VoxClassic

Trish Stratus, la grâce canadienne

Dans ce nouveau VoxClassic spécial classe du Hall of Fame 2013, c’est du côté féminin que les projecteurs se tournent. Tous les ans, le Hall of Fame de la WWE accueille une nouvelle femme et cette année, c’est encore plus prestigieux que d’habitude. Non pas que les précédentes femmes introduites au Hall Of Fame ne valent rien (car sinon ce sera un catfight contre Mae Young) mais celle de cette année attire les regards car c’est une idole symbole de la division des Divas de la WWE.

trish-stratus

Trish Stratus la canadienne est arrivée en 2000 à une époque où on disait WWF, c’était l’Attitude Era, une époque qu’elle a vécu à plein en remportant le titre Women rapidement en 2001, après un tout début de carrière comme manageuse de Test, Albert ou encore Val Venis. Il faut dire qu’à cette période elle a eu aussi affaire au boss, qui la traitait comme une chienne au sens propre du terme. Mais à Wrestlemania X-Seven, ce PPV pivot dans l’Histoire de la WWE, elle frappe fort en giflant Vince McMahon. Ses réels débuts en solo débutent presque en suivant et dès les Survivor Series de la même année elle s’offre donc son premier titre Women. Déjà une ultra favorite des fans à une époque où le catch féminin à la WWE est haut en couleurs.

Trish tient le haut du pavé tout au long de sa carrière, entre 2001 et 2006. Jusqu’en 2003, elle est une vraie gloutonne de titres, elle en mange quatre. C’est dans ce contexte de la Trish Stratus championne qu’intervient le VoxClassic. A WrestleMania 18 chez elle à Toronto, elle était sortie très déçue après avoir échoué contre Jazz. Et c’est cette même Jazz qu’elle retrouve un an plus tard au Safeco Field de Seattle. WrestleMania 19, un des tout meilleurs en homogénéité, place Trish Stratus face à ses deux grandes rivales de l’époque, Victoria et Jazz. Et le match va mélanger technique, physique, prise de risque à gogo, le chéri de Victoria Stevie Richards y mettant même de son grain de sel.

Le Stratusfaction va sortir vainqueur de ce combat à trois haletant, d’où Trish Stratus décroche son 4ème titre féminin, qu’elle ne conservera qu’un mois. Plusieurs blessures, plusieurs romances (avec Jeff Hardy, Chris Jericho, Carlito) ont émaillé son parcours. Et aussi deux fameuses rivalités, contre Lita puis Mickie James. C’est contre Lita, après une carrière riche de sept titres féminins et un titre Hardcore, que Trish Stratus va faire sa sortie par la grande porte, vainqueur chez elle à Toronto lors d’Unforgiven 2006.

Sept ans déjà et Trish Stratus continue d’être une référence, étant entraineur à Tough Enough et apparaissant par petites touches bien placées à la WWE. C’est donc logiquement qu’elle devient Hall Of Fame, après avoir été la femme des années 2000 à la WWE.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut