Interview

Quel Mark es-tu, Teobaldo ?

On a découvert Teobaldo en même temps que Captcha Magazine, le magazine Rap, Nazis, Gangsters et Zombies, grâce à la série d’articles « Ah ouais c’est du catch, des putains de castings ». Le but de cette série ? Trouver LE catcheur capable d’interpréter le rôle de Killer Croc, catcheur reptilien ennemi de Batman. Sinon Teobaldo écrit aussi (et surtout) sur Le Blavog.

teobaldo-captcha-magazine-blavog

Ton premier contact avec le catch ?

Je ne sais plus en détails, je me souviens qu’en 90 (j’avais 4 ans) on regardait la WWF avec mon grand frère sur Canal+ chaque week end. Et on sautait comme des gros mongols sur le lit de mes parents jusqu’à ce qu’un de nous deux se fassent mal. Ensuite ma mère nous engueulait. C’était tout un rituel. C’était vraiment ma première passion, les Tortues Ninjas ne passaient même pas encore à la télé Française. C’était l’aube de la création, en gros. En tout cas de mon point de vue de têtard.

Qu’est-ce qui a fait que tu as accroché ?

En vrai, je dirais que c’était la violence, tout simplement. En plus je ne savais pas que c’était truqué, moi. Mais j’ai été très marqué par la mise en scène et les personnages. Les Rockers avec Marty Janetty et HBK c’était l’incarnation du style quand j’étais un tout petit. Papa Shango m’a fait faire des cauchemars extraordinaires. Aujourd’hui encore, j’ai toujours vraiment peur des prêtres vaudou.

Mais maintenant je suis attentif à plus de détails, genre les entrées. J’adore les bonnes entrées, quand la musique débute à peine et tu sais qui va débouler. Et même là il faut faire les choses bien. Si tu fais un peu n’importe quoi, ça part mal. Si tu prends Jack Swagger avant son récent retour, quand il débarquait, parfois il faisait ses pompes, parfois non. Y avait pas de règles, on sait pas ce que ça veut dire. Je trouve que c’est une grossière erreur parce que d’emblée, le mec perd mon attention, je sais pas ce qu’il veut. Quand AJ Styles enlève pas sa capuche avec rage et haine avant de se redresser les bras écartés en mode « Balancez tout ce que vous avez, je suis déter ! » bah moi je suis un peu déçu, forcément.

J’aime également quand ça fait des vrais têtes de psychopathes. Genre Edge avant un Spear, Orton avant un RKO.

En gros, j’aime bien quand ça se cogne bien salement mais paradoxalement aussi tous ces petits détails qui te rappellent que tout ça n’est qu’un spectacle. Quand Sabu se prend l’entrejambe dans des barbelés, au fond tu sais qu’il a signé pour ça, il était au courant.

sabu

Tu en regardes souvent ?

Bah en fait, j’en regardais beaucoup quand j’étais tout petit. De 4 ans à je sais pas quel âge. J’ai vu les débuts de Shawn Michaels, je l’ai vu trahir Marty Janetty, revenir avec Diesel etc… J’ai vu les débuts de l’Undertaker aussi. Je me souviens de Bret et Owen Hart, Ted Dibiase, Hacksaw Jim Duggan, les Bushwakers, Earthquake et Typhoon, Sergent Slaughter, Jake the Snake Roberts, les Road Warriors, Koko B Ware, Tatanka, IRS, Bam Bam Bigalow, Yokozuna etc… Puis j’ai lâché avec le temps. Je crois que Canal diffusait plus la WWF. En plus Diesel, Razor Ramon et d’autres étaient partis (à la WCW sauf que j’en savais rien à l’époque).

C’est à 22ans que j’ai repris, un peu par hasard. C’était à Noël, j’étais chez mes parents, mon grand frère était là aussi (encore lui) et lui il s’y était remis depuis quelques temps. Un soir, il mate Raw sur NT1, j’avais pas mieux à faire, je me suis posé devant. Et les commentaires d’Agius et Chéreau étaient tellement au max de la débilité que j’ai regardé à nouveau la semaine d’après. De fil en aiguille, j’étais à nouveau totalement dedans sans m’en rendre vraiment compte. Depuis je n’ai pas lâché. Je me suis mis à regarder les shows en VO pour ne pas attendre. Heureusement ça reste du catch et pas un film d’espionnage, pas besoin d’être totalement bilingue.

J’ai aussi appris avec tristesse le décès de plusieurs des catcheurs sus cités. Heureusement, tous ne sont pas morts et certains même étaient encore là.

Je guette la WWE et la TNA, principalement. Parfois je tombe sur la CMLL, la AAA ou la ROH, j’aime bien mais j’ai pas le temps de tout voir non plus. Et j’avoue sans souci préférer les gros shows à l’américaine bien abrutissants avec des explosions partout.

Mais en gros, j’ai quand même bien raté toute la période Attitude Era, etc… Même si je me suis buté à des DVDs ou de vieilles vidéos sur youtube, ça fera jamais le même effet. Tant pis, y aura d’autres choses à voir. Le Shoot de CM Punk c’était très grand, par exemple. Vraiment classe.

Des catcheurs préférés ?

Dans le désordre, mon top 3 ce serait l’Undertaker, Shawn Michaels et Chris Jericho. Ces 3 là, en particulier, quoi qu’ils fassent, une apparition de 10 secondes ou un match d’une heure, je suis toujours content de les voir.

Le Taker c’est normal, c’est devenu une franchise. Il est l’incarnation de ce sport pour beaucoup de gens, même ceux qui regardent pas de catch. J’ai vu les tout débuts de sa gimmick, de sa vraie carrière. Et tant qu’on en est là, j’adorais Paul Bearer. Puisses-tu reposer en paix. Je suis très curieux de savoir comment ça se terminera pour le DeadMan. Lui, il mérite amplement le titre de « légende ». Pour te dire à quel point je le respecte, si sa femme me fait des avances, je les repousse. Et pourtant Dieu sait que c’est mon genre (les femmes mariées en général, la sienne en particulier). Mais je le respecte alors non… Et puis il me fout la trouille aussi.

undertaker

HBK c’est vraiment le showman, le mec qui arrivait avec des costumes toujours plus extravagants et à la limite de l’indécence, c’était la provocation, le style, l’outrance. Mais justifié, parce que le gars envoie du tellement lourd dans un ring. Il est dans son élément entre les cordes, ça se voit. C’est pas juste un pseudo jeune premier à peine moins ridicule que Candeloro déguisé en Lucky Luke avec des lunettes de soleil dont on peut relever les verres (ça m’avait beaucoup impressionné quand j’étais en maternelle, cela dit).

Et Y2J, c’est l’excellence. Le mec ne perd pas un poil de talent depuis tout ce temps-là. « I never lost it, baby ! ». Il a le côté vraiment passionné prêt à sacrifier son dos, sa mâchoire ou pire pour faire un beau match ; mais tu sens aussi le recul chez lui, il sait parfaitement comment se faire capter par le public, peu importe ce qu’il veut lui inspirer.

Sinon, y en a beaucoup que j’aime bien. Mark Henry, Stone Cold, The Rock, Kurt Angle, Bully/Bubba Ray, Big Show, Jeff Hardy, AJ Styles, Bobby Roode, Austin Aries, Sheamus, James Storm, Samoa Joe, les Motor City Machine Guns en équipe c’était une pure dinguerie… Y en a plein, en fait. Dans ceux que j’ai découvert cette année, j’attends vraiment de voir jusqu’où peuvent aller Antonio Cesaro, Ryback ou Damien Sandow. Et quand je dis jusqu’où, je veux pas parler nécessairement de titres de champions du monde mais savoir à quel point ils peuvent pousser leur personnage, ce qu’ils vont en faire, comment ça prendra auprès du public.

Et dernièrement, The Shield m’impressionne beaucoup. L’intensité de Dean Ambrose, l’esprit de sacrifice de Seth Rollins et la sauvagerie du sosie de Moundir. Ils sont forts et surtout ils ont une coordination et une cohésion de groupe jamais vue en combat. Leur premier match était vraiment exemplaire pour ça. Voyons comment ça évoluera.

Tout un tas de choses me rendent encore curieux dans le catch.

Ton type de match préféré ?

Quand c’est des meufs et qu’elles doivent enlever les fringues de l’autre pour gagner. Je trouve ça sain dans un show familial. « Tu vois, fiston ? Ça c’est Candice Michelle. Si tu travailles bien à l’école et que tu fais beaucoup d’argent et de bénéfices, tu pourras te payer une femme comme ça. » Bravo l’Amérique ! Pensez aux enfants !

Sinon, je suis bon client, n’importe quel match, en vrai, je mange. Y a pas de souci. Toutes les stipulations peuvent amener plusieurs situations différentes. Partant de ça, tu peux faire des matchs très bons ou très mauvais avec n’importe quelle règle.

Un style de catch que tu affectionnes ?

J’aime quand les styles se mélangent. Samoa Joe par exemple : il est technique, il est voltigeur, il est puissant, il est violent, il est même arrogant. Tu t’attends pas forcément à ça au premier regard. C’est ce genre de catcheur totalement hors cadre que je préfère.

Samoa_Joe

Un truc que j’aime beaucoup aussi c’est les contres. Je sais pas dire pourquoi. Quand le gars est en position, tu sais ce qu’il va faire, tu vois même le début du mouvement mais au final t’as pas le résultat auquel tu t’attendais. Genre Abyss ou Matt Morgan qui essaye de Chokeslamer AJ Styles mais le mec fait un saut périlleux arrière et retombe sur ses pieds. Ou plus parlant, tu pars pour un DDT mais tu te manges une northernline suplex. Un contre bien exécuté au moment opportun, ça te change entièrement la donne. Donc on va dire que j’aime la technique, mais si t’as pas le rythme, si c’est juste un enchaînement de mouvements pour montrer que tu sais le faire, c’est creux.

J’aime bien les voltigeurs/ highflyers aussi. Mais là c’est encore pire. Si tu te rates ça pardonne tellement pas. À cause de ça, j’ai vraiment du mal à voir un match de Kofi Kingston. J’ai trop peur que le mec se rate… encore une fois…

Mais quand c’est bien fait, que du bonheur. J’étais tombé sur la CMLL il y a quelques années. Quand j’ai découvert Mistico, c’était limite un demi Dieu pour moi. C’est dommage, maintenant qu’il est Sin Cara à la WWE, il est vraiment pas brillant. C’est sûrement pas lui, d’ailleurs. C’est Hunico qui a remis le masque, il en avait marre qu’on le confonde avec Chavo.

Un match qui t’a marqué ?

Hell in a cell : Undertaker vs Mankind. Je ne pense même pas à avoir à expliquer quoi que ce soit. Qui a vécu ce match sait de quoi je parle. Alors oui, j’étais tout petit. Et oui, j’ai arrêté de regarder du catch pendant presque 15ans entretemps. Mais ça c’est toujours resté dans un coin de ma mémoire. Pour toujours et à jamais. Et quand j’ai repris en 2009 et que je vois le HBK vs Taker à WrestleMania 25, là j’ai dit « OK, je recommence à regarder du catch et je lâche plus jamais. »

Donc c’est 2 matchs-là m’ont vraiment marqué.

Y a peu de matchs qui m’ont refait cet effet. Mais d’une certaine façon, James Storm vs Bobby Roode, ils ont vraiment fait le taff. Le match où y avait le mec qui fait du MMA en arbitre supplémentaire, King Mo Louis. C’était un vrai match de catch mais à ce niveau là tu peux plus rien truquer du tout. Les coups de poubelles, tu les vois, quand ils s’éclatent dans les punaises, tu le vois. C’était juste une grosse séance d’amour fraternel sado maso. À la fin, même le mec de la MMA il était à fond choqué et calmé. Un peu comme Kad Merad à la fin d’un sketch avec le Sergent Pepper.

 

 

Ton dernier Mark Moment ?

Alberto Del Rio en voiture qui percute Mick Foley en Père Noel. Non j’déconne.

Je pense que le Sheamus vs Daniel Bryan y a un an à Wrestlemania c’était très drôle. Avec mon reufré (Mais il est dans toutes mes anecdotes, cet enfoiré) on kiffait bien le délire de Bryan qui gueulait YES YES YES à tout bout de champ. On avait juste pas réalisé qu’on était pas du tout les seuls à tripper sur ça. Du coup quand il entre sur son remix de La chevauchée des Walkyries et que la musique est recouverte par la foule qui reprend en choeur YES YES YES, là on s’est dit qu’il se passait un truc. 18 secondes plus tard, quand Sheamus a gagné le match en un coup et que le public explose en y allant d’un gros YES à l’unisson, là c’était sûr, il s’était passé quelque chose. J’ai vraiment kiffé parce que j’attendais quelque chose de Daniel Bryan depuis son arrivée à la NXT et ça avait pas été fulgurant jusqu’alors, même quand il était devenu champion du monde poids lourd, il pesait pas encore assez. C’est, curieusement, en perdant son titre comme une grosse deumer qu’il est devenu très grand. Il a créé quelque chose avec son YES YES YES, autant dire à partir de trois fois rien. Ça a été repris dans les autres compagnies, un peu partout. Ça restera. « Daniel Bryan : Le hall of fame en deux ans » Achetez son livre !

Et ça m’a fait aussi plaisir pour Sheamus que je trouve très bon depuis son arrivé à la ECW y a quelques années, surtout que juste avant ça, il avait eu un petit passage à vide où ça commençait à méchamment tourner en rond pour lui.

Et puis ce match-là ils devaient l’avoir un an auparavant pour le championnat US mais ça avait même pas eu lieu. C’était un pari risqué d’expédier le match d’ouverture du plus grand show annuel en quelques secondes. Finalement ça a payé pour tout le monde.

Si tu en avais le pouvoir, que changerais-tu dans le catch ?

Je sais pas quel genre de super pouvoir il faudrait, mais je monterais une division féminine vraiment classe. Parce qu’individuellement y a des talents partout (ça veut pas dire chez tout le monde) dans le catch féminin mais, pour plusieurs raisons, ça a l’air très dur de réunir tous les éléments et que la mayonnaise prenne bien.

Non seulement ce serait un défi très intéressant à relever mais si en plus ça marche tu génères vlà l’argent et surtout, surtout, surtout ça ferait des matchs bien à regarder. Parce que voir 4 semaines de suite Kaitlyn vs Tamina, j’en ai rien à foutre.

Si tu étais catcheur/se, quels serait ton nom, ta gimmick et ton theme song ?

C’est bien que t’aies laissé catcheuse en option. Des fois que ce soit mon rêve d’épouser George Clooney et boire du Nespresso. Enfin, remarque, j’ai des cheveux blancs depuis des années et j’ai passé une grande partie de ma vie aux urgences. C’est peut-être moi George Clooney ?! Peut être que je vais épouser une catcheuse… Elle est célibataire Thea Trinidad, tu crois ? Ou Alicia Fox ? Ou Rosa Mendes ? En plus je dois parler à peu près aussi bien Espagnol qu’elle. Par contre j’ai jamais fini Need For Speed Most Wanted, désolé… C’était quoi la question, déjà ?

Quelle serait ma musique d’entrée ? Mine de rien c’est une question que je me pose régulièrement. Parfois même je m’entraîne quand je suis tout seul chez moi, je sors des toilettes sur « Je flirte avec le meurtre » du Ministère A.M.E.R. et… Pourquoi je vous raconte ça, moi ?

Je dirais que L’Outro du Général, le premier album solo de Mac Tyer (Rappeur d’Aubervilliers, du groupe Tandem) ça met une bonne pression d’entrée de jeu. « Capitale » de Lalcko & Mac c’est une vraie bonne dose « J’prends mes c*uilles et j’y vais » aussi. Issue du projet « Victorieux » de Lalcko. Encore du rap en français, j’avoue. Mais là c’est la question piège, je vais être tenté de te caser plein de sons que j’aime bien. Je me souviens que dans un RAW vs Smackdown je sais pas combien sur PS3 où tu pouvais faire ton propre perso, j’avais fait un géant Haïtien du nom de Enkidou (Je donne des noms mésopotamiens à mes catcheurs Haïtiens parce qu’ils le valent bien) et il entrait sur « On représente » de La Comera et Eskadron. Ça vient de « Représente ta rue volume 2 » une compilation de la LMC Click. Tout ça c’est des groupes de rap de Grigny (91), des gens plein de talent que tu n’entendras malheureusement jamais sur Skyrock ou autre radio pour puceaux.

Ça c’est fait.

 

 

Ma gimmick, j’ai une idée toute trouvée. Qui nécessite une musique d’entrée bien deep et sombre. Voire lugubre. Donc du coup ma musique d’entrée ce serait « Sans cesse » de Alpha 5.20 et Don Bak sur la BO d’African Gangster. Et je promets que j’arrête de parler de rap après cette phrase. Je reprendrai tout simplement L’Épouvantail dans Batman, du moins quelque chose d’approchant. Avec un chapeau pointu (turlututu), des cheveux en paille, une corde de pendu autour du cou, un gant avec des seringues en guise de griffes, un masque avec un oeil qui se barre en c*uilles (toujours devant quand y a embrouille), des vieilles fringues toutes moches d’où sortirait encore plus de paille. Bref, une vraie dégaine de bon bouseux psychopathe venu pour te psychanalyser quand personne demande rien. Alors bien sûr, le moment venu faut enlever son attirail, mais même sous mes frusques cradingues j’aurais une corde de pendu tatouée autour du cou. En tout cas, je ne me battrais pas en slip. Laissez-moi tranquille.

Ou alors je peux aussi rentrer sur « Disturbia » de Rihanna… Là au moins je suis sûr de marquer les esprits. Personne ne ferait jamais ça à part un vrai cinglé.

Pour mon blase, je garderais Teobaldo. Comme ça je gueule TEO et la foule répond BALDO. C’est toujours sympa de jouer avec la foule. Moi qui ai été comédien, je peux vous le dire, j’ai parfois joué devant plus de 20 personnes ! Oui ! Plus de VINGT personnes !! Alors je sais de quoi je parle.

Sinon c’est encore possible de changer de musique d’entrée ? Non parce que là j’écoute un son récent de Nakk et Grodash et… Bon, le plus simple, je vous fais une compile, on se tient au jus (Ne jamais louper sa sortie).

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut