Review

Tout le monde veut prendre sa place

Bobby Roode

Lockdown a été décevant sur de nombreux points, notamment la non-victoire de James Storm pour le titre majeur. Avec le départ d’Eric Bischoff à l’écran, la TNA offrira t-elle un meilleur produit ?

Hulk Hogan

"Pas tant que je serais là."

 

Review d’Impact Wrestling du 19 avril

Bobby Roode, toujours champion après sa victoire une nouvelle fois controversée à Lockdown, entre dans l’Impact Zone. Et c’est le cheveux fraichement coupés que Bobby annonce que même si l’apparence a changé, le champion reste le même. Il dit qu’il est toujours celui qui influence le monde du catch professionnel et le leader d’une génération égoïste. Le public demande à Roode  par ses chants de la fermer. Roode nous dit qu’il nous avait prévenu, qu’il allait battre Storm devant ses proches et il l’a fait. Roode doit tout de même donner du crédit à Storm qui a tenu sa promesse en exécutant son Last Call Superkick, mais ce coup de pied lui a été fatal, a détruit son rêve de redevenir champion du monde de la TNA. Roode se congratule d’avoir défait chaque  héros de la foule (Jeff Hardy, AJ Styles, Sting, James Storm) et prétend qu’il n’y a plus de héros à battre désormais.

« Misteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer ». Vous l’aurez compris, c’est Mr. Anderson qui sort légèrement énervé des coulisses. Anderson dit qu’il va botter le cul de Roode, le faire pisser le sang et lui prendre son joli titre. Il n’a pas besoin de revolver, de batte de baseball ou même d’un couteau et certainement pas d’une canette de bière pour faire cela. Il fait forcément référence aux deux victoires de Roode face à Storm remportées de cette manière mais aussi à l’attaque d’après match de la semaine dernière de Roode sur lui-même. Roode rétorque que ces derniers mois, pendant qu’Anderson se reposé tranquillement à Green Bay, dans le Wisconsin, il a été le champion le plus dominant de l’histoire de la fédération. Donc Roode demande à Anderson de prendre un ticket et de faire la queue, comme tout le monde.

 

Mr Anderson, Bobby Roode

 

Une musique retentit une nouvelle fois, cette fois celle de Jeff Hardy, qui marche difficilement. Non pas parce qu’il a dans le sang des substances déconseillés pour la santé mais parce qu’il a battu dimanche dernier Kurt Angle dans l’un des meilleurs matchs de la soirée. Jeff Hardy déclare que si Roode est toujours champion, c’est grâce à Kurt Angle, et il ajoute qu’il s’est débarrassé d’Angle. Une dispute débute alors entre Hardy et Anderson pour savoir lequel des deux doit affronter Roode pour le titre. Hulk Hogan apparaît alors à l’écran et demande à Roode de bien tendre l’oreille car il a une annonce à faire. Il demande à ce que tout à l’heure, tous les champions de la TNA soient présents autour du ring Il ajoute que Mr. Anderson et Jeff Hardy s’affronteront dans le main-event pour déterminer le challenger au titre de champion du monde de la TNA.

Deux autre matchs sont annoncés en images, AJ Styles affrontera Kurt Angle et Bully Ray se joindra à Crimson pour s’opposer à Matt Morgan et Austin Aries.

D’ailleurs ce match par équipe est le premier de la soirée. Il y a du rythme, explosif, c’est ce qu’il faut pour un opener. Quelques défauts: la fin, par tirage de slip de Ray sur Aries, une victoire réglo était difficilement envisageable en même temps. Deuxième point certains mouvement paraissaient pas naturels, bizarrement, à chaque fois ça implique Crimson.

 

Austin Aries, Crimson

En même temps, les coups de genoux dans les talons personne n'y a jamais cru.

 

Garrett est dans les coulisses. Mike Tenay rappelle au micro que Eric Bischoff est viré et Garrett conservé. J’espère qu’ils vont pas occuper la moitié du show sur ce segment.

Jeff Hardy explique en coulisses pourquoi il mérite un match de championnat, parce qu’il a battu Angle dans l’un des meilleurs matchs de Lockdown et qu’Angle est la raison pour laquelle il n’est pas champion.

Garrett Bischoff entre, accompagné de RVD, Mr Anderson et AJ Styles. Par le biais de cette entrée, on fait passer Garrett pour le leader du groupe, et encore plus par les quelques images de Lockdown, qui le font passer pour un héros, pour un mec qui a fait le match à lui tout seul alors qu’il a dormi les trois quarts du temps sous les cordes. Le public est en feu. Euh … Pour Garrett Bischoff ? Ah non, la foule scande « RVD! RVD ! RVD! ». La loose ! Garrett remercie ses coéquipiers, dit que c’était la plus grosse nuit de sa vie et qu’ils sont ses potes pour toujours , il n’aura pas pu réussir sans eux. Tu m’étonnes ! C’est pas avec ses coups de la corde à linge qui touchent même pas ses adversaires et son Flapjack minable qu’il aurait pu battre des mecs comme Kazarian ou Christophe Daniels ! AJ dit à Garrett qu’il a du courage. On y croit tous ! WOOO ! La musique de Ric Flair retentit. Flair fait des compliments à l’encontre d’Eric Bischoff, Il dit que AJ Styles, en s’alliant à Garrett, est de la même trempe que lui. La semaine prochaine, Flair va organisé une fête en l’honneur d’Eric Bischoff. Je crois qu’il va pas y avoir foule à sa fête. Le segment de merde qui prend cinq minutes sur un show de moins d’une heure trente.

 

Garrett Bishoff

Sauras-tu deviner qui d'entre le fils de, les deux ex-WWE et l'un des plus grand champion de la TNA est le mec le plus overrated ?

 

Christopher Daniels et Frankie Kazarian sont dans les coulisses. Daniels dit que depuis des mois ont lui demande quel est l’entourloupe derrière Kazarian. Il répond que ce n’est pas Kazarian qui est en jeu mais AJ Styles. Une avancée dans la rivalité qui stagne depuis des semaines ?

Devon, le récent champion télévision, vient à l’encontre des champions par équipe, Samoa Joe et Magnus. Il leur demande s’ils sont au courant de la raison pour laquelle Hogan les veut dans le ring plus tard dans la soirée. L’anglais et le samoan avec une nouvelle coupe de cheveux (et oui, lui aussi, une crête cette fois-ci) ne savent évidemment pas. Si toi aussi tu trouves que ce segment sert à rien, tapes m’en cinq !

AJ Styles vs Kurt Angle, c’est une affiche qui peut faire rêver. Même si AJ n’est pas au top de la TNA en ce moment et si Angle n’a pas eu de vraies victoires depuis un moment. Ce match aurait pu être prétendant au titre du match de l’année à Impact. Malheureusement il est utilisé pour mettre en valeur la rivalité évoquée plus haut avec Daniels et Kaz. Pour préciser la fin du match, alors que Styles est prêt à infliger son finish à Angle, il aperçoit aux abords du ring ses deux anciens partenaires du groupe Fortune. Daniels lui tend l’enveloppe qu’il avait dans les coulisses. Surprise pour Styles qui subit un roll-up de Angle, qui gagne ainsi le match. La cerise sur le gâteau, le match est entrecoupée par une publicité. Un match vraiment à éviter.

 

Kurt Angle, AJ Styles

"Bon AJ tu bouges pas, on lance la pub là"

 

Joseph Parks est encore dans les parages, donnant  sa carte de visite à qui le veut bien. Il croise Gunner. Mr Intensity lui rétorque qu’il n’a rien de plus à lui dire que la dernière fois qu’il l’a rencontré. Les esprits s’échauffent quelque peu, Gunner lui répond à nouveau qu’il en sait pas où est le frère de Parks, Abyss, et que la dernière fois qu’il l’a vu, c’était dans un match face à Bully Ray. Cela fait déjà quelques mois que la TNA nous délivre ces segments avec Joseph Parks, dont tout le monde se fout au passage, mais où veulent-ils en venir ? Je crois que même eux ne le savent pas. Surtout que c’est pas comme si toute la communauté catch sur internet avait déjà filtré l’info de la double identité Parks/Abyss deux jours avant la diffusion de l’Impact où il faisait sa première apparition…

C’est l’heure de l’annonce de Hulk Hogan. Tiens ! En voulant vous faire un récapitulatif des champions je me rends compte que les champions par équipes féminins, Eric Young et ODB, ne sont pas présents. Si Hogan ne justifie pas cela par un voyage de noce ou quelque chose du genre, faudra pas demander à ce que ces titres soient crédibles à l’avenir. En parlant de Hogan, sur le chemin menant au ring, il croise Rob Van Dam. Hogan le félicite pour sa victoire à Lockdown qui a permis le licenciement d’Eric Bischoff (on n’est sensé ne plus le citer de telle sorte mais j’en ai rien à foutre). Hogan dit qu’il veut faire évoluer le match pour la place de challenger entre Hardy et Anderson en un match à trois participants. Hogan fait mine de ne pas savoir qui ajouter à ce match alors qu’il a déjà décider que cela sera RVD. Le Whole F’N Show est donc ajouté au main-event. Si cela n’est pas du favoritisme ! RVD n’a rien demandé et il se voit octroyer un match qui peut lui offrir, si victoire il y a, un match de championnat. Et à part cela Hogan sera juste dans son rôle de GM !

 

Hulk Hogan, Samoa Joe

"Euh, rassurez moi, RVD c'est bien le gros derrière moi, hein?"

 

Hogan fait son entrée dans une Impact Zone en folie. Il annonce donc que le vent du changement va souffler sur Impact Wrestling dès la semaine prochaine, car une fois par mois, Impact aura une édition spéciale appelée Open Fight Night. Lors de ces éditions spéciales, un catcheur qui n’est pas sous contrat aura l’opportunité d’avoir un match et un petit discours au micro. Ce catcheur sera étudié par un jury de quatre personnes dont Hogan, et si le jury est satisfait de la prestation effectué, le catcheur se verra offrir un contrat avec la TNA. Dans ce Open Fight Night, si le catcheur défie un catcheur de la TNA, celui-ci n’aura pas d’autre choix que d’accepter le défi lancé. Hogan est interrompu par Bobby Roode, qui lui demande qui il est. Hogan lui demande s’il veut vraiment une réponse. Roode lui dit qu’il dirige ce show car il est le champion du monde poids lourd et qu’il fait ce qu’il veut quand il le désire. Hogan répond que s’il a fait venir tous les champions, c’est parce que les champions pourront aussi être défier durant ces Open Night Fight avec leur titre en jeu. Devon acquiesce les propos d’Hogan car il avait déclaré à Victory Road qu’il serait un champion combattif. Hogan dit que cela tombe bien parce qu’à partir d’aujourd’hui le titre télévision sera défendu toutes les semaines. Ce segment est juste génial car il apporte un tas de possibilités. Ce Open Fight Night va entretenir une constante nouveauté. De plus, ceci peut engranger un lien fort entre la TNA et le monde indépendant, car il faudra bien les trouver ses nouveaux catcheurs ou catcheuses tous les mois, d’où l’intérêt de l’accord signé avec l’OVW et la création de la Ring Ka King. Et puis, le manque de compétition pour Aries, Kim ou Joe/Magnus va être remis en question. La deuxième annonce concernant le titre TV m’enchante, c’est un titre qui était délaissé avec des règnes disparates comme ceux de Eric Young ou Robbie E. Seul reproche de ce segment, l’oubli volontaire ou pas des champions féminins par équipes. Donc pour moi, ou ces ceintures vont disparaître ou elle ont juste étaient oubliés par le vieillissant Hogan.

Premier match féminin de la soirée, Gail Kim, Madison Rayne, Sarita et Rosita affrontent Tara, Brooke Tessmacher, Mickie James et Velvet Sky. Retour dans les rings de Tessmacher qui a participé à un télé-crochet. Le match est plutôt bon, tout le monde a un peu de temps pour s’exprimer. On ajoute même un intérêt à ce match à la fin avec Velvet Sky qui empêche Gail Kim de gagner par tricherie pour laisser Tessmacher l’emporter par roll-up. Bon la victoire est un peu dur à avaler tout de même, parce que c’est une rookie qui l’emporte par roll-up sur une championne chevronnée, mais bon, on peut pas tout demander à un match de catch féminin !

 

#porn #closeup #upskirt #masturbation (désolé, c'est pour attirer les pervers).

 

Petit segment d’Anderson face caméra dans les coulisses. Il chauffe la salle pour le main-event, rien à dire de plus si ce n’est qu’il est à l’aise au micro.

Petit segment sur Young et ODB qui se la coule douce au bord d’une piscine. Pour résumer, Young doit mettre des glaçons sur ces parties génitales, il est fidèle et possessif en ce qui concerne sa femme. Wrestling Matters vous disiez ?

Hogan a annoncé que Devon défendrait la ceinture télé chaque semaine et c’est le cas. Gunner, ancien champion TV, inaugure la longeu lignée d’adversaires qui seront désormais opposés au champion. Le public est en feu à Orlando, un effet positif de plus du segment avec Hogan. Il faut dire aussi que Devon bénéficie d’une bonne popularité auprès du public. Gunner domine dans ce match pour finalement se faire rattraper par le vétéran et subir la défaite. Le match est correct, il se laisse facilement regarder.

Alors que Devon est en train de faire le chemin retour vers les vestiaires, c’est James Storm qui fait le chemin inverse. Le discours a déjà été annoncé plusieurs fois et on se doute bien que le cowboy de Nashville n’est pas là pour célébrer quoique ce soit. Il veut dire pardon à tout le monde pour sa défaire de dimanche car après avoir promis la victoire, il a l’impression d’avoir laissé tomber tout le monde. Storm a voulu se venger de Roode, il a voulu le blesser. Il penser que tabasser Roode serait suffisant mais quand il rentré chez lui pour bercer sa fille et qu’elle lui a demandé où était la ceinture pour qu’elle puisse l’admirer, Roode a eu tout le mal du monde de dire à sa fille qu’il n’avait pas gagné la ceinture, car chaque parent ne veut pas que son enfant le voit comme un(e) raté(e). Storm dit que Bobby Roode ne l’a pas battu car il s’est battu tout seul. Storm ajoute que s’il a combattu avec des commotions, des os brisés, c’est parce que performer devant tous ces fans, au milieu de ce ring, c’est son paradis à lui. Il remercie le public qui lui permet d’avoir cette vie. Storm remercie également son père. Et à ce moment où Storm commence à douter en disant que peut-être, Roode avait raison en disant que sa chance avait tourné. C’est un James Storm plein de doutes qui quitte le ring. Un heel turn en vue ou juste un moyen de mettre de côté le Cowboy ?

 

James Storm

 

C’est le Main-event désormais. Rob Van Dam vs Mr Anderson vs Jeff Hardy. Un match comportant trois faces, c’est assez rare pour être préciser. Le match est rythmé, intense, avec un enjeu, les trois styles se mélangent plutôt bien. Que demander de plus ? Que le match soit plus long car de cette qualité, six minutes c’est bien trop peu ! C’est Van Dam qui l’emporte avec un Back Slide. Hardy échoue de peu. Autant on peut très bien reproché la manière dot RVD a été inclus à ce match, autant il effectue un match très propre et s’est bien défendu, il n’est pas resté en retrait. Et puis une perspective d’un match Bobby Roode vs RVD pour le titre de la TNA, ça a de la gueule !

Je dois le dire la première demi-heure de cet Impact Wrestling m’a laissé entrapercevoir un Impact moyen, comme ces dernières semaines, avec un segment de lancement correct puis des matchs écourtés et corrompus avec des segments soporifiques. Que nenni ! L’annonce de Hogan a réellement boosté le show et les matchs qui ont suivis ont plutôt bien marcher. Il faut dire que le peu de segments de cette deuxième partie ont aidé à la qualité de celle-ci. En tout cas, l’avenir semble plus radieux.

1 commentaire

Les plus lus

En haut
//ad6media