Portrait

JTG : Un parcours en dentier

C’est un anniversaire un peu spécial que nous fêtons aujourd’hui. Il y a six ans, débarquait à la WWE celui qui fut notre mascotte à nos débuts, et qui résiste années après années aux « future endeavours ». En effet, le 13 mai 2006 débarquait à la WWE Jayson Anthony Paul, dit JTG. 

jtg-jayson-paul

Lundi 31 mars 2008. Un jour après WrestleMania 24. Pour tous et pour toujours, ce Monday Night Raw restera comme celui de la plus belle des retraites de Ric Flair. Une telle cérémonie est déjà quelque chose d’énorme, mais ce qui a réellement fait basculer ce show dans la légende, c’est le retour en force des Cryme Tyme. Après plus de six longs mois d’absence, Shad et JTG revenaient battre les alors champions par équipe, Lance Cade et Trevor Murdoch. Ce lundi 31 mars marquait le début d’une nouvelle collaboration entre Jayson Anthony Paul et la WWE, relation qui fête son sixième anniversaire aujourd’hui.

Et comme dans toutes les relations, il y eut des hauts et des bas. Lorsqu’en 2006 il s’engage avec la compagnie de Stamford, le jeune Jayson alors âgé de 22 ans pense quitter le circuit indépendant dans lequel il a passé les quatre dernières années pour de bon. Il forme une jeune équipe prometteuse avec Shad, la Cryme Tyme, et malmène la Spirit Squad. Mais après un peu plus d’un an de pas très bons mais loyaux services, les deux partenaires se font renvoyer.

Et puis plus rien. Aucun signe de vie jusqu’à ce Raw post WrestleMania six mois plus tard. La Cryme Tyme connaît alors son année la plus faste. Une place dans le midcard assurée, de multiples rivalités, pas forcément intéressantes mais existantes et même un main event de Raw avec John Cena. Seulement voilà, quand on arrive au sommet, si petit soit-il, il ne reste d’autre chemin que la descente. Ils passent l’année 2009 à baby-sitter Jesse pendant leur segment backstage «Word Up» et à perdre des matches de championnat contre JeriShow.

Cet article a été approuvé par l'Union Française pour la Santé Bucco Dentaire

Cet article a été approuvé par l’Union Française pour la Santé Bucco Dentaire

Le tournant de leur carrière restera le split-up. Shad, légèrement agacé par une défaite contre John Morrison et R-Truth, équipe sortie de nul part, essaye de battre à mort JTG. Il survivra de justesse et prendra sa revanche lors du Pay Per View Extreme Rules dans un strap match. Et alors qu’on était en droit d’attendre un mini push après cette victoire, JTG disparaîtra complètement de la circulation, ses apparitions se limitant à NXT, Superstars et aux squashs.

Comme tous les ans à cette période, on peut s’attendre à une vague(lette) de licenciements. Et comme tous les ans à cette période, JTG va craindre pour sa place. Je serais lui, je ne m’en ferais pas trop quand même. La WWE a 5 voire 6 shows télévisés chaque semaine, dont trois que personne ne regarde, elle mène une politique de recrutement notamment sur le circuit indy, elle a besoin de beaucoup de catcheurs.

Et JTG a l’avantage d’accepter sa place. Il sait qu’il est un low carder qui n’apparaîtra dans les shows principaux que pour se faire squasher. Alors quid de son futur rôle ? Bah sauf énorme surprise, il devrait continuer à perdre la plupart de ses matches devant 15 000 personnes, avoir du temps d’antenne et exercer son métier et sa passion, Et ça c’est beau. Mais bon, ça reste un tocard. Et n’oubliez pas de vous brosser les dents.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut