Review

TNA Sacrifice 2012 : Bobby Roode au sommet de l’échelle TNA

Nous tous, à un moment ou un autre, à faire des sacrifices. Mais il y en a que l’on aime pas toujours faire. Ainsi regarder un show de la TNA peut s’avérer être un terrible sacrifice, une perte de temps, et même parfois une torture. Était-ce le cas dimanche ? Voyons un peu.

« Nous, on a sacrifié nos carrières pour venir commenter tout ça, alors forcément… »

Première images de la soirée, l’arbitre Earl Hebner vient demander au champion poids lourd, Bobby Roode, de lui donner sa ceinture, afin de pouvoir l’accrocher plus tard dans la soirée pour le match de l’échelle qui l’oppose à Rob Van Dam. Bobby montre une certaine résistance et un certain agacement, disant qu’il n’a le droit de rien faire alors qu’Hulk Hogan se permet tout. Un segment qui rappelle les tensions existantes entre Bobby et le GM de la TNA. Rien de bien méchant.

On débute la soirée par le match par équipe entre Christopher Daniels et Kazarian face à Samoa Joe et Magnus. La division par équipe de la TNA étant bien pauvre ces temps-ci, la fédération se sert de Joe et Magnus pour accompagner la rivalité AJ Styles vs Kaz/Daniels. Pendant le match, on nous montre que Joseph Parks est présent dans le public, un détail de plus qui montre bien que ce match n’est pas fait pour élever le niveau de la division par équipe. Le match est correct, le style aérien des challengers va bien avec le style bagarreur des champions. Quelques belles prises mais qui restent classiques de la part des catcheurs qui les portent. À la surprise de tous, Daniels et Kazarian remportent les ceintures. Joe et Magnus forme une bonne équipe, appréciée par le public. Apparemment, la TNA envie de pusher le duo Daniels/Kaz, malgré leur forte implication dans la régression d’AJ Styles.

Samoa Joe

« Vivement que Stamford m’appelle, je suis sûr qu’ils vont m’appeler un jour, j’en suis sûr! »

Le match Knockout est le deuxième match de la soirée. Brooke Tessmacher entre dans une nouvelle tenue, une sorte de cape de super-héros, avec ses couleurs traditionnelles de Wonder Wooman. Si on avait pas compris qu’elle veut s’imposer en top face de la TNA. Elle veut qu’on la prenne plus comme une combattante que comme une jolie demoiselle. Le problème est que dans le même temps, elle est encore assez basique dans son catch et participe à des concours du genre Miss Bikini Mouillé 2012, d’où le léger décalage. Ce match pourrait montrer ses progrès dans le ring et convaincre un peu plus les fans de son potentiel, surtout face à une catcheuse expérimentée comme  Gail Kim. Ça démarre rapidement, avec quelques belles prises de Tessmacher qui paraissent tout de même un petit peut maladroit, mais un bon point pour l’initiative. Le milieu du match est plus lent, avec Kim qui veut humilier Tessamacher.

Une chose que je n’aime pas dans ce match et dans la rivalité en générale, c’est le fait que Tessmacher utilise le finish de Kim, le Eat Defeat, en tant que finish. D’un côté, c’est fait pour humilier la championne, et de l’autre, ça prouve un manque d’originalité. Pourquoi n’utilise-t-elle pas un finish personnalisé ?  En parlant de finish personnalisé, en fin de match, Brooke Tessmacher a le dessus. Elle exécute une descente du coude à la Michaels, presque victorieux, s’en suit un Eat Defeat de Tessmacher qui envoie Kim à l’extérieur, elle la ramène au centre du ring, un tombé toujours presque victorieux. S’en suit un roll-up avec soutien de la troisième corde pour donner la victoire à Kim. Où va le monde ? C’est Tessmacher qui sort des prises de catch et Kim qui nous roll-up la fin ! Surtout que la manière de gagner de Kim laisse penser les fans que Tessmacher aurait pu repartir avec le titre, donc elle serait au moins aussi forte que Kim ! Non ! Même si Tessmacher a sorti une belle prestation ce soir, elle est encore loin d’être à la hauteur, selon moi, d’un titre de championne Knockout.

Brooke Tessmacher

« Dommage, j’allais te montrer mes seins »

Petite interview micro de Daniels et Kaz par Jeremy Borash. Ils disent qu’ils ont atteint le top de la TNA en combattant dans le ring et gagnant des titres, alors qu’AJ Styles est devenu le visage de la TNA grâce au soutien de Dixie Carter. Promo classique.

Devon, le champion télévision, va défendre son titre face à Robbie E et Robbie T. C’est sensé être un match triple menace, à voir si le duo des Robbie ne se dissout pas en route à cause de la ceinture. Le match est loin d’être bon mais en même temps, à quoi fallait-il s’attendre ? Il y a au moins un certain rythme. Le match ressemble plus à une des défenses hebdomadaires de Devon, on a juste ajouté un adversaire en plus. Faut-il mettre un match pour la ceinture TV avec ce qu’il se passe à Impact ? Il faudrait alors remplacer le match par une rivalité, ce qui n’est pas le fort de la TNA, qui de plus, doit faire des choix avec nu temps d’antenne d’un peu moins de deux par semaine. Si vous avez l’intention de regarder le PPV, passez ce match !

Le match entre deux anciens « made in WWE », Jeff Hardy vs Mr Anderson. Le public assez réactif depuis le début du PPV, l’est encore plus pour ce match. Un peu logique me diriez vous, mais ces deux-là sont très appréciés (exemple d’un face qui n’a pas autant de pop: Matt Morgan). La rivalité est certainement insuffisante pour un match de PPV, mais rassurons-nous, le match devrait nous la faire oublier. Le match est bon, Anderson et Hardy s’entendent bien dans le ring. Ils se sont serré la main avant le match. Leur mésentente des dernières semaines aurait pu se traduire en un heel turn d’Anderson par exemple, mais pas du tout. Néanmoins, l’utilisation du Mic Check par Hardy et du Twist of Fate par Anderson nous enduit en erreur. La fin du match est ambiguë.

Jeff Hardy

« Non Jeff, pas question d’échanger vos tenues, on a pas que ça à faire ! »

Earl Hebner effectue le compte pour un tombé d’Anderson, Hardy relève l’épaule à deux et demi, Hebner compte tout de même trois, ce qui donne la victoire à Anderson. Hebner n’était-il pas au courant de la fin du match ou est-ce fait exprès pour ne pas faire perdre clairement Hardy ? Les deux sont possibles. En tout cas, c’est le deuxième match de la soirée où je me dis: Qu’est ce que fout Hogan ? Lui qui est si pointilleux lors des Impact pour que tout ce passe bien et surtout comme il l’entend, sur le match Knockout et encore plus celui-là, il aurait pu demander à ce que le match soit recommencé, non ?

Christy Hemme est dans les coulisses pour interviewer Autin Aries. Elle lui demande s’il a peur de Bully Ray, son adversaire du soir. Il ne l’est définitivement pas car ce n’est pas dans sa nature d’être intimider, qu’importe la taille de la personne. Bully Ray depuis des semaines lui manque de respect, le frappe dans les parties intimes. Ce soir, il récupère le respect que Bully Ray lui doit.

On nous montre la fin du dernier Impact avec le retour d’Abyss, qui prévenait son frère de s’écarter du danger qui le guette. Borash interviewe Joseph Parks, présent dans la foule depuis le premier match de la soirée. Parks dit qu’il n’a pas vu jeudi dernier le retour de son frère, car il se remettait de ce qu’il avait vécu des mains d’Abyss plus tôt dans la soirée. Ce qui est sûr c’est qu’il va regarder ce soir Austin Aries se faire la peau de Bully Ray.

Joseph Parks

« Et je vais sacrifier ce petit enfant à coté là, mais chut »

Crimson, qui se fait plutôt rare ces derniers temps, entre dans l’Impact Zone. Il dit qu’on sait de quoi il est capable, d’ailleurs il a démoli Matt Morgan jeudi dernier, sans déverser une seule goutte de sueur. Depuis des mois, il est invaincu et il compte bien continuer à engranger les victoires. Il lance un Open Challenge à quiconque dans les vestiaires. Avant de découvrir son adversaire, les Impact Open Fight Night ne servent-ils pas à cela ? De plus, c’est le troisième pay-per-view de l’année où nous avons ce genre de match, les deux derniers étant des défenses de titres pour la ceinture TV du champion de l’époque, Robbie E. Son adversaire est… ODB ! Ah ben non en fait. Son fou de mari dit que ses problèmes sont les siens donc il y va. Match assez court, un EY toujours aussi dérangé et nudiste. On joue avec le fait qu’ils sont mariés, donc Crimson bouscule quelque peu ODB durant le match, ce qui met en colère EY. Mais bien sûr, Crimson place sa prise de finition, le Red Sky. Je dis bien sûr parce qu’on se doute bien que ce n’est pas Young qui va battre Crimson dans un match surpirse alors que Matt Morgan, Kurt Angle et consorts n’ont pas réussi à le battre depuis ses débuts il y a un an et demi. Encore un match que je ne vous conseille pas.

Jeremy Borash s’apprête à interviewer Bully Ray. Il demande à Bully déjà énervé, comment il peut combattre un Austin Aries plus jeune et plus vif. Bully dit qu’il est le gars plus méchant qu’Aries ait pu avoir en face de lui. Il prétend qu’Aries n’arrivera pas à le soulever pour lui mettre son Brainsbuster. Il n’est pas assez fort, même s’il a un grand cœur, un cœur que Bully va briser ce soir.

Bully Ray et Austin Aries se défient du regard, s’envoient des vacheries à la figure au début du match. Après quelques secondes, Aries fait une putain de chute. Accroupi sur la troisième corde, Aries se prend un Big Boot de Ray en pleine mâchoire, le faisant s’écraser dos premier dans les barrières de sécurité. Par la suite, c’est Bully Ray qui domine, mais Aries arrive à placer son finish, puis par la suite à placer sa soumission pour faire abandonner.Le match est court mais bon. On peut se demander si la fin de ce match va donner une suite entre les deux hommes. Je ne pense pas car Joseph Parks est en quelques sortes intervenu pendant le match, ce qui me laisse penser la continuation d’une rivalité Ray vs Abyss.

Austin Aries, Bully Ray

Ouais et bah moi, j’ai quatorze amis sur MySpace, REP A SA AUSTIN.

AJ Styles est au micro de Borash. Il dit qu’il doit être concentré à 100% sur son match contre Kurt Angle, sinon il a aucune chance de gagner le match. AJ évite la question de Borash sur la photo l’impliquant avec Dixie Carter.

Pas de vraie rivalité entre Angle et Styles, mais une forte envie de gagner le match, pour ne pas tomber dans une spirale négative. J’ai eu du mal à me mettre dans le match, peut-être à cause du manque de rivalité. Mais au fil des minutes passées, la tension monte. Styles pratique dans ce match un catch plus rude, moins aérien, portant même un powerbomb, ce qui n’a pas l’habitude. À noter l’exécution d’un Styles Clash de la part d’Angle. À la fin du match, AJ monte sur le coin et au même moment, Daniels et Kaz interviennent, permettant à Angle de porter son Angle Slam pour la deuxième fois de la soirée. L’Angle Slam n’étant pas suffisant, il applique son Ankle Lock, qui fait abandonner le Golden Boy AJ Styles. Après le match, les nouveaux champions par équipes frappent AJ Styles à terre. Angle sauve AJ en faisant sortir Kaz et Daniels du ring. Il n’empêche que c’est une nouvelle défaite d’AJ qui ne va pas le faire remonter la pente de sitôt. Lors des six derniers PPV, AJ Styles a gagné deux fois, perdu trois fois et a été absent à Genesis. Si AJ était la tête de proue de la TNA il y a encore quelques années, ce n’est clairement plus le cas aujourd’hui.

Un clip pour fêter les dix ans de la TNA à l’occasion de Slammiversary est diffusé. Cette fois-ci, on nous montre le Moonsault effectué par Angle en haut de la cage en 2010 au PPV Lockdown. Un des rares Moonsault réussi de la part d’Angle à la TNA. C’est aussi le deuxième moment diffusé qui a lieu en 2010. Profitez en parce qu’il n’y a pas eu que des bons moments en 2010, bien au contraire.

« – Qu’est-ce qui dit ? – Rien, il dit juste que 2010 c’était cool, BROTHA! »

Bobby Roode est en interview auprès de Borash. 76 % des fans qui ont votés au sondage de la TNA pensent que RVD va devenir le nouveau champion de la TNA ce soir. Roode est frustré de ne pas avoir sa ceinture au tour des hanches, et c’est à cause d’Hulk Hogan, qui a donné le droit à RVD de choisir la stipulation du match. Sa ceinture, ce qui le fait vivre, qui le rend heureux, est accroché à quatre mètres de haut. Mais rien ne va l’empêcher de gagner ce soir. Dans 10 jours, Bobby Roode sera le champion au plus long règne de l’histoire d’Impact Wrestling (donc depuis environ un an).

Le match de l’échelle opposant RVD au canadien Bobby Roode est contrairement au match précédent plein d’intensité et de nervosité. C’est RVD qui a l’avantage en début de match, fort de son expérience ECW et de ses nombreux matchs extrêmes à la WWE. Roode essaie de revenir mais est vite ramené à la réalité par une souplesse portée sur l’échelle posée sur la troisième corde. L’état de grâce de RVD se poursuit malgré un Spinebuster de Roode sur une échelle au sol. Confiant comme jamais, RVD place Roode sur l’échelle et tente un Frog Splash, évité par le champion. S’en suit une course vers la ceinture qui laissera RVD éviter de peu la fracture de sa jambe gauche, mais n’évitera pas la chute tête première sur la chaiseau pied de l’échelle. C’est donc la résistance et la détermination de Roode qui lui permettent de conserver sa ceinture. Son challenger a été à mes yeux un peu trop mis en avant. Plus le temps passe, plus Rob Van Dam perd en fluidité et devient donc de plus en plus dangereux pour lui, pour ses adversaires et pour les fans qui risqueraient de le voir comme un grand catcheur des années 90/début 2000 qui n’arrive pas à raccrocher les bottes. C’est pourquoi, je suis convaincu que les lettres R-V-D représentent : Rob, Va Démissionner !

Un Sacrifice pas mauvais, bien au contraire. Il relève le niveau des deux derniers PPV. Même si les rivalités sont loin d’être exceptionnelles, certains matchs méritent le coup d’œil, par exemple le RVD vs Roode ou le Styles vs Angle.

3 commentaires

Les plus lus

En haut