Review

Le cowboy tire sa première balle

Slammiversary est déjà loin, la fête est finie. Il est temps de reprendre le chemin d’Impact avec un programme bien chargé. Roode doit défendre son titre contre Anderson, Aries a un match à haut risque en ouverture, sans oublier la continuation des rivalités Ray vs  Parks ou Daniels/Kaz vs AJ/Carter.

« Et de moi ! N’oubliez pas de parler de moi surtout ! »

Review d’Impact Wrestling du 14 juin 2012

Impact Wrestling débute par un clip mettant en avant le retour de James Storm dimanche dernier lors du Slammiversary. Cela veut-il dire que Storm est de nouveau dans la course du titre mondial ?

La veille d’Impact, la TNA avait annoncé trois matchs, dont l’opener, un Ultimate X Match pour la ceinture de champion X-Division d’Austin Aries. Bonne idée de la TNA qui rappelle qu’elle tiendra un pay-per-view centré sur cette division et qui grâce à ce genre de match, va exciter la foule de l’Impact Zone. Dans ce match, le champion défend son titre contre deux revenants, Zema Ion, le briseur de nuques et Chris Sabin, qui a raté plus tôt dans l’année son retour avec son pote Shelley. Je trouve le match moyen car Zema Ion, le seul heel du match, sert de punching ball et Sabin se blesse au genou pendant le match, ce qui donne l’impression d’avoir un Aries largement supérieur à ses adversaires.

Aries conserve évidemment la ceinture. Le combat a duré un peu moins de dix minutes, ce qui est pour moi le minimum d’un match du genre. Aries prend le micro après le match. Il indique qu’il est arrivé à la TNA il y a un an. Il avait prétendu à l’époque qu’il n’y a personne à la TNA qu’il ne peut pas battre, qu’il est le catcheur le plus complet dans le monde du catch. qu’il n’est pas juste bon, mais le meilleur homme qui ait jamais existé. Les gens ont d’abord pensé que c’était prétentieux mais quelque chose s’est passé. Il a surpassé les attentes. Qu’il soit dans le premier match, quatrième match ou dernier match de la soirée, Aries est toujours celui qui fait le spectacle. Mais cela ne le satisfait pas. Il n’est pas là pour gagner le respect des gens, il est là pour le prendre.

Vodoo Child retentit dans l’Impact Zone. Hulk Hogan dit qu’il n’est pas sourd, il entend les fans chanter le nom d’Austin Aries. Hogan dit que les déclarations d’Aries sont plutôt flatteuses à son égard. Il dit qu’il a été dans de nombreux matchs et shows importants, qu’il a eu une grande carrière qu’Aries doit connaitre, mais il n’a jamais eu autant la chair de poule que quand il voit combattre Aries. Il a quand même fallu un an pour que la TNA le reconnaissent. Aries a atteint un niveau jamais atteint. Hogan dit qu’Aries est la meilleure chose qu’il n’ait jamais vu. Aries demande donc d’être le catcheur numéro 1 de la fédération, celui qu’on place en main-event. Hogan dit qu’en tant que General Manager, il peut placer Aries dans le main-event du prochain pay-per-view, Destination X, mais à condition qu’Aries soit à la hauteur. Il y a pour cela une condition. Hogan prétend ne pas pouvoir avoir le même champion poids lourd et X-Div. Aries devra donc abandonner sa ceinture s’il veut affronter Bobby Roode. Soit Aries remporte le main-event du prochain PPV et devient champion poids lourd, soit il perd et repart les mains vides. Aries répond à Hogan qu’il a trimé pour le devenir et rester champion X-Div, et Hogan veut qu’il la balance comme si rien n’était. Hogan déclare vouloir le meilleur pour Aries avec la ceinture poids lourd autour de ses hanches. Aries a une semaine pour décider s’il accepte le défi ou non.

Presque vingt minutes ont été accordées à Aries (match + segment), ce qui n’est pas pour me déplaire. C’est une grosse annonce dans ce début de show. Aries, s’il accepte le challenge, ne sera plus champion X-Division la semaine prochaine. Et par rapport au discours qu’il a fait et à son caractère, je ne le vois pas refuser. En tout cas, sans Austin Aries, la X-Division sera encore plus pauvre. Il n’y a qu’à regarder le premier match de la soirée. Généralement, un match de ce type a au mois quatre participants. Or, il y avait ici trois catcheurs. La TNA choisira peut-être d’engager de nouveaux talents, comme l’an passé.

« Ouais, j’ai décidé d’engager Chris Masters, Shad Guaspard et Eli Cotonwood. »

On retrouve Joseph Parks, qui mange avec des employés de la WWE. Il est tout exalté de raconter comment s’est passé son tout premier match contre Bully Ray. C’est ce dernier qui vient perturber le diner en demandant où est le frère de Park, Abyss. Park lui répond que la dernière fois qu’il a vu Abyss, il faisait passer Ray à travers une table. Ray envoie valser la table et dit qu’il ne laissera pas Park en paix tant qu’il n’aura pas mis la main sur Abyss. Ça nous promet une rivalité aussi longue qu’inintéressante.

Hernandez entre pour affronter Devon pour le titre TV. Hernandez a effectué son retour ce dimanche et il semble que la TNA compte sur lui. Le match démarre fort avec un saut de l’ange du mexicain à l’extérieur. Le match est pas trop mal. Hernandez manque d’assurance je trouve, surement à cause de son manque d’utilisation régulière.

Des images d’une discussion plus tôt dans la jourée entre Dixie Carter et AJ Styles sont diffusées. AJ ne veut plus garder sa relation avec Dixie secrète, car les gens, particulièrement Daniels et Kazarian, deviennent haineux envers eux. Dixie est plus réticente car elle ne veut blesser personne. Styles lui fait remarquer que c’est déjà fait. Dixie dit à Styles de faire attention à lui dans son match de ce soir.

« Fuck les rageux, c’est nous les plus beaux »

Place au Gauntlet Match avec onze des douze (Anderson étant dans le match de championnat) des Bound For Glory Series. Les BFGS est un tournoi qui opposera douze catcheurs, jusqu’au mois de septembre. En septembre à No Surrender, les quatre catcheurs avec le plus de points (chaque victoire valant un certain nombre de points) seront dans des demi-finales, puis, pour les vainqueurs de ces demi-finales, en finale. Le gagnant des BFGS affrontera le champion poids lourd à Bound For Glory, le pay-per-view le plus important de l’année. Premiers rentrants de ce Gauntlet Match: AJ Styles et Jeff Hardy. Les deux hommes échangent les coups jusqu’à l’arrivée de Rob Van Dam qui assomme la concurrence. Au retour de la pub, Magnus est déjà dans le ring et Bully Ray s’apprête à rentrer. Le rythme ralentit un peu à partir de ce moment. Kurt Angle entre dans le ring. Un sérieux concurrent, avec tous les titres qu’il a déjà gagné (et celui par équipe qu’il a actuellement), il est à prendre au sérieux. Nouvel entrant: D’Angelo Dinero. Les commentateurs indiquent qu’il était occupé ces derniers mois par le tournage du film Batman. En effet, dans le prochain opus de la saga, le Pope joue un second rôle. Faut aussi dire que la TNA ne savait pas quoi faire de lui. Premier éliminé: Jeff Hardy. C’est étonnant. Peut-être la stratégie est de ne pas le mettre en avant dans ce début de tournoi pour le faire remonter le classement un peu plus tard. Abyss sort de dessous le ring pour faire sortir Ray, l’éliminant par la même occasion.

Quoi ? Derrière moi ? tu crois que je vais tomber dans le panneau ? Dans tes rêves ! »

La deuxième publicité du match nous empêche de voir comment Abyss traite Ray. Durant la pub, Robbie E a fait son entrée, c’est clairement pas le favori du tournoi, comme Magnus ou Dinero, mais s’il arrive à grappiller quelques victoires, il pourrait avoir une meilleur exposition à l’avenir. RVD est le troisième éliminé. Par contre, là c’est un peu plus logique : il était challenger du titre il y a un mois. Il sera surement dans le haut du classement mais je doute fortement de sa victoire, la TNA voulant injecter un peu de jeunesse ces derniers temps. Prochain entrant: Christopher Daniels. Un prétendant sérieux. Je vois tout de même mal Daniels remporter le tournoi pour la simple et bonne raison qu’il est heel, tout comme le champion. AJ se jette sur lui. Dans sa tentative de détruire Daniels, AJ frappe malencontreusement son partenaire par équipe Kurt Angle. Daniels profite de l’erreur de Styles pour éliminer les champions par équipe. Une pierre, deux coups. Nouvel entrant: Samoa Joe. Ancien champion par équipe, X-Div, poids lourd, c’est l’un des catcheurs fondamentaux de la fédération.De plus, il a effectué un très bon match à Slammiversary contre Austin Aries. Robbie E fait les frais de l’arrivée de la Submission Machine. Logique. Un petit affrontement a lieu entre Joe et Magnus, anciens coéquipiers. Cela ne dure pas longtemps car Magnus a la bonne idée de courir en direction des cordes. Quand la stipulation dit que tu es éliminé quant tu sors du ring en passant par dessus les cordes, tu cours pas comme un dératé, Magnus ! Dernier entrant: James Storm. Pour moi, c’est le favori. D’une part, il aurait très bien pu gagner le titre à Lockdown et c’est l’un des top face de la fédération (tout comme Styles, Angle, ou Hardy; Storm ayant l’avantage d’avoir été peu en main-event). Il élimine tout de suite Dinero. Encore logique. Il élimine assez rapidement Daniels pour donner un face-à-face final Storm vs Joe. L’affrontement ne dure pas logntemps car il y a d’autres choses à passer en revue mais il m’a donné l’envie de voir ces deux-là s’affronter en un contre un dans une petite rivalité. Storm l’emporte, engrangeant 20 points, de quoi avoir une bonne longueur d’avance.

Storm prend le micro après le match. Il parle de sa dernière apparition à Impact, lorsqu’il parlait de sa chance qui s’était envolée. Il parle de sa retraite dans sa ferme du Tennessee, et sa fille qui lui demandait quand il allait faire son retour. Il sait désormais ce que le catch a comme importance dans les yeux de sa fille et il nous dit qu’il est revenu pour devenir à nouveau champion poids lourd. Un segment micro qui me fait encore plus croire que Storm sera vainqueur des BGFS et très probablement champion poids lourd à la fin du PPV Bound For Glory.

Bobby Roode est interrogé sur le retour et la victoire de Storm. Roode n’est pas impressionné. Pour lui, Storm est revenu par jalousie. Il est jaloux comme le reste du roster, jaloux de Roode.

Match féminin de la soirée: Madison Rayne contre la nouvelle championne Knockout, Miss Tessmacher (parce qu’il ne faut plus l’appeller Brooke, il y a une seule Brooke et c’est la fille d’Hulk). Je voudrais donc clarifier une chose sur Brooke Tessmacher : je comprend tout à fait son couronnement. C’était l’une des rares du roster à être encore vierge de tout titre, et il y avait une nécessité de renouveau après le long règne de Gail Kim. Une victoire de Gail Kim par exemple aurait été mal venue. Mais, malgré un physique très attirant, la belle texane ne me séduit pas. Elle a plus profil le Diva de la WWE que d’une Knockout de la TNA, ayant un catch encore hésitant et produisant parfois des botchs assez flagrants. Voilà pourquoi j’étais à moitié content de sa victoire lors du PPV dimanche dernier. Le match est pas trop mal. On a du mal à croire à une Rayne surpuissante dans le match puisqu’elle est plus préoccupée pour son amoureux que par son temps dans le ring ces derniers temps. Et puis Tessmacher est sur une bonne série.

Brooke Hogan discute  du match féminin de la semaine prochaine avec Gail Kim dans les coulisses. Miss Photoshop veut placer Gail Kim dans un match à quatre pour le titre. Kim refuse car elle veut affronter Tessmacher en un contre un. Kim fait comprendre que c’est pas comme ça que ça marche. Elle a une clause de match revanche pour le titre dans son contrat et n’a pas besoin de l’aide de Mrs Hogan. Brooke déclare à Kim de regarder son contrat de plus près car la clause ne stipule pas la date de ce match. Brooke Hogan tente d’affirmer son autorité sur l’ancienne championne. Tout comme son père, elle ne sait pas être impartiale à un poste de pouvoir. Elle entre dans le vestiaires des faces, offre une apparition dans un clip musical à Velvet et leur fait des câlins alors qu’elle repousse les mains de Kim et lui impose ses conditions. Du bon boulot Miss Hogan !

Images d’une interview d’après match de Mr. Anderson à Slammiversary. Anderson n’a pas oublié la bière que lui a éclaté Roode sur le crâne et il veut se venger. Il explique qu’il n’attaquera pas Roode par derrière ou ne le frappera pas avec une bière, il n’a pas besoin d’utiliser ce genre d’attaques.

L’heure est grave, Mr Anderson ne hurle pas dans le micro afin de se présenter aux Assholes présents dans la salle. Il faut dire que la concentration est gardée pour le match, très important car une ceinture de champion poids lourd peut être au bout de ce combat. Anderson a un sacré avantage en début de match, Roode n’arrivant à presque pas à toucher son adversaire. Anderson balance Roode dans les extérieurs juste avant la pub. Au retour de la pause, Roode maintient Anderson au sol en plein milieu du ring Anderson revient dans le match, portant quelques coups décisifs à l’habitude mais trop tôt dans ce match. Roode, en travaillant sur le bras d’Anderson arrive à faire abandonner son adversaire sur sa deuxième tentative de Crossface. Un match déséquilibré mais où Roode l’emporte de façon nette et propre. Salut l’artiste !

Dixie et AJ se recroisent dans les vestiaires, ils doivent mettre un terme à tout ce vacarme. La semaine prochaine, ils dévoileront leur secret. La voix a tout entendu. Tapez 1 pour sauver Dixie, tapez 2 pour sauver AJ, tapez 3 pour sauver le soldat Orbaz. 0 centimes la minute, suffit de commenter ci-dessous.

Sting est le premier intronisé au Hall of Fame de la TNA. Il va donc faire un petit discours. Le clip diffusé pour l’occasion à Slamiversary est rediffusé avant l’arrivée du Stinger. Lorsque Sting a le micro dans les mains, il reste trois minutes de show. Un peu court pour un discours de fin de show non ? Sting déclare que Slammiverary a été la meilleure soirée de toute sa carrière. Les fans chantent « You deserve it » quand Sting évoque le Hall of Fame. Il relativise en disant qu’il y en plein qui méritent au moins autant que lui. Il remercie tout d’abord Jeff Jarrett et son père Jerry, qui ont lancé la TNA, Dixie Carter et surtout… L’Icon n’aura pas le temps puisqu’il est attaqué par trois hommes aux visage couvert et à la silhouette imposante. Une fin de show intéressante car personnellement je n’ai aucune certitude sur l’identité des trois assaillants. Et vous, des noms vous viennent à l’esprit ?

Je suis heureux de dire que c’est clairement l’un des meilleurs Impact depuis très longtemps ! Les segments s’enchainent bien, pas vraiment de segments inutiles, les matchs sont corrects. Bref, la TNA a fait du bien meilleur boulot que la WWE elle-même. De plus, la fin de cet Impact offre une certaine intrigue. J’ai hâte d’être à jeudi prochain, et pour une fois, ce n’est pas pour voir Touche pas à mon poste !

3 commentaires

Les plus lus

En haut