En série

Finir les restes

La WWE, après l’échec de Hell In A Cell, tente de raviver la flamme qui petit à petit s’éteint chez les fans en utilisant les « restes » de ce PPV pour un match et se sépare de l’une de ses meilleurs catcheuses avant de parcourir l’Europe (dont la France). La TNA, elle, nous offre un bon match et nous fait douter quant à l’utilisation de ses femmes. 

Le match de la semaine : Christian York vs Zema Ion

Une fois par mois, la TNA organise le Gut Check, opportunité pour un catcheur indépendant de montrer ce qu’il sait faire dans un ring avec à la clef un contrat  avec la TNA. Il faut l’avouer jusqu’ici  aucun des participants n’avait crevé l’écran. De la pugnacité était au rendez-vous mais jamais un lutteur n’avait montré une aptitude à intégrer dans l’immédiat le roster principal de la TNA. Même Joey Ryan.

Jeudi dernier, un miracle a eu lieu. Christian York a fait plus qu’affronter l’ancien champion de la X-Division Zema Ion, il l’a grandement secoué. Et pourtant, on pouvait se demander si à 35 ans, l’ancien partenaire de Joey Mattews avait encore de bons restes. Également pourquoi Mattews avait plus ou moins réussi et pas lui.  Il avait donc tout à prouver. Il nous a donc éblouis.

La division de la semaine : les Knockouts

Il y a une époque où il semblait que les femmes à la TNA étaient traitées de meilleure manière qu’à la WWE.  Je me demande si c’est toujours le cas après avoir regardé le match impliquant les Konckouts cette semaine. Entre Tara habillé en nuisette sexy pour aucune raison et ODB qui affronte un bodybuilder sorti tout de droit d’une émission de télé-réalité, la situation des femmes est pour le moins inquiétante. Oui car il faut rappeler tout de même que Tara est la championne Knockout. Et comme elle a récemment battu Miss Tessmacher dans son match revanche, aucune challengeuse ne lui bloque le chemin. Donc à une semaine du pay-per-view Turning Point, devons-nous nous attendre à un match ODB vs Tara pour le titre ?

L’annonce de la semaine : le  Survivor Series Traditional Tag Team Match

Le pay-per-view Survivor Series approche. Et un Series sans match à élimination, c’est comme un I Quit Match sans soumission. Malheureusement pour la WWE aucun clan n’est en formation à l’heure actuelle. Il y a bien les 3MB, mais les mettre en main-event ça serait encore plus poussif que Ryback, et puis il faut cinq catcheurs.

La WWE s’est donc inspiré de l’animosité qui règne entre CM Punk et Mick Foley pour organiser ce match. Jusque là tout va  bien, sauf que lorsqu’on regarde les alliés de chacun, c’est en fait plusieurs matchs de Hell in a Cell en un seul. Orton affrontait Del Rio, Hell No s’opposait aux Rhodes Scolars, The Miz voulait prendre sa revanche sur Kingston et Ryback entravait la route de Punk. Hé bien, aux Series, Punk, Del Rio, Miz, Sandow et Rhodes feront face à Ryback, Kingston, Bryan, Orton et Kane. Pourquoi se compliquer la tâche ? Même si la logique de ces constitutions d’équipes ne vous gêne pas, dites-vous bien qu’il n’y aura donc pas de matchs pour les ceintures par équipe et intercontinentale, ce qui laisse présager du remplissage pour le reste de la carte.

Le départ de la semaine : Beth Phoenix

La Glamazone a effectué son dernier match à Raw lundi dernier. Doit-on pleurer ? J’hésite à sortir les mouchoirs pour ma part. Parce que finalement est-ce que la Glamazone a été si importante que cela ? Je me souviens de ses débuts en 2006 qui avait été très courts puisqu’elle s’était brisé la mâchoire lors d’un match contre Victoria. Revancharde, elle était revenue en 2007 et avait capturé le titre féminin. Un beau premier règne de six mois, de quoi bien l’installer à la WWE (c’est durant ce règne qu’a eu lieu le fameux I Quit Match face à Melina). Puis elle s’associa à Santino Marella, ce qui fit passer son second règne un peu au second plan, participa au Royal Rumble où elle galocha Khali, fut en rivalité avec LayCool, se lia d’amitié à Natalya s’appelant les Divas of Doom, se fit battre par Maria Menounos… Elle a traversé les années sans vraiment les marquer de son empreinte. Quand on voit son physique et son catch, on peut se demander comment elle n’a pu être aussi dominatrice que Trish Stratus si ce n’est plus. Peut-être était elle trop restreinte par la WWE ? Était-elle entourée d’adversaires d’un niveau bien inférieur au sien ? A-t-elle manqué de volonté ?

Le retour télévisé de la semaine : The Great Khali

On se serait bien passé du retour du chouchou de Teddy Long, le – not so – Great Khali. Dans un match assez court, il corrige David Otunga, qui avait imité le lama plus tôt dans le show. Cette victoire a satisfaite Natalya, en manque de compétition et apparemment également de soutien. Aurait-on droit dans les semaines à venir à duo indo-canadien ?

Le catcheur de la semaine : Wade Barrett

Sans être impliqué dans des courses aux titres ou dans une rivalité, Wade Barrett enchaîne les matchs depuis son retour. Il apparaît à Raw, à Smackdown, à Superstars et même à Main Event. Si au début, son retour s’est fait en douceur avec des oppositions à des catcheurs comme Yoshi Tatsu ou Tyson Kidd, il affronte désormais Randy Orton et Sheamus. Il fait d’ailleurs bonne impression dans ces matchs, leur tenant tête. La WWE étant de passage en Angleterre la semaine prochaine, je vous conseille de regarder le Sheamus vs Barrett prévu pour Main Event qui risque de faire réagir la foule anglo-saxonne.

Cliquez pour commenter

Articles populaires

En haut