Review

Wrestling still matters ?

La semaine dernière, Eric Bischoff faisait sa dernière apparition à la TNA. Quelles en sont les conséquences ? Garett va-t-il avoir un match de championnat ? Les TNA Originals vont-ils prendre le pouvoir ? Je vais vous calmer en vous disant que si Bischoff n’est plus à l’écran, il reste tout de même dirigeant aux côtés de Dixie Carter et Hulk Hogan. N’empêche que ma première hypothèse a plus de chances de se produire que la deuxième. Si ça c’est pas un drame…

 

Le drame, c'est maintenant !

 

Review d’Impact Wrestling du 3 mai 2012

Cette semaine, le clip d’introduction met l’accent sur le départ de Bischoff avec des images de son match perdu à Lockdown et du segment de fin de la semaine dernière. Si  on avait pas encore compris que cette rivalité allait durer et donner un match entre Hogan et Flair ou bien pire, Garrett face au Nature Boy…

Pas de temps mort, le temps c’est de l’or, Flair est dans le ring et il n’est pas content. Si j’avais la même somme que lui qui rentre tous les mois sur mon compte, j’aurais des raisons de sourire. Flair dit que Hogan a toujours voulu jouer avec lui, tel un marionnettiste, il pense qu’il est la plus grosse star et Flair n’est pas d’accord. Sachant que Dixie Carter a dû supplier à genoux Hogan (la vidéo très bientôt disponible sur Youporn ?) pour qu’il prenne la place de GM et que les fans crient toujours son nom à Orlando, oui, je pense pouvoir dire que Hogan est LA star de la TNA. Même si Dixie a tenté via une interview de dire que Hogan était là pour aider dans les vestiaires et que c’est les Roode, Storm et consorts qui sont la proue de la TNA. Pour faire bref sur le discours de Papy Flair, il demande à ce que Hogan se pointe vite fait.

 

"J'ai dit ça ? J'avais même pas compris."

 

Flair se présente comme le mal incarné face au bien tout puissant, Hogan. Les anges ne sont-ils pas asexués ? Déjà rien qu’avec ça, on peut pas croire à la bonté de HH. HH dit que le mal incarné n’est pas Flair,mais bien E. Bischoff car il a fait pas mal de choses pas très recommandables. C’est vrai que Hogan est libre de tout soupçon ! Hogan dit qu’on a la chance de pouvoir faire de la TNA l’une des plus vieilles fédérations de l’histoire. C’est pas avec des segments comme ça qu’ils vont garder les téléspectateurs… À moins qu’il parle de la moyenne d’âge… Hogan propose à Flair de faire partie du jury du Gut Check et l’aider à trouver la prochaine génération de catcheurs. Aide Hogan, Ric ! Il croit que Garett est le futur de la TNA. Flair accepte avec surprise le boulot que lui propose HH, le regard de fin de Flair laisse envisager de nouvelles disputes avec HH. Sinon ce segment a duré 9 minutes. #Wrestlingstillmatters

Ce soir, l’annonce de la signature ou du recalage d’Alex Silva, RVD et Roode choisiront l’adversaire de chacun et un match de Knockout à 4 avec Sky, Rayne, Tessmacher et Kim.

Interview en coulisses de Velvet Sky et de Brooke Tessmacher. On leur demande ce qu’elles pensent de la championne Knockout, Gail Kim. Sky répond que c’est une tricheuse et qu’elle a eu plein de chances au titre mais qu’elles ont toutes été faussées. Brooke dit qu’elle n’a jamais eu de match de championnat alors qu’elle a déjà battu deux fois Gail. Sinon qu’est-ce que j’en pense personnellement ? Bizarrement j’ai pas les mêmes avis que nos amies aux gros poumons. Kim a réalisé de bons matchs avec des victoires justes (ex: Kim vs Tara, Kim vs James) et que voir Brooke ou Velvet prendre le titre par roll-up sur une si talentueuse et magnifique championne comme Kim, ça me ferait vraiment mal au cul.

 

"Moi ça ne me dérange pas, j'ai l'habitude"

 

L’entrée de Velvet Sky où elle montre ses fesses à tout le monde, c’est la meilleure partie du show pour Tazz. #WrestlingStillMatters

Rayne et Kim frappent par derrière les deux coquines pour avoir l’avantage tout de suite dans le match.Velvet Sky fait la majorité du match contre Gail Kim. Finalement, Tessmacher l’emporte sur un quiproquo, 3e victoire de suite pour une future défaite en PPV ça fait beaucoup.

Slammiversary approchant petit à petit, la TNA va retracer ses dix années d’existence. Première vidéo par TNA Nostalgie. Un match de championnat pour le titre NWA/TNA (la TNA à ses débuts était une des fédérations du groupe NWA) qui opposait Jeff Jarrett, le co-fondateur de la TNA et champion de l’épouqe à Raven, ancien de l’ECW. Un match semble t-il à stipulation extrême car on peut voir l’utilisation de chaises et de tables. Un match avec pas mal d’interventions (comme quoi c’est pas nouveau), notamment celle de Sabu en défaveur de Raven. Bon match d’après les images et la TNA. Je tiens tout de même à préciser que même si la TNA a connu une ascension fulgurante en dix ans, elle n’a pas toujours été d’une qualité élevée. Pour donner un exemple, dans les premiers PPV de la fédération, on avait le droit à des matchs époustouflants des gars de la X-Division mais aussi à des matchs où figuraient des anciens déchus de la WCW, des matchs Brian Christopher vs Norman Smiley (quelle affiche !) ou des « matchs » féminins très proche du « CAT FIIIIIIIIIIIIIGHT! » comme dirait Dieu.

Rob Van Dam, challenger de Roode pour le titre poids lourd, est dans le ring. Il dit qu’il sait que les fans l’aiment, ça fait des années qu’il nous divertit, et après tout ce qu’il accomplit, il n’a pas besoin de nous dire à quel point il est bon, mais il va tout de même le faire parce qu’il peut le faire, il est RVD, the Whole F’N’ Show, je suis unique en mon genre , je n’ai jamais été imité ni intimidé. C’est pas des fleurs qu’il se jette, c’est le champ de colza entier. Il est Mr PPV, et celui qui va battre Bobby Roode et devenir champion poids lourd. Merci Roode ! Sa musique arrête le trop long discours de RVD. Roode prétend que RVD est trop confiant, il rappelle qui il est notamment le champion le plus dominant de l’histoire de la TNA. Roode dit qu’il a battu pour le titre des gars comme AJ Styles, Jeff Hardy ou James Storm, et le nom de RVD viendra s’ajouter à cette liste. Roode demande qui est son adversaire de ce soir, car c’est RVD qui doit le choisir. RVD choisit Mr Anderson tandis que Roode choisit Jeff Hardy. Choix logique des deux côtés, Anderson a une petite rivalité avec Roode alors que RVD et Hardy ont été en rivalité pour le titre intercontinental à la WWE et surtout le titre poids lourd à la TNA.

 

 

Autre match annoncé de la soirée: 6-man tag team match, d’un côté Samoa Joe, AJ Styles et Magnus contre Kurt Angle , Christopher Daniels et Kazarian.

Le match de défense du titre TV hebdomadaire avec comme challenger Robbie T. On passe du heel poids lourd de la semaine dernière, bien dans son rôle,avec de l’expérience, au heel poids lourd inexpérimenté, mal à l’aise dans un ring, sous-fifre de Robbie E (et c’est pas une référence !). Et c’est limite si le deuxième est pas moins crédibilisée que le premier ! Arrêtons la connerie merde ! Fait intéressant du match, les deux Robbie ont été déjà champions télé à la TNA. Sinon, Robbie T domine le match et Robbie E brise le support de sa fameuse liste sur la tête de Devon. Robbie T perd un match de championnat et ça ne dérange pas. Les muscles ne sont pas proportionnels au cerveau.

Petite réunion des jurés de l’Open Fight Night en coulisses, composé d’Al Snow, Ric Flair, Bruce Prichard. On nous fait voir un bref aperçu du squash match de Silva contre Robbie E. Un clip très élogieux par rapport à sa prestation. Les jurés débattent dans leur bureau. Ric Flair n’est pas réceptif à Sliva, même en tant que possible membre de la X-Division, qui regroupe les meilleurs catcheurs au monde. Bruce Prichard, le président des relations avec les talents, et Al Snow sont plus convaincus du talent du jeune catcheur.

Hulk Hogan parle à Anderson dans les coulisses, lui annonçant son match face à Roode. Il dit qu’il peut prouver en un soir qu’il est le gars à suivre, celui qui doit être dans les lumières des projecteurs. En plus, son match sera sans disqualification. Segment qui sert à rien à part voir Hogan crier « Mister ». Ridicule.

 

 

Jeff Hardy vs Rob Van Dam. Je dois avouer que j’attends de voir ce que va donner ce match. C’est le premier match solo de RVD de puis son retour. Le match est donc porté principalement par Hardy, étant le plus jeune et vif des deux. Roode intervient à la fin, pensant frapper RVD il frappe Hardy, RVD en profite. Je me demande pourquoi j’ai espéré un bon match sachant que la TNA veut pas faire perdre Jeff Hardy dans les règles. Le match est court et il y a une fin scabreuse, que dire de plus ?

Pour la 36e fois depuis le début de l’année, on a le droit à un segment avec Ab…Joseph Parks. Bully veut la paix et s’il ne l’a pas, il va faire en sorte de l’avoir. #Wrestlingstillmatters

Borash critique Bischoff face caméra, disant qu’il traitait toute la fédération comme des moins que rien sans raison. Borash en a marre de se taire. Est-ce utile maintenant qu’il est parti ? Bully Ray arrive et encourage Borash à continuer sa véhémeance. Il l’attrape par la cravate et l’emmène aux abords du ring, puis dans le ring. Bully Ray dit qu’il en a marre des campagnes contre les moqueries (ex: Be A Star avec la WWE) et que l’on devrait lancer une campagne « Arrête d’être une petite pute et dépasse toi ». Bully dit qu’il martyrise le genre d’idiot comme Borash parce qu’il le peut. Austin Aries intervient. Il en a rien à faire de Borash, il vient pour Ray. Ray l’a attaqué sur sa taille, et il n’aurait pas dû. Aries ridiculise la carrière tag team de Bully, ce qui énerve le natif de New York. Le temps de parole est terminé selon Ray, même s’il en a rien à faire de nos présidentielles. Bully dit qu’Aries n’a qu’une grande gueule, qu’il ne va pas agir, tout ça en lui crachant au visage. Forcément, Aries se déchaîne sur Ray, la sécurité intervient, maintenant Aries (oui, le petit pas le gros). Ray vient mettre un drop droit dans les parties d’Aries tel un Yachvili. Une rivalité intéressante, ce segment est très bon avec le début gênant et la suite bien rodée au micro. Bémol: ça ne met pas le titre en jeu, ça ajouterait de la valeur.

 

 

Le clan des dégarnis est dans les coulisses. Daniels et Kazarian se vantent de s’être jouer d’Hogan pour avoir un match de championnat et jubilent de pouvoir humilier AJ Styles avec leur hypothétiques ceintures par équipes. Angle s’énerve et dit qu’il en a rien à faire des revendications du parti des Originals, qu’il veut juste faire abandonner Styles ce soir et à Sacrifice. Comment teaser un match qui n’a pas de rivalité et qui est juste présent afin de remplir une carte.

Roode se contrefiche de Mr Anderson car il a déjà battu. Il demande que fait Hogan avec son poste de GM ? J’ai la réponse: il joue ses propres cartes. D’ailleurs, pour moi, la promo révèle la victoire de Roode ce soir et la mise en avant d’Hogan dans les prochains main-events d’Impact.

Match 6 vs 6. On peut avoir un bon match. J’ai bien dit on PEUT ! Attendez ! La musique d’AJ Styles a encore changé ?! Il change aussi souvent de musique que Cena change de t-shirts et Alberto Del Rio de voiture ! À croire que le mec qui fait les musiques à la TNA c’est Ric Flair et qu’on lui donne des trus à faire pour qu’il soit payé. Mais c’est quoi de ce putain de match de dingues ? Intense, rythmé, de belles prises. On a une fin qui ne se fait pas par un tombé clair et juste, mais ici, ce n’est pas gênant, car la tension entre Daniels/Kaz et Angle était déjà présente la semaine dernière et que le match est bon, on sent moins le goût d’inachevé sur ce match que sur le match RVD vs Hardy plutôt dans la soirée. Après le match, Daniels dit au micro que la semaine prochaine, AJ devra dévoiler son secret ou alors il le fera à sa place. Une énigme qui ne m’emballe pas.

 

 

L’heure de vérite pour Alex Silva. J’ai oublié de dire tout à l’heure: la chemise de Prichard est vraiment moche, rose à rayures. Oh ma goodness ! Silva qui vient en tenue de ring. Le mec partout où il entre, il est en slip. Il dort en slip, il va dîner chez beaux-parents en slip, il va en boite en slip, bref, sa vie se résume à son slip. Le moment est très solennelle et Silva fait le pitre. Quand tu vas à un entretien d’embauche, est-ce que tu ramènes en slip et tu  fais le guignol ? Non ? Ben Silva le fait. Flair est contre la venue de Silva à la TNA (l’idiot se permet même de lui faire WOO!). Al Snow est pour et donne le micro à Silva afin de faire une petite promo. Il rame un peu, Flair lui prend le micro et lui dit de parler au juges, pas aux marks (haha ! Sacré Ric).

Ça s’améliore, tellement que Flair change son vote en positif. Prichard acquiesce. On ne sait trop comment, Silva intègre le roster de la TNA. C’est le premier québecois à signer à la fédération. Coquorico ! Ah non c’est vrai, ça fait longtemps que ce n’est plus une colonie. Quoique, c’est pas plus mal, parce que Céline Dion… En tout cas, on verra si Silva sera utilisé très prochainement. Quelques notes: le segment était trop long et un peu trop dans le pathétique. Et je trouve qu’il aurait été préférable de le mettre en milieu de show par rapport à l’enjeu. Les gens ne connaissent pas ce Silva, pourquoi mettre sa signature juste avant le main-event ?

 

 

Le match sans disqualification entre Anderson et Roode. le début est bien, on perd pas de temps et déjà une pub nous donne un temps de repos non nécessaire. Au retour de pub, Roode utilise sa ruse pour donner un coup bas à Anderson. C’est toute de même le deuxième du genre de la soirée ! Le rythme est tout de suite plus lent, pour ensuite reprendre. Les deux sont compatibles dans le ring et ça se voit. Soudain, Hardy interfère pour frapper Roode qui l’a fait perdre en début de soirée. Mr Anderson place son Mick Check su r Hardy puis Roode le frappe avec la chaise pour ensuite placer sa fisherman suplex.Dommage qu’une fin attendue pourrisse un match qui avait de bonnes bases. Il m’a donné envie de voir une rivalité Mr Anderson vs Roode pour le titre, au lieu de retrouver RVD s’incruster tel une perruque sur la langue. Après le match, Roode continue à utiliser la chaise contre Anderson et Hardy. RVD fait sortir Roode du ring. Le canadien revient en force par derrière pour porter un DDT bien comme il faut, sur la chaise.

Un Impact Wrestling moyen, certaines rivalités ont du mal à se renouveler, d’autres naissent d’un rien. Néanmoins, les matchs proposés sont plutôt corrects et la signature du québecois intrigue les aficionados. Je me demandais si la lutte comptait toujours (#WrestlingStillMatters): elle perdure mais il faut la maintenir aussi forte sous peine de disparition.

8 commentaires

Les plus lus

En haut
//ad6media