Review

Le pouvoir de Roode en péril

À trois jours du PPV Slammiversary, la présidente de la TNA aura fort à faire après les différentes accusations de Christopher Daniels et Kazarian. De même que Brooke Hogan, toute nouvelle General Manager des Knockouts devra s’imposer comme une force majeure. Difficile de s’imposer lorsque l’on est conspuée…

Review Impact Wrestling du 07 juin 2012

 

Le show débute avec l’histoire qui anime les derniers Impact Wrestling, l’histoire d’amour interdite entre Dixie Carter, la présidente de la TNA, et AJ Styles, l’illustre catcheur de la TNA depuis ses débuts. La semaine dernière, Christopher Daniels et Kazarian, anciens coéquipiers de Styles, avaient révélé une preuve de plus, un appel entre les deux amants. Dixie Carter va nous dire la vérité sur cette liaison. On nous montre les images de ce qui a suivi le précédent Impact avec une Dixie furieuse, qui va jusqu’en régie pour remonter les bretelles de David, le chef de la production. Si certains se demandent si Dixie est aussi pénible quand elle hurle que quand elle fait une annonce, ces images confirment bien qu’elle l’est dans les deux cas.

Dixie commence à rejeter la faute sur Daniels et Kaz, qui ont blessé des innocents sans scrupule. C’est vrai que c’est eux les méchants. Il aurait fallu laisser les tourtereaux voler paisiblement dans la plénitude sexuelle et la sodomie ! Daniels et Kaz arrivent pour confronter Dixie. Daniels dit que Dixe a fait une erreur, qu’elle était heureuse de cacher, jusqu’à ce qu’on découvre son erreur. D’après Daniels, Dixie était insatisfaite de son mari d’un point de vue charnel, et a trouvé en AJ l’amant parfait. Les propos de Daniels provoquent la colère de Dixie qui lui donne quelques coups. Daniels pousse Dixie dans le coin du ring et AJ, tel un chevalier blanc, vient sauver sa belle. Néanmoins, Serge, le mari de Dixie, vient dans le ring, relève sa femme infidèle et met une droite au visage de Styles. Enfin, il lui met une droite, à deux mètres du visage surtout, avec AJ qui se relève immédiatement, mais sinon c’est un évènement !

"Parle pour toi..."

Contrairement à AJ ou Daniels, ça faisait un moment qu’on avait pas vu Crimson. Un clip mettait en avant son invincibilité. La TNA se sent obligée de le placer à Slammiversary, PPV important de la TNA, surtout cette année pour les dix ans de la fédération. Son adversaire, le champion X-Division Austin Aries. La différence prend tout son sens dans ce match, Crimson, le catcheur inexpérimenté qui n’a aucune technique est face à un catcheur qui a parcouru le circuit indépendant et qui est l’un des meilleurs au monde. Lorsqu’Aries se prépare à entrer il a une petite altercation avec Samoa Joe. Joe n’a pas apprécié être quelque peu arrosé la semaine dernière par le spray d’Aries. Aries envoie un peu bouler le rondouillet en lui donnant sa bouteille d’eau.

Le match, sinon: c’est simple, la première prise de Crimson est ratée. Je ne demande pas la lune en voulant qu’un bras à la volée soit fait dans les règles de l’art, c’est quand même la base du catch. Austin Aries réussit à faire paraître Crimson moins mauvais que d’habitude, c’est dire le niveau qu’a Crimson et le talent qu’a Aries. Alors qu’Aries a l’avantage sur le rouquin, Joe vient faire basculer sur le tablier Aries qui s’apprêtait à monter sur le coin. Crimson en profite pour faire le tombé de la victoire. C’est avec deux segments d’une minute trente au total et une intervention que la TNA organise un match pour le deuxième plus gros PPV de l’année avec deux de ses plus grosses stars. N’empêche, il suffit d’un balayage pour gagner contre le champion X-Division au plus long règne. Avis à ses prochains adversaires: faites lui un balayage sur le tablier !

GENIUS!

Crimson exulte après sa victoire en disant qu’il est invaincu depuis 468 jours. Il dit que Goldberg n’est rien à côté de lui. Pour ce dimanche, il propose à quiconque de le défier dans un Open Challenge. La TNA est tellement peu créative que depuis le début de l’année, elle nous a offert trois fois ce type de match en PPV. Et hop ! Deuxième match de la soirée casé pour le PPV !

Hulk Hogan est content de l’arrivée de sa fille, mais elle a désormais de grosses responsabilités. La TNA ou Bischoff & Fils, Hogan & Fille. Miss Hogan entre dans ce qui semble être le vestiaire des Knockout, car seules les faces y sont présent. Brooke cire les pompes des filles pour se faire bien voir et annonce le match de ce soir, un fatal 4-way entre Mickie James, Tara, Velvet Sky et Brooke Tessmacher. Et grâce à ses relations, Velvet participera à un clip musical. Oui parce que Miss Hogan a des relations car elle a sorti trois albums. C’est pas comme si ses albums avaient été à la tête du top 50. On remarquera que Mickie James est pas très heureuse du cadeau fait à Velvet. De plus, elle est un peu réticente à serrer dans ses bras Miss Hogan. Rivalité Boss vs Employée comme chez les mecs ?

Hogan est dans le ring et essaie de faire vibrer la foule pour le PPV Slammiversary. Il indique que le champion poids lourd, Roode ou Sting selon les résultats de dimanche, défendra la ceinture au prochain Impact. Vouloir attirer l’attention des téléspectateurs, c’est bien, mais c’est pas en mettant la ceinture majeure en jeu toutes les semaines que les gens vont regarder, ce genre de match doit être distillé avec parcimonie. Au lieu de placer un match de championnat, il faudrait construire de bonnes rivalités. Ah Oui, c’est vrai, ça demande du boulot…

"They see me rollin', and they hatin'"

Roode entre dans l’Impact Zone après l’annonce d’Hogan. Il veut qu’Hogan apprenne à la fermer. À penser aussi, ça serait utile. Roode ressent un manque de respect de la part du Hulkster. T’es pas le seul mon gars, que ce soit dans les vestiaires ou derrière les écrans. Roode fait la liste de toutes les insanités qu’Hogan lui a faite, avec le lumberjack match, sa célébration de champion du plus long règne ruinée, le match de ce dimanche. Roode prétend être un meilleur homme, catcheur et champion du monde qu’Hogan n’a jamais été. Je suis bien d’accord pour les deux premiers. Et comme il est General Manager, qu’il retourne dans son bureau (tout ça en agrippant le t-shirt). Sting arrive pour aider Hogan. Après quelques coups de Roode, Sting bouffe Roode. Roode a un long règne mais un règne de merde. Quand il triche pas dans tous les sens, il se fait manger. On peut le comparer à Miz pour ce côté là. En ce qui concerne Hogan, j’ai toujours pensé qu’un GM face doit être impartial, d’où mon dégoût pour Teddy Long.

Joseph Parks fait une petite promo en coulisse, face caméra. En gros, il dit qu’il n’aurait pensé avoir un  jour un match, il cherche tranquillement. En même temps, quand tu traines dans les coulisses d’une fédération de catch et que tu accuses un catcheur bien lourd et bien méchant, il faut s’attendre à des répercussions.

"ah.. ah b.. ah bon ? j.. je je.. ah."

C’est l’heure du match Knockout et c’est pas la joie. Un petit bravo à la TNA qui a passé une pub pendant le match Knockout, au cas où ce n’était pas la pause pipi mais grosse commission. Et Gail Kim est aux commentaires, au moins on a quelque chose de correct dans les oreilles contrairement à ce que l’on voit. On nous a aussi refourgué quasiment la copie carbone de la soumission de la dernière fois dans le match Velvet Sky vs Gail Kim vs Brooke Tessmacher. C’était déjà horrible à voir la première fois, la deuxième je vous dit pas. Brooke Tessmacher remporte le match en ayant pas démontré grand chose. Si la TNA avait l’intention de garder la même challengeuse qu’à Sacrifice, pourquoi ne pas avoir construit une rivalité depuis, au lieu de nous faire un match déterminant cette place une semaine avant ? Troisième match placé à trois jours du PPV.

Bully Ray nous signal que Joseph Parks va devoir signer un contrat s’il veut que les intérêts de son frère soient garantis.

Hulk Hogan est au téléphone avec AJ Styles. AJ est réticent à l’idée de participer comme prévu, au main-event de ce soir. Hogan lui dit fermement de ramener ses fesses pour le match. AJ qui fait le lâche, c’est pas super pour un top face. Le fait qu’Hogan sort un « son of a bitch » pour rien, ça aussi c’est pas super.

Après nous avoir donné deux petits segments, l’une des rivalités les plus construites de la TNA (ça fait peur), la signature de contrat pour le match de dimanche a lieu entre Bully Ray et Joseph Parks a lieu. Le segment est à dormir debout. Bully Ray déchire le contrat rédigé par la TNA car ce n’est pas un match de catch standard, comme si on ne l’avait pas remarqué. Il a rédigé un contrat où il se libère de toute charge par rapport à ses futurs actes de ce dimanche. Parks refuse de signer le contrat, il n’est pas fou à ce point. Il est schizo, c’est pas mieux. Finalement, après que Bully lui ait craché dessus, il accepte le match, pour son frère, qui en a rien à foutre de lui vu qu’il le laisse se faire humilier depuis des semaines. Au moment où Parks signe le contrat, des feux d’artifices explosent et Abyss apparait sur l’écran géant. Il a prévenu son frère de s’écarter du feu, mais c’est trop tard. Bully Ray avait indiqué qu’il avait laissé Abyss pour mort. Abyss se moque de cette affirmation, il prévient qu’il sera à Slammiversary. Après ce clip, Bully Ray frappe Parks dans le dos, juste pour pas faire une signature de contrat calme, sans coups portés.

"Attends, je fais comment pour apparaitre à Slammiversary si mon frère, enfin moi quoi, j'y suis déjà ?"

Garett Bischoff vient à la rencontre de Devon, car celui-ci défend son titre contre Robbie E. Il demande à Devon s’il peut l’accompagner aux abords du ring. Devon accepte et dit que c’est plus qu’un honneur. Sérieux ?! Ric Flair, c’est un honneur. Pas Garett Bischoff.

On nous montre des images de Joey Ryan, furieux d’avoir été éliminé. Il critique Taz, qui est commentateur, pas une machine à souplesse. Al Snow vient essayer de le calmer, Ryan continue en disant que Snow est pathétique, le show également. Snow le fait sortir de l’arena. Un segment qui n’est surement pas fait pour rien, surtout qu’on a appris plus tôt dans la semaine que Silva n’aurait pas dû signer, que Ric Flair avait fait n’importe quoi et que la TNA n’avait pas voulu ré-enregistrer le segment.

Je vais rien vous apprendre en vous disant que le match Robbie E vs Devon est à chier. Madison Rayne a regardé le match depuis la rampe, laissant deviner que celui qu’elle aime est sur le ring. À la fin du match Robbie T intervient en faveur de son collègue. Garett « répare » la bêtise de Robbie T pour que Devon remporte le match. Ensuite, Robbie T et Robbie E sont dégagés du ring par Devon et Garett. Le pire, c’est qu’on va encore en avoir pour notre argent si on peut dire cela, car un match Garett & Devon face aux deux Robbies est prévu pour Slammiversary.

"Dis tu veux bien venir meubler Slammiversary avec moi dimanche ? Parait que tu es un des mecs les plus talentueux, c'est Hogan qu'il l'a dit."

Hulk Hogan est dans le ring. Apparemment il a pas fini ses superbes annonces. Ça tombe bien, Mr Anderson fait son entrée. Il souhaite que Hulk Hogan continue son annonce, qui est que la semaine prochaine, il aura un match de championnat. Hulk Hogan demande à ce que RVD s’amène, puis Jeff Hardy. Hogan dit que les trois se cherchent les noises depuis deux mois, tous voulant être le prochain champion du monde. Il fait donc un Triple Threat Match entre les trois. Quand je dis qu’Hogan a des airs de Theodore Long… Quatrième match ajouté à la dernière minute à la TNA…

Main-event of the evening, AJ Styles, Kurt Angle & Sting vs Daniels, Kaz & Roode. AJ n’est pas là au début du match, pour que les fans se posent la question « Est-ce que AJ va lâcher Hogan ? A-t-il peur de rencontrer à nouveau le mari de Dixie ? » Le match est correct mais tellement prévisible avec une victoire de Sting par soumission sur un Bobby Roode qui a tenté de l’assommer avec la ceinture.

Sting, le seul homme avec John Cena qui souffre autant que son adversaire pendant une prise de soumission.

La TNA nous a proposé un Impact Wrestling fourni, afin de remplir la cate du PPV de ce dimanche, Slammiversary. Fourni mais pas en qualité. Seul le main-event est digne à mes yeux de ce que doit produire une fédération qui aspire se rapprocher du niveau de popularité de la WWE. Si la TNA continue à offrir des shows hebdomadaires de ce niveau, l’avenir risque de s’assombrir.

4 commentaires

Les plus lus

En haut