Review

Speed dating

Bon bah ça y est c’est l’heure. C’est pas que ça m’enchante mais faut reviewer NXT.. Surtout qu’après l’épisode très contrasté de la semaine dernière, y a pas de quoi être enthousiaste, mais vu qu’on m’a pas laissé le choix, allons-y. Il n’y a pu qu’à espérer que le show de cette semaine soit de meilleure facture que le précédent.

Mais c’est pas gagné

Review de NXT du 27 Juin 2012

Premières images post-générique, un plan sur des pancartes Sheamus/John Cena. Visiblement les gens ne savent pas où ils sont, soyez sympas, prévenez les. On entre directement dans le vif du sujet  avec Seth Rollins, le seul mec cool malgré une coupe d’émo. Il va affronter Jiro, phare du catch japonais aux États Unis (voila, celle là elle est faite).

On a donc d’un côté un type déjà connu des fans et qui eu sa vidéo promo, et de l’autre un inconnu dont on a pas vu l’entrée. Si ça ressemble pas à un squash de présentation. Et en effet, 1 minute 30 et un Blackout plus tard, Jiro s’est éteint. Qu’est-ce qui ressemble plus à un jobber Japonais qu’un autre jobber Japonais ? Rien à retenir de ce match, ce qui n’est pas le cas de la promo qui suit, même si y a rien de bien folichon dedans, ce que Rollins dit, il le dit bien.

Pas le temps de se reposer puisque voici qui arrive… Jinder Mahal. En fait on a le temps de se reposer. Il fait une promo en Indien et en Indianglais, donc niveau compréhension c’est pas génial, mais ça devait pas être important. Il va affronter Jason Jordan, qui a pour seul attribut son slip avec une jolie inscription « Get some ». Double J abandonne sur le camel clutch, après 3 minutes d’un match sans intérêt. Mahal reprend le micro – à mon grand dam – et refait le même discours. Pourquoi pas…

Vidéo promo pour Leo Kruger et son Afrique natale, il se considère comme le lion dominant de la WWE. Mouais. Justement, il arrive. On dirait un personnage à la Sandow, la même arrogance, la même capacité à finir ses matchs en 1 minute 10. Oui parce que Aiden English abandonne sur le sleeper. Troisième squash conclu sur un finish en mousse, faudrait pas que ça devienne une habitude.

Chiche, la semaine prochaine jfais une roue.

On nous présente le « fils de » de cette édition de NXT, aussi connu sous le nom de Richie Steamboat. Il sait qu’il va avoir du mal à se faire un prénom, mais il s’en fout. Sans transition aucune, on enchaîne avec les Usos et leurs adversaires du soir, The Ascension. Enfin un match équilibré, enfin j’espère. Les personnages de Twilight prennent rapidement l’avantage grâce à du travail d’équipe rondement mené. En fait, c’est un match à sens unique, enfin pas tout à fait parce que les Usos doivent bien mettre un ou deux coup de boule quand même. Mais le Outcats aura raison de Jimmy. Ou Jey. Maintenant, quand on voit l’état de la division tag de la WWE, on se demande si c’est vraiment dans l’intérêt de l’Ascension que d’être pushé…

On accueille le rejeton Steamboat, qui va faire face à Rick Victor, mais bon vu qu’il a pas eu de vidéo, il va perdre donc on s’en fout de lui. Un match de Richie, c’est comme un entrainement de Ricky en fait, les mêmes prises, les réactions en moins.Victoire sur un finish tout moisi, encore un, ça devait être une édition spéciale. Oh tient un Raw Rebound, pour ceux qui regardent NXT mais pas Raw c’est très sympa. Ils doivent pas être beaucoup mais c’est gentil de penser à eux.

La meilleure légende gagne le droit de reviewer le prochain NXT.

Nouvelle musique pour Antonio Cesaro, bien plus classe. Heureusement d’ailleurs parce que vu que la musique dure plus longtemps que le match, ça serait dommage qu’elle soit mauvaise. Victoire du Suisse sur Dante Dash, mais ça c’est pour l’anecdote. Oh cool une promo pour Bray Wyatt. S’il ressemblait à un dealer la semaine dernière, aujourd’hui, c’est plus un prêtre/gourou qu’a bouffé des champis hallucinogènes.

Qu’ouis-je ? Qu’entends-je ? La musique de Johnny Curtis, ça veut dire que le show touche à sa fin. YES YES YES ! Pardon, mais c’est trop bon. Arrive à son tour Derrick Bateman. Johnny balance une grosse claque à la AJ dans la tête à Derrick. C’est d’ailleurs tout ce qu’il y a de notable dans ce match, qui se finit par une victoire de Bateman.

Et c’est sur une phrase très inquiétante de JR qu’on se quitte puisqu’il annonce que la semaine prochaine, on assistera à plus de débuts. Personnellement, j’ai pas envie d’enfiler les squashs comme des perles une fois encore.

3 commentaires

Les plus lus

En haut