Actualité

Wade Barrett a de nouveau des problèmes de visa

Wade Barrett fait actuellement face à des problèmes de visa, ce qui l’a forcé à rentrer chez lui, au Royaume-Uni, le temps que les choses s’arrangent. 

wade-barrett-raw

On vous en parlait il y a plusieurs jours de cela, Wade Barrett a été retiré des shows télévisés de la WWE le temps d’un repackaging du personnage. Mais aujourd’hui l’ancien leader de la Nexus fait face à de nouveaux problèmes qui l’empêchent actuellement de vivre et travailler sur le sol américain. En effet son visa a expiré récemment et n’aurait pas été renouvelé à temps. Et la loi américaine est stricte, si vous restez vivre illégalement sur le sol américain, les sanctions peuvent être très sévères. Être sans papiers aux États-Unis est même considéré comme un crime, au sens américain du terme, c’est à dire une violation très grave de la loi fédérale.

Ce n’est pas la première fois que Wade Barrett fait face à ce genre de problèmes. En 2010, alors qu’il était leader de la New Nexus, la WWE avait du le renvoyer chez lui, ainsi que Drew McIntyre — bien que celui-ci, de par son mariage avec la Diva de la WWE Tiffany, ait pu rester sur le sol américain, mais n’avait plus le droit de travailler — pour ces mêmes raisons. Beaucoup à l’époque avaient pointé du doigt les services légaux de la WWE, censé s’occuper des visas des catcheurs étrangers dans des délais raisonnables. La fédération ne semble toujours pas avoir retenu la leçon.

« Je croise les doigts pour que mon visa soit renouvelé assez rapidement. Mais cela nous a mis des bâtons dans les roues, je devais faire partie de la tournée de la WWE à Abu Dhabi », révèle Wade Barrett au Lancashire Evening Post. « Ce n’est pas vraiment un problème, ils sont juste très lents pour régler ça ». Barrett espère tout de même être de retour à temps pour la tournée européenne, qui passera bien évidemment par le Royaume-Uni « Nous serons à Manchester, les 11 et 12 novembre je crois, pour les enregistrements TV »

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut