Reportage

WWE à Paris : RAW bourre Bercy

Le grand jour est arrivé, la WWE débarque en France pour la tournée européenne et ce soir RAW est à Paris Bercy ! Pas besoin de vous dire que des milliers de fans attendaient ce jour avec impatience. Devant la salle, des tee-shirts de John Cena et de CM Punk à foison. Des vendeurs circulent un peu partout pour essayer de vendre aux passants des t-shirts, casquettes, programmes du show etc… Sous cette chaleur tout le monde attend l’ouverture des portes. 18h30, les portes s’ouvrent enfin, avec une demi-heure de retard. Petite bousculade.

Une fois quelques achats effectués, la plupart des gens vont s’asseoir à leur place. La salle est remplie aux deux tiers par des enfants donc on peut d’ores et déjà annoncer la couleur, le public de ce soir sera du côté des faces. Des promos passent sur les écrans géants pour d’autres spectacles qui auront lieu à Bercy. Une vidéo montrant CM Punk  faisant une promo pour le jeux vidéo WWE ’13 passe sur les écrans géants et tout le public hue Punk, à part quelques personnes qui acclament le Best In The World.

20h, l’intro de RAW résonne dans la salle, la foule applaudit et Justin Roberts, le speaker de RAW fait son entrée. Il annonce le premier match de la soirée : R-Truth contre Slater. Truth met directement le public dans l’ambiance en arrivant micro en main chantant son theme song. Bon choix de mettre R-Truth d’entrée de jeu pour chauffer la foule, effet garanti, le public suit et chante « What’s up ». Heath Slater entre à son tour sous les huées du public. Le match aura été bon dans l’ensemble avec notamment un léger segment en début de match ou R-Truth se moque de Slater. Le rappeur remporte le match en exécutant son Pay Dirt sur Slater qui repart comme il était venu, sous les huées du public. Pendant ce temps R-Truth prend des photos avec le public.

r-truth-wwe-paris

Justin Roberts nous annonce que la Team Hell No remettra en jeu ses ceintures ce soir face à Dolph Ziggler & Big E. Langston. Première pour un show en France : le lancement d’un sondage sur Twitter avec les hashtags « #AJReste » ou « #AJPart » pour savoir si AJ Lee pourra ou non rester en ringside pour soutenir Ziggler & Langston.

Vickie Guerrero fait son entrée et nous annonce le deuxième match de la soirée. L’heure est venue de regarder les belles Divas de la WWE. Un six woman tag-team match est annoncé entre Tamina & Bella Twins contre les Funkadactyls & Kaitlyn. Victoire des faces qui l’emportent grâce a un spear de Kaitlyn. A noter que le match a duré une dizaine de minutes, assez rare pour un match de Divas. On notera aussi les bons moves de Brie & Nikki.

Troisième match de la soirée : William Regal affronte Michael McGillicutty. Rien de spectaculaire dans ce match, l’anglais l’emporte logiquement sur son adversaire qui était plus présent pour jouer le rôle du  maladroit. Regal aura eu le droit à une très grosse ovation de la part du public français.

Le theme song de Ziggler se fait entendre dans la salle, le public féminin apprécie, le Champion Du Monde Poids Lourds entre accompagné de Langston et AJ Lee tandis que Daniel Bryan et Kane font leur entrée séparément. Justin Roberts nous dévoile les résultats du sondage, AJ restera aux abords du ring, le match peut commencer. Cela va durer une quinzaine de minutes, très plaisant avec de très bons moves de la part des deux équipes. Kane et Bryan remportent logiquement ce match puisque les ceintures changent rarement de propriétaire en house-show. A la fin du match, Bryan soulève les deux ceintures et fête la victoire tout seul sous le regard de Kane, ce dernier lui prend les ceintures des mains et célèbre tout comme Bryan l’a fait quelques secondes avant lui. Tout ça se finira par un gros câlin de la Team Hell No.

Après un petit entracte, Justin Roberts annonce un nouveau match par équipe entre les Tons Of Funks et les Rhodes Scholars. Les faces l’emportent, bien évidemment, rien à dire de spécial sur ce match. Les Rhodes Scholars se sont fait nettement dominer. Il s’en suivra un concours de danse entre les deux finalistes du concours qui avait été lancé sur internet par la chaîne AB1 et la WWE.

Passons à l’avant dernier match, le suisse Antonio Cesaro fait son entrée, un style à la Jason Statham avec lunettes de soleil et béret. Il est suivi de près par son adversaire du soir, Zack Ryder. Bon match avec vraiment de très bons mouvements de la part des deux lutteurs. Cesaro remporte ce match en esquivant le Rough Ryder de Zack et en lui portant son Neutralizer.

antonio-cesaro-wwe-paris

Déjà plus de deux heures de show sont passées. Le Main Event verra Ryback affronter John Cena dans un tables match pour le titre de la WWE. Ryback fait son entrée sous les « Feed Me More » du public.  John Cena fait doubler l’ambiance de la salle dès son entrée. Cela ne change pas, comme chaque année John Cena est la star de ce show. Les fans dans la salle reprennent les habituels chants « Let’s Go Cena » et « Cena Sucks » accompagnés des « Feed Me More » pour son adversaire qui continuent de se faire entendre.

Le match a une bonne intensité, les escaliers y sont aussi passés, et au bout d’une vingtaine de minutes, John Cena l’emporte en plaçant son Attitude Adjustement sur Ryback qui passe à travers la table. On notera le Sunset flip powerbomb suivi du tombé inutile de John Cena  alors que nous sommes dans un Tables Match. Après sa victoire, John Cena prend le micro et parle français, il dit que s’il catche tous les jours c’est pour nous le public et que ce soir les champions c’est nous. Justin Roberts remercie le public d’avoir été présent et  clôture le show.

Un bon show de près de trois heures, avec de bons matchs dans l’ensemble avec de grosses superstars et un public jeune assez réactif. Une bonne soirée de passée, avec plein de souvenirs dans la tête en attendant les prochains shows de la WWE dans l’Hexagone.

Photos: WWE.com

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut