, c’est quoi cette voix? C’est vraiment celle d’un gars bourré aux stéroïdes? Je troll un peu mais franchement autant The Rock est intouchable au micro, autant Brock est à des milliards d’années des meilleurs d’aujourd’hui.

 

Je me demande même si... non, Brock est quand même meilleur que lui au micro. Faut pas exagérer non plus!

 

Ce qui est non négligeable par contre c’est l’impact sans pareille de l’affrontement Cena/Lesnar. La rivalité est partie au quart de tour et voir Cena en sang après un seul direct de Lesnar. Wow! Brock est une brute, il est impressionnant de charisme… quand il la ferme. Mais cette scène où tout le roster tente de séparer Lesnar et Cena est impressionnante, déjà aperçue mais ça a toujours son effet, surtout avec deux gars de cette trempe dans le ring.

Petite aparté, après avoir été programmé face à Otunga, Cena a eu du mal à le vaincre. En ce moment Otunga apparaît de plus en plus fort, et je crois bien que dans les quelques mois à venir, le voir pour le titre US aidé par John Laurinaitis, ce serait pas une surprise. Et c’était très intéressant de voir Otunga dominé quelques temps, pour s’apercevoir qu’il ne faisait pas réagir totalement la foule, ce qui devrait être le cas vu son soutien. (aka Big Johnny) Même lorsqu’il a fait ses mimiques, pas grand chose n’est ressorti.

Bon la suite vous la connaissez, retour de Cena, You Can’t See Me, Attitude Adjustement, et ce soir, en complément, Cena finit Otunga avec le STF! Cena fête sa victoire, fin du show.
Fin du show? Non! Brock Lesnar vient émasculer Cena d’un franc coup de pied dans les valseuses! À l’ancienne! F5! Lesnar sourit, maintenant coupez les caméras!

Et ça, c’est symptomatique des dernières soirées de Cena, dégradé à chaque fois par la légende qu’il a en face de lui. On est dans le même cas que pour Jericho/Punk, il faudrait que Cena réagisse pour donner un peu de suspens à Extreme Rules et pas avoir une impression de comeback miraculeux, bref, il nous faut un build équilibré, même si Lesnar est populaire, même si Lesnar est une pu**** de brute.

 

Il dit qu'il ne voit pas de quoi tu parles.

 

Un Raw ma foi de très bonne qualité, les rivalités principales sont toujours de bonne facture et Lesnar/Cena grimpe en intensité et reste plus « terre à terre » que l’opposition entre The Rock et John Cena. C’est d’ailleurs ce qu’il faut pour bien faire la différence et pas se retrouver face au même type de rivalité qu’avant Wrestlemania.

 

Le Vintage, c’est tendance, ou pas.

 

Si vous ne vous étiez pas assez rassasié des retours de The Rock ou de Lesnar, la WWE a décidé de redonnez à ses anciennes gloires un show entier pour influer sur les rivalités actuelles. Est-ce que ce fut handicapant pour autant. Pas tout le temps, mais on va découvrir ça ensemble au fur et à mesure!

 

"Euh les mecs, c'est la régie, on confirme! Attention à la flaque laissée sur la rampe par Roddy, Il ne porte jamais de couche sous son kilt, tradition oblige. Stay Safe, Don't Try This at Home les gars."

 

Le show débute avec Sheamus, qui vint s’excuser d’avoir terrassé le pauvre Charles Robinson, qui ne demandait que à ne plus Crusoé le  Brogue Kick du Great White. Oui, je sais, l’arbitre était Chad Patton, mais faire ce jeu de mots pourri me démangeait depuis trop longtemps.
Bref! Après s’être excuser comme un bon face se le doit, Mr.Laurinaitis vint s’en mêler et demandait à Sheamus de s’excuser, ce qu’il venait de faire. Sheamus s’exécute mais pas assez au goût du GM. 500 000$ d’amende et si tu retouches à un arbitre, t’es viré!
Ce qui est très fun c’est que Laurinaitis est hué pour une décision tout à fait logique. Sheamus ayant attaqué intentionnellement Patton. Mais c’est un peu comme l’époque heel de Punk. Le message est bon, mais la cible mauvaise.

Deuxième segment et là, on peut dire que la WWE arrive à faire des miracles. J’ai AIMÉ ce passage de la rivalité entre Kane et Orton. Pourquoi? car Bob « Cowboy » Orton fut bien utilisé pour bien intensifier la rivalité et au moins lui donner un autre sens que « je lui ai serré la main! IL FAUT QU’IL MEURE! ». Bref, ça rend mieux, et on peut rouler tranquillement jusque Extreme Rules avec ça et quelques attaques. Bien sûr que ça n’atteint pas des sommets d’intensité et d’originalité, mais c’est déjà une base solide pour justifier que les deux hommes se foutent des gros coups de bâtons dans la tronche!

Au passage, Henry qui était en match face à Orton est toujours aussi monstrueux. Je kiffe ma race.

On enchaîne avec le fraîchement repackagé Skip Sheffield, désormais Ryback. Bon, ça fait deux semaines qu’il est vendu comme LA nouvelle attraction défonçant du newbie à tort et à travers. Attention à ne pas nous faire trop de squash que ce soit avec Tensaï ou avec Ryback. Ce dernier est à mon avis bien positionné pour rapidement faire la quête au titre intercontinental et une opposition entre lui et le Big Show n’est pas forcément une mauvaise idée.

 

VOUS AURIEZ PAS VU SARAH CONNOR?! non mais, sans déc, j'ai mon pote Terminator qui veut la voir. ça fait deux semaines qu'on arrive pas à mettre la main dessus.

 

On va passer les matchs rapides, tels que le 3 vs 3 Intergender qui vit la victoire de Khali, Alicia Fox et Natalya et la sempiternelle utilisation de la bientôt centenaire Mae Young. Autant ça fait rire les ricains de voir une vieille embrasser un handicapé de 2 mètres et quelques, autant vous moi je pense que c’est pas ce qu’on pourrait appeler une « bonne » utilisation des légendes…

Exactement pareil pour Jim Duggan, mis à part chauffé les ricains à scander « USA », le public outre-atlantique reste assez… insensible au message, et c’est pas l’arrivée du Sgt. Slaughter qui va arranger l’affaire. Bon, on va pas non plus crier au scandale, mais c’est cinq minutes de show dont je me serais bien dispenser.

À l’inverse, l’utilisation de l’autre père de la soirée, celui de Cody Rhodes fut assez fun dans le sens où la réutilisation des moments de « Dashing » Cody Rhodes furent bien réutilisée. Il faut dire qu’avec une famille où tu as le père qui eut une gimmick étrange à ses débuts, un beau frère qui se trimbale une gimmick d’obsédé un peu borderline, faut pas s’attendre à être fier de sa famille!
Enfin, le tout creuse un peu plus le trou dans lequel Cody est depuis Wrestlemania, mais duquel il devrait rapidement ressortir. Même si Big Show a la ceinture, la WWE est en train de roder l’ex-membre de la Legacy pour le main event, c’est quasiment certain.

 

Faudra juste lui trouver le bon angle!

 

On note aussi l’utilisation de Jimmy Hart, manager de légende, histoire de faire croire deux minutes que Heath Slater avait une chance dans un match de la WWE. Bien tenté, j’avoue, j’y ai presque cru cinq secondes. Mais on a eu un bon moment tag team, et pourquoi pas voir la team Tyson Kidd/Justin Gabriel lorsque ce dernier sera de retour, ça ferait une belle tag face, à défaut de pusher les Usos!

Une légende qui elle est toujours admirablement utilisée, c’est Roddy « Rowdy » Piper. Son Piper’s Pit amène toujours une situation où l’invité est mis en avant. Et il faut dire qu’en ce moment Bryan est sur un nuage avec ce personnage. Entre le machisme exacerbé envers AJ, son irrespect total avec Roddy en enrobant le tout, non pas dans le papier alu, mais bien dans un discours de heel basique mais efficace, Daniel Bryan se fait une place au soleil avec ce personnage!

L’angle fut bien amené, mais un truc me gène, Daniel a annoncé qu’il aurait un match Two of Three falls contre Sheamus à Extreme Rules… Euh, Quid d’Alberto Del Rio qui en a gagné un la semaine dernière? Il va avoir un match en weekly? Il sera ajouté ou juste oublié pour le moment? Un oubli assez important des bookers tout de même au niveau de la cohérence.
Surtout que le Beberto il n’a pas bronché  d’un pouce pour le tag team match avec D-Bryan. Aucun mot sur le sujet.

Bref, ce Tag Team justement, opposant Sheamus et Howard Finkel (pas utilisé sur le ring, heureusement) contre Del Rio et Bryan. Piper rendant la monnaie de sa pièce à l’American Dragon qui l’avait giflé auparavant en le distrayant afin que Sheamus puis Brogue kické le former World Heavyweight Champion.

S’en suit une célébration où le pauvre Ricardo Rodriguez se fait persécuter par les légendes qui fêtent la victoire. Fin du show. OUI, IL NE S’EST RIEN PASSÉ APRÈS! AUCUNE INTERVENTION INUTILE D’UN ÉVENTUEL COMMENTATEUR HEEL!

 

COMPRIS? AUCUNE INTERVENTION! AUCUNE INTERVENTION!

 

Une bonne semaine donc, je dirais pas non plus exceptionnelle mais c’est dans la suite des idées lancées la semaine dernière, mis à part l’erreur pour le title shot d’Alberto Del Rio, il n’y a pas vraiment d’incohérences et le building jusque Extreme Rules devrait être pavés de bons petits segments sympathique, sans jamais atteindre un niveau démesuré, sauf pour Lesnar/Cena, qui a intérêt à encore plus envoyer la semaine prochaine!

On se retrouve pour le prochain Cutting Orbaz, qui a au moins le mérite de suivre des shows un peu plus intéressant que celui de son collègue de la TNA, ça évite le troll abusif tout ça, vous trouvez pas?

1 commentaire

Les plus lus

En haut
//ad6media