Le palmarès de la semaine

Une première semaine sur la route

Cette semaine la WWE et ses fans se remettent tout doucement de la fin du règne de CM Punk. La WWE en profite aussi pour lancer de nouvelles storylines avec des retours plus ou moins attendus. Pendant ce temps là Bo Dallas est une raclure et Tensai est ridicule.

lesnar-mcmahon-f5

Le « si j’avais su j’aurais pas venu » de la semaine : Tensai

On l’avait bien dit, Tensai à la WWE ne sert à rien. Pourtant au début des gens y ont cru, en tant que bodyguard de Laurinaitis et adversaire de John Cena. Mais voilà, que faire d’un type qui malgré un excellent parcours au Japon, n’intéresse pas les foules et dispose d’un affreux mic-skill ? Après avoir perdu son titre de Lord, son valet Sakamoto et toutes chances de revenir un jour dans le main-event, le voilà qu’il danse en lingerie en compagnie de Brodus Clay – qui ne sert plus à grand chose non plus d’ailleurs. Triste destin que celui des big men à la WWE où peu réussissent à rester au sommet. On a hâte de voir ce que va devenir Ryback dans les mois à venir tiens.

Le retour de la semaine : Jack Swagger

La WWE et son grand roster taille XXL, peuplé par une partie d’inutiles, a ressorti contre toute attente mais non sans une certaine logique « The All American American » Jack Swagger. Hé non il n’a donc pas été viré. Il n’était pourtant pas sérieusement blessé, n’était pas suspendu, en fait il n’y avait aucun plan pour lui. Sympa pour quelqu’un qui a un profil à la Kurt Angle, donc auquel la WWE devrait prêter plus d’intérêt. Il était au placard depuis le duo des poulains de Vickie Guerrero avec Dolph Ziggler, avant que ce dernier gagne la mallette MITB. C’est dire le lointain souvenir de quelqu’un qui a pourtant déjà gagné une mallette Money in the Bank qu’il avait cashée sur Chris Jericho pour devenir champion poids lourd.

Justement, c’est ce statut d’ancienne vigie du catch mondial qui le refait apparaître à Samckdown pour une Elimination Chamber spéciale anciens champions. Oublié par Booker T, c’est Theodore Long qui est allé le chercher. Et Swagger a tout de suite mis la main à la patte avec un match très solide et autoritaire contre Kofi Kingston. Un retour qui fait plaisir, avec un impact dans la chambre souhaité aussi bon que celui de Drew McIntyre il y a deux ans dans cette chambre qui ressuscite quelques talents  – et impose des boulets comme Khali.

swagger-bookert

La grosse raclure de fond de fosse sceptique de la semaine : Bo Dallas

Parce que vous ne trouverez pas un push plus dégueu et honteux que celui du fils de Mike Rotunda. Celui qui s’est vu offrir une place dans le Royal Rumble en remportant un tournoi organisé pendant le Fan-Fest avec une bonne partie des catcheurs de NXT, et qui a éliminé Wade Barrett pendant ce Rumble a battu ce dernier à RAW, lançant une rivalité entre les deux. Logiquement il devrait avoir un match pour le titre intercontinental de Barrett prochainement et on en a déjà la nausée.

Le match de la semaine : Alberto Del Rio vs Dolph Ziggler

Un habitué de la rubrique encore à l’honneur cette semaine. Et pour une nouvelle défaite. Dolph Ziggler a une mallette mais il souffre beaucoup de défaites en matchs hebdomadaires. En voilà une autre contre Alberto Del Rio, nouveau favori de la foule qui pourtant avait surtout le gout de frapper du Big Show ce soir-là à Smackdown. Mais sur le ring, il reste ce champion concentré, incisif, prêt à fournir un main event de solide facture dépassant les dix minutes. Chacun a sa chance, sous l’oeil d’AJ mais pas des mamelons de Big E Langston, sorti par l’arbitre. Un match donc bien propre, clean, sans souci, qui concluait bien la semaine.

ziggler-del-rio

La sensation de la semaine : Wes Brisco et Garett Bischoff

Il faut tout de suite dire qu’il y a de l’ironie dans le titre. Déjà ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas leur talent in ring qui a ce coup de projecteur. C’est plutôt la révélation de leurs vrais visages. Les Aces and Eights continuent donc à en imposer en ayant officiellement dans ses rangs les deux hommes qui avaient fourni le pire match du Gut Check. La surprise est zéro et elle arrive au moment où on s’y attend complètement. A Manchester dans un match en cage, Garett Bischoff s’absente du coin de Kurt Angle. Ben il est allé revêtir sa cagoule, et officialiser qu’il était un Ace and Eight, que tout le monde savait déjà car précédemment il y a plusieurs semaines et à plusieurs reprises il avait été grillé par un tatouage sur le bras. Concernant Briscoe, ex mec en territoire de développement à la WWE qui était arrivé pile au débarquement des Aces and Eights, vraiment la chose était prévisible. La TNA a le gout parfois de faire des sensations prévisibles et désagréables car on le sait maintenant, Garett Bischoff et Wes Brisco participeront à Lockdown !

Le re-re-retour de la semaine : Brock Lesnar

On le sentait venir celui-là. Alors que Vince McMahon était en passe de virer Paul Heyman après une évaluation de compétences, le theme song de l’ancien combattant de l’UFC retentit. Si vous vouliez la surprise, il valait mieux ne pas être connecté à Twitter puisque quelques minutes avant, la WWE via le compte @WWEUniverse tweetait une photo de Brock Lesnar faisant son arrivée en backstage. Quelques minutes plus tard Brock Lesnar était sur le ring et portait son F5 à McMahon. On sent à peine la revanche de SummerSlam pour WrestleMania. À peine.

Par Brousti & Darren.

1 commentaire

Les plus lus

En haut