Cutting Orbaz

This is the End

Salut à toutes et à tous et bienvenue pour ce 59ème et… dernier Cutting Orbaz! Mais ne vous inquiétez pas, votre review de Raw et Smackdown n’en sera pas affecté! Je serais professionnel jusqu’au bout. Je sais, on pourrait se demander: « Mais pourquoi arrête-t-il ce petit rayon de soleil qui me manquait tant ces dernières semaines? ». Mais ce serait de la méchanceté que de vouloir se venger. C’est pour ça que je vous délivrerai le nom et l’adresse personnelle de Darren par e-mail pour lui envoyer des tas d’insultes!

Mouais, vaut mieux peut-être pas le faire chier en fait, le patron…

 

Cutting Orbaz #59

 

Raw Supershow du 25 juin 2012

Un Raw Supershow qui démarre sur le visage angélique de la merveilleuse AJ. On comprend rapidement qu’elle parle seule car Kane, CM Punk et Daniel Bryan réunit dans la même pièce… ça m’étonnerait que ça ne l’ouvre pas. La folle est donc en train de parler devant son miroir. Un comportement vraiment original et bien foutu de la part des bookers. Ils entretiennent cette folie, peut-être des fois en utilisant trop AJ pendant le show comme on va le voir par la suite… mais au moins ils tentent quelque chose avec une diva!

Ce soir, la chef c’est notre chère Vickie Guerrero et elle nous annonce qu’elle veut mettre de la créativité et que le premier match de la soirée sera un Triple Threat Elimination Match. Bien que le match soit pas l’un des plus fréquents à la WWE, il n’est pas non plus extraordinaire déjà mais de plus, je vous laisse admirer les participants à ce match si créatif:

CM Punk vs Daniel Bryan vs Kane.

-Wouah! Quelle Surprise!
-T’as raison Daniel, C’est renversant!

Arrêtez, trop de créativité, ça m’aveugle là Vickie! Bref on a un rematch de No Way Out sans le titre en jeu, donc avec plus de choix pour le vainqueur. Le match commence sur un bon rythme d’ailleurs avec les deux anciens de la ROH tapant le gros monstre qui jusque là dominait. Une alliance rapidement abrégée par un Bryan avide de victoire. Le match se déroule normalement et alors que Kane allait faire son chokeslam, vous l’avez deviné, (ou vu à Raw, tout simplement) AJ arrive et le distrait, ce qui prouve bien qu’elle ne lui veut pas que du bien. Punk + GTS = Kane éliminé et Bryan + Punk le voit pas = Gros kick dans la tronche pour la victoire, clean de surcroît.

On en a pas fini avec le quatuor car Kane en coulisses fait clairement comprendre à AJ qu’elle devient un peu trop envahissante et qu’elle l’handicape plus qu’elle ne l’aide. Il ajoute qu’il est pas vraiment le genre à être un petit ami. C’est un monstre. Une rupture qui semble pas faire trop de mal à AJ car elle en rit, puis va voir CM Punk pour s’excuser de lui avoir causé la défaite et que si elle gagne la SummerTime Battle Royale des Divas, elle lui dédierait la victoire. Victoire qu’elle obtient en éliminant la GM de la semaine. Et pour dédier la victoire à CM Punk, rien de mieux que de faire les YES! de Daniel Bryan!

Leçon de logique n°2 par AJ: Tu veux sortir avec quelqu’un? Fais lui perdre tout ses matchs en le distrayant!

On enchaîne avec les péripéties autour de Heath Slater, il semble condamner à assurer les défaites face aux revenants jusqu’au 23 juillet, soir de la millième de Raw. Cette fois-ci c’est Sid Vicious qui revient et le match fut pas trop mauvais, pour un gars qui s’est littéralement pété la jambe il s’en est plutôt bien remis. On peut saluer aussi Slater qui fait vraiment le job et même si Vader et Sid connaissent le métier, je pense qu’on peut dire que la WWE lui fait confiance pour le mettre dans des matchs du genre. Assez satisfaisant de ce côté là.

Ce qui l’est moins c’est le match des Etats-Unis casé histoire de se débarrasser d’un re-match qui n’avait pas été fait entre Swagger et Santino. Un match qui aurait pu avoir une construction et avoir un match en PPV, mais non, autant mettre les deux ceintures mineures dans un match Money in The Bank! Mais on verra ça plus tard dans le show bleu.

Il y eut aussi un match pour la place de contender pour le titre WHC. Le dit-titre allant être défendu par Sheamus à Smackdown, il lui fallait un challenger et entre Ziggler et Del Rio, le cœur de Vickie balance… autant décidé ça dans un match où le contrat serait suspendu à un poteau. Match qu’on avait plus vu depuis le retour du Miz en « Calgary Kid », se jouant du pauvre Eugene. (À l’époque, je débutais mon visionnage de Raw et je me souviens que je le traitais de débile le pauvre, honte sur moi!)

– Zzzz… Oh oui Sheamus!…Zzzz… Oui Brogue Kick moi à la bouche! Zzzz Oh J’aime ta peau blanche!
– Hum, Alberto? Debout! Ceux du premier rang peuvent t’entendre!

Bref, Dos Caras Jr. et Nicky de la Spirit Squad se retrouvent et comme récemment le blondinet reçoit une bonne pop, hum, vous sentez? Non? C’est normal, y a mon barbecue et je suis à côté mais pas vous, vous pouvez pas sentir la bonne odeur de brochettes. Pardon, je m’égare mais plus sérieusement ça sent bon le face-turn chez l’ami Dolphy, qui devrait changer son nom de compte Twitter en @FACEZiggler, un peu moins classe, on le concède.

Les deux font des aller-retours ring/poteau, finalement le contrat tombe et les deux n’arrivent pas à le maîtriser, créant une scène un peu burlesque où les deux se battent et tire chacun leur tour le contrat des mains de l’autre. Finalement Sheamus intervient et dit que Dame Vickie les a mis tous les deux dans le match et que c’était plus la peine de se battre. Ah, et en complément, ils auront le droit de se faire botter les fesses tous les deux. Trop aimable ce Sheamus!

 ***

Pause Musicale : DJ Chopin – La marche funèbre. Non, ça va, laissez moi juste un peu digérer la disparition du Cutting, mais ça va bien, je le jure! Quelqu’un a vu mon coupe-papier?

 ***

Avant le show, Cena annonça sur Twitter qu’il dirait quelque chose qui ferait date. Déception, une amie à moi, était déjà prête, sur le côté au cas où quand le Marine pointa le bout de son nez. Ce dernier fit le guignol, Déception commença à se dire que c’était le moment de faire son apparition mais Chris Jericho arriva, tel un sauveur! Déception se retira un moment! L’Ayatollah of Rock’n’Rolla était là de retour après une tournée avec Fozzy et dit à Cena de faire son annonce et de la boucler.

Cena annonça alors qu’il allait… participer au Money In The Bank pour le WWE Championship! Bam, Décéption me gifla un bon coup et s’installa à côté pour ne pas perdre une miette de la suite. En effet, Vickie interrompit les deux hommes en train d’argumenter sur le fait de la dangerosité du match et de leurs expériences respectives. Cette dernière annonça les deux autres concurrents: Kane et Chris Jericho, que des anciens champions du monde, déjà bien installés dans la carte. TOUT le contraire d’un Money in The Bank quoi! De plus on fait bien la distinction entre celui pour le titre WWE et celui pour le titre WHC! C’est du grand n’importe quoi!

-Tiens, on va voir si ça marche toujours. John, j’ai combien de doigts?
-Trois!
-Bah non, j’en ai dix! Pouah! J’en reviens pas qu’il tombe encore dans le panneau!

Le Money In The Bank doit être un élément pour créer du suspens et pour faire monter un catcheur en puissance, là on met des anciens champions du monde déjà main eventer! Mais où est la logique? De plus, Cena, qui n’a absolument pas besoin d’avoir cette ligne dans son palmarès semble le mieux placé pour gagner le match. C’est pas magnifique?

Bon, après cette annonce qui passe plutôt mal, Vickie nous annonce un Chris Jericho vs John Cena mais d’une manière assez étrange, il faudrait qu’on soit surpris. Oui, car Vickie annonce ça à la Teddy Long, c’est à dire que les deux sont sur le ring et se disputent? Faites un match alors! #CaptainObvious

Le match en soit est bon mais assez court, il est interrompu par le Big Show qui en début de soirée avait stoppé la série d’invincibilité du Funkasaurus, qui n’arriva pas à grand chose avec une jambe blessée (Kayfabe bien sûr). C’est à mon avis pas fini entre ces deux là même si on peut le penser après cet affrontement.
Anyway, Donc le Gros Spectacle arrive et frappe Cena alors qu’il est dans les Walls of Jericho, ce dernier d’abord furax se rappela qu’il avait un gars deux à trois fois plus lourd que lui en face et laissa Cena en offrande. Le Show se terminant sur un autre Show, mais ce dernier faisant une soumission sur John Cena.

Bon, là j’aurais pu continuer sur la lancée des légendages classiques en écrivant que Show va bientôt péter ou espérer pour lui qu’il n’ait pas la diarrhée, mais chez VoxCatch, on est plus classe que ça.

Un Raw de bonne facture, agréable sans être époustouflant, l’été a du mal à démarrer, que ce soit dans le Nord de la France et à Monday Night Raw, espérons que la WWE trouve l’idée géniale annuelle pour nous booster tout ça!

 

WWE Smackdown du 29/06/12 

Ce soir préparait vous à l’ennui, c’est soirée matchs de qualifications! Non, ne vous réjouissez pas si vite, il y a encore mieux!

Et ce mieux c’est une nouvelle fois Ryback qui bat deux jobbers, hurlant « FEED ME MORE! » Mais nourrissez -le bordel! ça fait deux mois qu’on le voit mourir de faim et personne ne fait rien, tu m’étonnes qu’on ne lui donne que des gringalets, Il a pas la force nécessaire pour porter plus le pauvre! Plus sérieusement, c’est fini, Ryback n’est plus qu’une sorte de routine et n’est même plus surprenant car les matchs sont d’une similarité assez écœurante. On pourrait au moins lui donner quelqu’un comme Jinder Mahal quoi! Ça ferait tellement plaisir à tout le monde en plus!

Regardez-moi ça, on dirait qu’il est anorexique!

Et c’est dommage car ce Smackdown débutait bien avec un match de Diva (je sais, c’est assez paradoxal comme phrase) entre AJ et Layla. Les deux firent un match propre et c’est la championne qui battit AJ suite à une distraction de son ex-boyfriend. Ce dernier expliqua que c’était pour lui montrer à quel point c’était saoulant de la voir se pointer autour du ring, et qu’il ne partira pas d’ici avant d’avoir eu ce qu’il voulait de Vickie Guerrero! Les deux se livrent alors à un concours de YES! assez fun à voir jusqu’à ce que Vickie arrive pour dire ironiquement:

« Arrêtez de répéter vos catchphrases débiles. I SAID EXCUSE ME! »

Toujours le bon mot Vickie avec une certaine auto-dérision, c’est pour ça qu’on l’adore! Elle vient et approuve les paroles de Bryan, voulant se venger de la folle et fragile AJ mais le Board en a décidé autrement et a voulu savoir l’avis du public, qui a positionné AJ en tant que Guest Referee lors du match entre CM Punk et Daniel Bryan! Le segment se conclut sur AJ quittant le ring en criant YES!

Oh toi tu vas voir je vais te faire crier YES! et pas qu’un fois ma petite c… Hum, pardon, je m’emballe.

L’American Dragon retourna assez peu subtilement sa veste en coulisse et essaya d’amadouer AJ, non, pas avec des sucettes pour l’emmener dans une voiture mais juste en lui conseillant un bon docteur. Cette dernière joua son numéro de folle et Bryan sent que ses chances diminuent avec cette nouvelle, même si personnellement je vois plutôt AJ comme une chose positive pour Bryan, qui n’aurait à mon avis pas été aussi détesté sans elle.

On passe au gros morceau de la soirée, les matchs de qualification!

Le premier opposa Zack Ryder et Damien Sandow et c’est notre sauveur qui vainquit le niais et inculte Zack Ryder, pas la peine de le remercier, c’est un service qu’il nous rend. C’est sans aucun doute pour montrer que la WWE veut en faire quelque chose mais il semble irréaliste de le voir toucher la mallette (ou le contrat, j’ai pas encore trop compris ce que c’était). mais c’est déjà pas mal de le voir à l’intérieur.

-Attendez je crois que l’esprit de Claude François prend possession de mon corps!
Raaah! Ahhhh!… Rahhh! Ahhh!

Le mec pour faire les spots du match a été choisi, ce sera Tyson Kidd! L’héritier des Hart a battu dans un plutôt bon match Jack Swagger (qui creuse de plus en plus son trou, mais pas dans le bon sens du terme) et va surement s’occuper de faire les gros spots avec un autre collègue… Christian!

Et oui, le champion intercontinental s’est qualifié avec Santino en battant dans un assez long match Tag Team David Otunga et Cody Rhodes. Le fait de voir les deux champions mineurs dans un match pour un contrat à la ceinture poids lourds est assez étrange d’autant plus que ça m’étonnerait que les deux soit candidats à un règne d’Undisputed Champion, surtout pas Santino.
les deux sont à mon avis plutôt là pour amener non seulement de bonnes pop pendant le match mais aussi pour assurer les spots. On rappelle que sous ses faux-airs de guignol, Santino assure quand même vachement sur le ring.

***

Pause Musicale : Jeff Buckley – Hallelujah. Oui mes amis, le Cutting Orbaz s’en va, mais il a vécu pleinement sa vie, il ne regrette rien et restera présent, à travers chacun de vous!

***

Dernier qualifié du soir, Lord Tensaï, qu’on avait étonnamment pas trop vu sur nos écrans ces derniers temps, un peu plus effacé depuis que Laurinaitis l’ait remplacé par son copain de cantine. Ce dernier se débarrasse assez difficilement de Justin Gabriel, lui qui un mois auparavant faisait souffrir Sheamus, ça fait un peu bizarre. Bon, au moins, ça nous évite un squash et c’est plutôt un bon match pour une opposition poids lourd/high-flyer.

Le sixième qualifié sera désigné la semaine prochaine et des noms comme Barrett ou Ziggler sont en lice pour cette place, un retour en tout cas paraît fort probable, on peut donc aussi miser une petite pièce sur Rey Mysterio, même si c’est moins probable. Mais ce Money In The Bank manque quand même de tronche comparé à d’habitude: Tyson Kidd, Damien Sandow, Santino Marella font un peu intrus et même si le premier est là pour les spots du match, on peut se demander s’il n’y avait pas meilleurs clients pour les places des deux suivants.

Voilà, genre lui, de quoi non c’est impossible? Je peux rêver!

On voit vite fait Teddy Long jubiler en annonçant au couple d’acteurs pornos, Antonio Cesaro et Aksana, qu’ils auront à affronter Layla et The Great Khali la semaine prochaine. Ou comment remettre une rivalité qui n’a jamais vraiment été mise en avant sur les devants de la scène un peu comme un RKO de Randy Orton ou un Brogue Kick de Sheamus: Out of Nowhere.

Ce dernier a donc défendu avec succès son titre dans le main event dans un match bien foutu, un bon Triple Threat bien qu’en dessous des oppositions Punk/Bryan/Kane pour prendre un point de comparaison récent. On vit chacun proche de la victoire pour qu’au final Sheamus fasse son Brogue Kick sur le blondinet et éjecte Alberto en dehors du ring afin de pouvoir faire le tombé tranquille. Victoire sans surprise donc, on verra si ces trois là se retrouvent à Money In the Bank pour une revanche.

Un Smackdown sans grand intérêt, pas vraiment de rebondissements sauf pour une rivalité qui concerne le titre … WWE donc de Raw. On est pas non plus face à un Smackdown trop rebutant mais plutôt pas très attirant. Le show manque cruellement de têtes d’affiches et un retour de Rey Mysterio dans la brand ne ferait pas de mal au show B.

À la WWE, les soirées Tetris, c’est du sérieux!

C’est donc ici que l’on se quitte, le Cutting Orbaz s’arrête au cinquante-neuvième épisode et c’était un réel plaisir pour moi de vous le présenter chaque semaine. J’espère que la chronique vous a plus tout au long de cette année et demi autant dans sa forme « courte » que dans la version actuelle. Personnellement je continuerai tout de même les reviews que ce soit pour Raw ou Smackdown en alternance avec mes collègues. D’ici je vous souhaite à tous une excellente semaine !

5 commentaires

Les plus lus

En haut