Cutting Orbaz

Extrêmement Boring

En cette semaine de go-home show, y avait de quoi se mettre de bonnes choses sous la dent, la signature du contrat pour Extreme Rules, la conclusion du booking autour des matchs et surement quelques surprises. C’est généralement dans ce genre de situation que les bookers foirent leur coup et donnent des shows qui sont là pour résumer les rivalités plutôt que de les nourrir avec du neuf.

 

Cutting Orbaz #55

 

Moi, Lesnar, Chiant à souhait

 

Ce qui me dérange en général dans les shows de 3 heures, c’est que le vide entre l’opener et le main event est bien plus dur à encaisser que d’habitude. En effet, on a encore plus de segments bouche-trous et on a l’irrépressible envie de mettre le show en avance rapide. Je vais pas dire que ce fut le cas ce soir, on est loin de la soirée du Viewer’s Choice qui vit naître Nexus mais on va dire que ce fut pas tout le temps palpitant.

Cette fois, c’est avec la signature que le show commence, drôle de choix vu que l’affiche est en main event. John Cena arrive à la fraîche. Et en fait non, la signature c’est pas maintenant, c’est quand Lesnar le voudra. OUAIS! On a perdu cinq minutes! OUAIS! EDGE ARRIVE! C’est toujours ça de pris, la Rated-R Superstar manquant terriblement au business depuis sa retraite anticipée. C’est vrai quoi, Smackdown avec Edge, ce serait déjà bien plus vendeur!

 

Enfin bon, les mimiques faciales, tu te les gardes pour le spear Adam, ce serait sympa, y a des gosses qui regardent là.

 

Anyway, le plus jeune Hall of Famer encore en vie (sans trop m’avancer, ça doit être le cas) vint pour tailler un peu John Cena. Ils se sont haïs, Cena a du aller jusqu’à le battre chez lui (dans un TLC d’anthologie, que je conseille amplement) et que là… Il perd face à The Rock, après des semaines à déclamer qu’il veut défendre tout le vestiaire et tout de suite derrière se fait continuellement défoncer par Brock Lesnar. Bref, Cena, tu nous fais honte! Pas de doute qu’Edge fut ajouté à la dernière minute, mais je pense que ce segment sera utilisé post-Extreme Rules, défaite ou pas de Johnny Boy car c’est un peu une marque que Cena, c’est plus le super-héros, mais bien un mec en plein doute, anéanti par sa défaite à Wrestlemania, et qui essaie désespérément de le cacher.

 

"Mais pourquoi il m'engueule bordel? Je le connais même pas ce mec avec ces cheveux courts, enfin il me dit bien quelque chose... Ah mais oui! Daniel Bryan, je me disais bien que ça faisait un moment que je l'avais plus vu en face à face!

 

N’empêche que l’utilisation en opener d’une non-signature en opener implique la signature en main event, et ça, ça fait chier pour la rivalité WWE. D’ailleurs, Jericho se ramène et effectue un superbe match contre John Morris… euh Kofi Kingston, décidément dans une position de jobber des Main Eventers, après Bryan, Jericho. Ce dernier annonce qu’il a un cadeau pour Punk, on attend que ça!

C’est ensuite en backstage qu’on retrouve Big Johnny offrant le poste d’administrateur executif à Eve. EVE! EVE? REALLY? Je veux bien qu’elle soit avide de pouvoir, mais là c’est de nouveau le bordel. Elle est sous les ordres de Laurinaitis ou pas? Doit-elle rendre compte à Mr. People Power? On ne nous donne pas toutes les clés de ce poste et on voit pas bien l’intérêt qu’elle pourrait y porter si ce n’est trafiquer des matchs de Divas, comme on le verra plus tard.

 

La chose qui m'étonne le plus chez Eve, c'est qu'elle est encore les dents blanches... #ifyouknowwhatimean

 

Ah! La surprise de Jericho! Un paquet de bouteille de whisky! YES! Il les donne à Josh Matthews? OHHHH! Il en garde une? Hum…
Voilà, c’était ma réaction pendant le long du segment. En attendant la suite qui fut plus intéressante. En effet, Jericho clama haut et fort que Punk était saoul après l’avoir vu boire. Punk du donc subir un contrôle d’alcoolémie LIVE! Punk arriva, titubant et remettant son titre en jeu face à Jericho.

RING THE BELL! Punk s’avance, il va le faire, oh non il échoue! Attention le tombé. Z, Y et non ce ne sera pas X! Simplement Y! L’arbitre s’approche… Défaite de Punk par ivresse! Défaite de Punk, il perd le titre! Mais attendez, attendez une seconde. Il le refait. Il s’avance, suit parfaitement la ligne, recule et Z, Y, X, W, V, U, T, S, R C’est un tombé! L’arbitre annule la décision et Punk conserve le titre! Quel match de CM Punk ce soir mes amis! Et une beigne à Jericho pour la forme!

Allez, tous avec moi! "Fais comme euh l'oiseaaauu! *hips* ça vit d'alcool et de moules fraîches, un oiseau! Et Jack Daniels *hips* m'en empêche mais pas l'oiseau *hips* d'aller plus haut!

 

Une rivalité qui a plus de temps d’antenne, tout de suite, ça permet plus de choses surtout quand les deux protagonistes sont si talentueux. Malgré tout subsiste chez moi une petite gêne car on a un peu effacé le côté « Best in The World », certes ceci devint plus personnelle mais côté Jericho, on a ni la fin du monde, ni le titre de meilleur au monde. Mais c’est du chipotage, tout ça reste de qualité!

Je passe rapidement sur les imbécillités du soir: Le retour à la vie de Paul Bearer pour la Xième fois qu’on se demande si c’est pas plus que le nombre de retours de l’Undertaker pour essayer de justifier un peu la rivalité Kane/Orton, ce qui est un échec. La « fausse » blessure de Beth Phoenix la privant du titre et du record du plus long règne pour en plus le donner à Nikki Bella! Ou encore la victoire de Khali et Show sur Del Rio et Rhodes, inintéressante.

Le duo Horny/Clay aussi, qui s’occuppe de Ziggler et Swagger. Je peux pas vous dire à quel point j’ai l’impression que si ces deux là ne sont pas plus haut, c’est à cause de Lesnar et du temps d’antenne de sa rivalité avec Cena. Mais foutez Ziggler et Swagger à SD! Donnez leur du temps d’antenne. Le WHC n’attend que ça! Ou même d’autres rivalités. Bref, je rage, mais je ne pense pas être le seul dans ce cas.

 

Rage is on a Roll! Rage is on a Roll!

 

Surtout qu’on nous annonce un match « out of nowhere » entre The Miz et Santino en pré-show. The Miz, mais il sort d’où? Il était à Superstars cette semaine et même pas dans ce Raw de 3h!
Le meilleur, c’est que le champion US lui disposait avec Zack Ryder des champions par équipe. Voilà, prenez deux noms, qui n’ont jamais fait équipe ensemble et ils battent les champions. Logique!

Et c’est là que le Raw est chiant car en dehors des main eventers, c’est le vide intersidéral! Il n’y a rien, on ne voit que des matchs courts . Et la WWE a de la chance de ne plus avoir de grands concurrents dans les pattes qui offrent des bonnes rivalités de midcard car sinon elle se ferait bouffer à ce moment là. Des fois je me dis que le manque de concurrence offert à la WWE les pousse à ne rien faire de plus.

Bon, revenons aux Main Eventers,  vu qu’il n’y a que ça d’intéressant. Un bon angle fut le match entre Sheamus et Mark Henry, gagné par ce dernier. Bon, c’est un peu parce que Bryan était arbitre et qu’il a tapé plus rapidement que Flash trois fois. L’American Dragon joua aussi sur les nerfs du Celtic Warrior, tentant Sheamus pour qu’il le frappe et se fasse virer. Ah, un peu de bon storytelling, ça fait plaisir! Après match Sheamus frappe tout de même Bryan qui finit par dominer Sheamus avec son Yes! Lock, bref, il ne gagnera pas dimanche.

Soit pas jaloux si j'ai une barbe plus touffue que toi Sheamus, c'est pas la peine de se mettre dans un tel état!

 

Et cette très longue soirée se conclut sur un segment long, mais long! Juste avant Josh Matthews se fait défoncer par Brock Lesnar, parce qu’il a voulu l’interviewer. Bah ouais, on va quand même pas laisser les journaleux faire leur job, la liberté de la presse, on se la fout dans le cul! Et puis c’est super impressionnant de voir Lesnar défoncer un mec qui fait la moitié de son poids et qui a arrêté le catch aussi vite que Garrett Bischoff a bénéficié de la position de son père à la TNA. (Et on peut dire que ça rend heureux notre Vincent!)

Bref, le tout revient sur le ring, et cette fois, c’est Cena qui ne se pointe pas. Lesnar a donc le temps de faire l’enflure et de demander un salaire encore plus indécent que celui déjà donné. Bon, c’est kayfabe, ça renforce son côté heel… Mais on se fait chier! Lesnar est nul au micro, il tient pas la route.
John Cena arrive, avec un peu de matos au cas où et signe après Lesnar. Bon l’affrontement est prometteur, mais la demande de suppléments de Lesnar était largement dispensable, et une signature de contrat classique aurait été un peu mieux en terme d’impact, en finissant de même manière, maintenant la tension jusque Extreme Rules.

Le mic-skill dans ce ring est évalué à 0,00001 Jericho. Ce qui avec la nouvelle base CM Punk donne du 0,000001 Punk. C'est en dessous de Hornswoggle pour tout dire...

Un Raw de trois heures longuet, qui sorti de son Main Event est à mourir d’ennui. La qualité des segments est assez moyenne et seule la rivalité pour le titre de la WWE voit de bons angles, assez originaux et qui ne me donnent pas un effet de déjà-vu.

 

Au bout de l’ennui

 

Le show commence comme la semaine dernière avec Daniel Bryan, chouette! Ce dernier nous donne quelques couplets habituels en bon heel lorsqu’il se fit interrompre par Alberto Del Rio. Ce dernier tenta de s’accaparer le Yes! en le transformant en Si! Bon, je sens qu’on va l’avoir dans tous les sens celui là, et je vous le dis on a pas fini. Beberto n’a pas oublié son match de championnat et déclare qu’il l’aura après Extreme Rules et qu’il sera WHC. Bref, du classique.

Le Big Show arrive, blague un peu, fait fuir les deux zouaves, chokeslame le pauvre Ricardo Rodriguez, fermez le ban. Ah, en fait non, Alberto a un match, encore, face au Big Show. Dis donc ça ressemble furieusement à la semaine dernière tout ça, non? Oh Cody Rhodes intervient mais cette fois-ci devant l’arbitre et le Big Show gagne par DQ. Quelle différence!
Après, les deux nous vendent le côté Extreme du match avec le Big Show qui fouette le Dashing One avec sa propre ceinture. La classe! (Ou pas.)

Quelqu'un est fouetté et ce n'est pas nous? Dommage, pourtant on a une ceinture tout neuve!

 

Bonjour, je m’appelle Damien Sandow et je dis plein de choses et je dis « De rien » à la fin de chacune de mes vignettes mais personne ne m’écoute et n’a quelque chose à foutre de mon arrivée. Je fais perdre 5 minutes de la vie de ces pauvres gens, vivement que je sois là pour leur en faire perdre 10 avec mon bouc si long que Daniel Bryan voudra me piquer des poils!

Beaucoup de consternation face à ce Smackdown, en premier lieu la victoire en Twin Magic des Bellas. C’est vraiment devenu une corde usée et abusée des matchs de ces deux là. J’espère que le match d’Extreme Rules donnera lieu à soit une victoire des Bellas fair, soit à une sorte de stratagème de Beth afin qu’elle ne paresse pas idiote, déjà que la « fake » blessure est assez idiote à quelques jours du record…

Consternant fut aussi la victoire de Titus O’Neill et Darren Young face à Big Zeke et Yoshi Tatsu. Ils sont insupportables, approximatifs sur le ring et vont bientôt être challenger des champions. ET LES MECS! ON FAIT QUOI DES VRAIS ÉQUIPES? Non mais ça me ferait vomir si ces deux là avaient accès à un titre avant les Usos brothers. Néanmoins, pour pas paraître trop négatif, la WWE tente quelque chose avec les Tag Teams, certes c’est pas sûr que ça dure, mais on espère que ça ira en s’améliorant. Malgré tout, qu’est-ce que c’est moche de voir ces deux gars gagner des matchs!

Oh oui Darren, frotte ton corps contre mon corps! (PS: Blague à part, même ça ils le botchent. Et aussi le titantron, où y a que Titus O'Neill d'écrit. Bref, beaucoup de choses.)

Je noterai aussi la victoire du Great Khali sur Cody Rhodes. Je ne vois pas comment Rhodes peut gagner face au Big Show après un tel booking, je ne pense pas qu’il serait crédible pour un sou et il faut qu’il file rapidement vers de nouveaux horizons. Le problème? Il y a un cruel manque de face à Smackdown et si le face s’appelle The Great Khali par exemple, ça ne peut pas donner grand chose de bon.
C’est là aussi qu’on se demande si faire venir Swagger et Ziggler serait une si bonne idée vu le manque cruel de faces en vue que ce soit à Smackdown ou à Raw.

On notera aussi l’énième squash de Ryback sur un local wrestler. Bon, il serait temps de faire comme pour Antonio Cesaro, c’est à dire lui offrir une vraie opposition, je pense que Sheffield est prêt.
Concernant Antonio Cesaro, il est solide, en tout cas il a l’air, il a pas une trop mauvaise tronche mais ils l’ont inséré dans une histoire à dormir debout où Aksana se détourne du vieux Long pour le jeune Cesaro. Est-ce que j’aurais zappé? Je suis passé sur les Feux de l’Amour ou quoi? Et le pire c’est que ça va durer des semaines ce bordel et on va devoir subir ça.

Est-ce que Teddy réussira à pardonner à Aksana, qui est en fait Pedro, le fait de non seulement avoir embrassé Antonio, mais en plus de lui avoir cacher que c'était un homme? Vous le saurez, dans le prochain épisode de "Des vieux et du viagra"!

 

Je sais pas pour vous mais personnellement ça m’attriste de voir Theodore Long utilisé pour des scènes de comédie beauf’. J’ai limite un sentiment de gêne en voyant ce sexagénaire lâcher par sa prostituée lituanienne. Et oui, Teddy, c’est plus ce que c’était les transsexuels.

Ce Smackdown se conclut sur un match retour sans grand intérêt où Sheamus battit classiquement Mark Henry avec un Brogue Kick. Sheamus finit pas demander s’il allait gagner à Extreme Rules et cria… You Guessed it: « YES! YES! YES! YES! YES! YES! YES! YES! … » Bref, Sheamus est devenu un face parmi la masse, assez plat, je suis assez déçu car on insiste pas assez sur le côté borderline de Sheamus, sur le fait que, à la Orton presque, il peut péter un câble comme sur l’arbitre. Là il y aurait un vrai suspens. Sheamus va-t-il craquer et défoncer un officiel?

Ah oui, vous voyez ce monstrueux coup de pied? ÇA N'EST RIEN comparé à la claque d'AJ sur Kaitlyn, RIEN!

 

Bon, tout n’est pas à jeter cette semaine, mais très peu de segments ressortent du lot, on quitte la bonne dynamique qui tirait le tout vers le haut avec des bookers qui pensent que vu que Lesnar est là, pas la peine de se faire chier à s’occuper de la midcard, les ratings suivront. Grossière erreur. On se retrouve la semaine prochaine avec les conséquences d’un Extreme Rules qui j’espère sera tout de même bon!

3 commentaires

Les plus lus

En haut
//ad6media