Article

Viens faire un tour à l’ECTA, tu ne le regretteras pas

Trop c’est trop ! Le Sébastien Chabal qui pousse, il fallait bien que j’aille un jour à un gala de catch français. Quoi ? Qu’est ce que c’est que cette bizarrerie ? Le catch c’est américain ! Ou à la rigueur mexicain, mais pas français ! Hé bien non jeune ignorant. Si le catch français a connu quelques années bien sombres à la fin du siècle dernier, le catch est installé en Europe depuis l’après guerre et le regain de popularité de la WWE en Europe a permis à de nombreuses fédérations de sortir de terre et/ou de se développer.

Samedi 25 août, Loon-Plage

Loon-Plage, ville imbibée depuis des années dans le catch, s’apprête en ce samedi 25 juillet 2012 à accueillir l’Europe Catch Tour Association (E.C.T.A) avec un public d’environ 800 personnes. Habitant plus ou moins à proximité, je prends mes clefs de voiture et j’y fonce. Cela fait 25 ans que Pascal Vanhulle, président de l’E.C.T.A, vient se produire dans ce bastion de la Côte d’Opale, qui affiche salle comble ce soir. Ancien catcheur sous le nom du Petit Duc dans les années 60/70, Pascal officie de speaker et de commentateur ce soir.

L’E.C.T.A a pour habitude de débuter ses shows ou galas par un ou plusieurs matchs de « jeunes » car l’E.C.T.A possède une école basée à Hersin-Coupigny, à une vingtaine de kilomètres de Lens dans le Pas-de-Calais. Le premier des deux matchs des élèves oppose Tony Oliveira, le portugais de la bande, au rocker Mike Wolfe. Un combat difficile car Oliveira effectue son deuxième match dans le ring tandis que son adversaire se lance pour la première fois dans le grand bain. Des atémis peut-être un peu faibles, quelques enchaînements maladroits, l’hésitation est le mot d’ordre de ce match. Tony Oliveira emporte le match sur un joli bulldog de la deuxième corde.

Deuxième match, Black Ryder et son look de badass, affronte Ray Lazer. L’animosité est présente entre les deux catcheurs depuis plusieurs semaines et après une nouvelle altercation dans les vestiaires tout à l’heure, le président a décidé qu’ils régleraient leur compte sur le ring.

Combat assez différent que le précédent car il y a ici une forte différence de poids et de taille : 103 kilos pour 2.07 m pour Black Ryder, de l’autre côté, Ray Lazer accuse 71 kilos pour 1.80 m. Une grosse domination donc de Black Ryder sur son adversaire. Malgré quelques tentatives d’accélération du voltigeur, le biker met un terme aux espoirs de Ray Lazer. Un match plus solide que le précédent, logique car un peu plus d’expérience dans le ring.

Pascal Vanhulle annonce maintenant… non attendez, Tristan Archer arrive avec un micro. Il a une demande assez spéciale. Kid Kash, qui devait participer au match de championnat ce soir, est absent pour raisons familiales. Tristan est le prochain challenger de Robin Lekime pour la ceinture de l’E.C.T.A. Il demande donc l’organisation de ce match ce soir, plutôt que d’attendre le mois prochain. Le président accepte la requête, à une seule condition : si défaite il y a pour le challenger, pas de match revanche. Tristan Archer très confiant scelle le contrat.

Tristan Archer, avec la ceinture de Champion Majeur de la N’Catch

Donc, je disais, premier match avec des pros ce soir, Jay Lewis (Belgique) vs Chuck Cyrus (Angleterre). Je ne connais pas les deux catcheurs (comme beaucoup d’ailleurs), mais je peux déjà dire que l’anglais est affuté. Un anglais qui travaille d’ailleurs très bien son adversaire, il ne le lâche pas une seconde. Lewis tente un comeback mais Cyrus est en grande forme. Le belge fait preuve d’athlétisme et de courage, plaçant un ou deux bons coups de pied. C’est ces deux qualités qui le permettent de surprendre son adversaire et de lui river les épaules pour le compte de trois.

Match de championnat ! Le titre de l’E.C.T.A de Sir Robin Lekime est remis en jeu. Si Tristan Archer est comme on le sait très affuté, il en est de même pour Sir Robin, qui me fait penser à Rhyno (longs cheveux, trapu, un singlet comme tenu, il n’en faut pas plus). C’est un beau combat. Il y a de tout : de belles manchettes, de belles souplesses, combat à l’extérieur, à l’intérieur, de tout je vous dis. De plus, on a le droit à une fin endiablée. Robin veut frapper Archer avec sa ceinture, Archer esquive, place son adversaire pour un splash, et chute sur la ceinture.

Messieurs, les dames sont de sortie. Pénélope et Liberty contre Lady Lory et Destiny. Deux jolies brunes contre une femme forte et une prétentieuse, le choix est vite fait pour le public. Loin des matchs éclairs de la WWE, les quatre demoiselles démontrent de belles qualités. À la fin du match, Destiny, l’imposante rousse, profite d’un moment d’égarement de l’arbitre pour cracher la moitié de sa bouteille d’eau au visage de son adversaire. C’était le moment Triple H.

Catfight ?

Pour finir la soirée, un match à 3 contre 3. Si l’équipe de Tristan gagne, il aura un match revanche l’an prochain. Ben oui, avec la fin de match de tout à l’heure, on ne pouvait pas se permettre de laisser une telle situation autour de la ceinture. L’équipe heel qui arrive sous les notes de Vodoo Child, la classe. Moins classe, l’erzat d’Edge en la personne de Tyler Gage (je peux me tromper sur le nom). Un match par équipe solide. C’est d’ailleurs la première fois où j’ai vu un indien catcher. Merci. J’ai retrouvé la foi en l’Inde.

En globalité, un show plus que correct. Le meilleur match de la soirée est incontestablement le match pour la ceinture poids lourd entre Archer et Lekime. Si l’absence de Kid Kash est regrettable, elle nous permet  d’avoir vu un superbe match très intense. Petite information: l’ICWA qui organisait également un show le même jour dans la région, a performé devant un public de moindre importance selon quelques personnes présentes au show de cette dernière.

Lundi 27 août, Nouvion-en-Thiérache

Après un dimanche au calme, je reprends la route le lundi pour Nouvion-en-Thiérache (à une trentaine de kilomètres de Fourmies). Comme vous le verrez dans les lignes qui vont suivre, la carte diffère quelque peu. Une salle plus petite que le samedi mais plus éclairée et aussi bien remplie.

Dans le match d’ouverture, deux élèves s’affrontent. Dans le coin de gauche, Natsuko, jeune judoka, dans le coin droit, Murdoch Jr, une tête de boucher sanguinaire. Murdoch met en avant sa puissance alors que Natsuko essaie de faire valoir sa rapidité. Après un Fireman’s Carry sur un adversaire qui pèse plus de 20 kilos de plus que lui, Natsuko se fait tirer le short et c’est une victoire sans panache pour l’horrible Murdoch Jr. Des débuts amers pour Natsuko.

C’est un combat de poids-moyens qui suit entre Tristan Archer et Scott Fusion, qui se déclare comme parfait. Va falloir le prouver ! Un superbe combat. En plus d’être très musclé, Fusion a quelques belles prises dans son arsenal. Il gagne d’ailleurs le match sur un Michinoku Driver.

Défense de titre pour Sir Robin Lekime contre l’anglais Bruce Solomon. Le challenger est grand et imposant. Mais c’est loin de faire peur au champion, confiant comme à son habitude. Je n’ai pas trop aimé Solomon car il a fait quelques erreurs dans le ring premièrement, parce qu’il utilise le chokeslam comme prise de finition, ce que font beaucoup trop de poids lourd selon moi (même s’il l’exécute bien) et le public n’a pas beaucoup réagi à ses actions, surement parce qu’il n’était pas trop effacé, pas assez souriant envers la foule. Lekime remporte le match par disqualification avec un coup de ceinture sur le crâne de Solomon.

Le match féminin de la soirée oppose la brune Pénélope à la blonde Lady Lory. Un joli match féminin. Et surtout, à partir de ce match, le public est devenu complètement fou. Avec l’éco de la salle, c’est encore mieux. Lady Lory profite de la crédulité de l’arbitre pour faire le tombé victorieux sur Pénélope. Le public est furieux, que ce soit contre l’arbitre et contre Lady Lory.

Après l’entracte, c’est une stipulation peu utilisée en France qui est placée dans le dernier match de la soirée. En effet, un match à 4 contre 4 à élimination est organisé. On peut éliminer ses adversaires par tombé, par abandon, ou en les faisant passer par-dessus la troisième corde. D’un côté : Archer, Natsuko, Solomon et Pénélope ; de l’autre : Sir Robin, Fusion, Murdock Jr et Lady Lory. L’occasion pour les jeunes de combattre à côté de leurs ainés. Le premier éliminé est Natsuko. Il faut dire qu’il a pas mal subi dans son match tout à l’heure. Tristan élimine peu de temps après Murdock Jr, ce qui équilibre les débats. Pénélope, celle qui a surement eu le plus d’applaudissement avec Tristan Archer, se venge de Lady Lory en la projetant à l’extérieur. Sir Robin, voyant sa compagne déçue d’être déjà éliminée, lui envoie Pénélope. C’est donc désormais un deux contre deux qui se joue. La partie se corse. Chacun veut conclure le show à sa manière. Tristan Archer, en très grande forme ce soir, parvient à faire le tombé sur Scott Fusion. À deux contre un, Sir Robin fait ce qu’il peut pour résister mais l’avantage numérique est trop important pour espérer repartir avec la victoire, d’autant plus que Solomon et Archer avait à cœur de se venger des tricheries de Robin sur les deux derniers jours. C’est la seule victoire des faces ce soir mais quelle victoire !

Le public est très heureux de cette fin de gala et remercie les catcheurs. Un deuxième show meilleur sur sa globalité, plus constant. Le public plus réceptif a aussi aidé. Je ressors content de mon week-end catch que je renouvellerai dès que possible.

6 commentaires

Articles populaires

En haut