Monday Night RAW

Slammy Awards 2013 : Au nez et (surtout) à la barbe de l’autorité

daniel bryan slammy superstars de lannee

Hier soir comme tous les ans à la même période de l’année, la WWE remettait ses Slammy Awards. Entre match de l’année, Superstar et Diva de l’année, et autres catégories pas toutes très utiles, de nombreuses récompenses ont été remises. Petit résumé de la soirée.

daniel-bryan-slammy-superstars-de-lannee

Chaque année lors d’un épisode de Monday Night RAW, la WWE organise ses Slammy Awards afin de récompenser ses superstars et certaines de leurs prouesses. Si cette cérémonie n’a pas grand chose de réel par rapport à une vraie remise de récompenses, elle n’en reste pas moins l’un des moments les plus importants de l’année.

Des awards expédiés dans la WWE App…

En cette année 2013 la nouveauté ce sont les petites catégories qui sont représentées avant RAW, diffusées sur l’application smartphone de la WWE. Quatre awards dont deux pas vraiment indispensables. Le premier c’était le hastag de l’année. Oui, parce que les hashtags aussi peuvent recevoir des prix, et c’est le #BeliveInTheShield qui a été récompensé. On a aussi récompensé la barbe de l’année, et c’est Daniel Bryan qui l’emporte face aux membres de la Wyatt Family, Damien Sandow et Zeb Colter. Le « THIS IS AWESOME! » Moment of the Year a été remis aux Big Show pour son coup de poing à Triple H.

Publicité

On pourra par contre se plaindre du prochain award qui aurait dû figurer pendant le show. En effet celui-ci était pour la Révélation de l’année et c’est The Shield qui s’est vu récompensé face à la Wyatt Family, Big E Langston et Fandango. Mérité.

…et sur WWE.com

Oui parce qu’il y en avait tellement que même dans sur l’App il n’y avait pas assez de temps. On a donc en plus vu sur WWE.com une poignée d’autres Slammys plus ou moins utiles. Le « What a maneuver » de l’année pour le Spear de Roman Reigns, The Shield remporte l’award de la faction de l’année, et Goldust celui du meilleur retour. On y retrouve aussi le couple de l’année : Brie Bella et Daniel Bryan, l’équipe de l’année pour Cody Rhodes et Goldust, et le tour de force de l’année pour Mark Henry qui tire deux camions à mains nues — très intéressant celui-ci.

Vous en voulez encore? Ne vous inquiétez pas, il y en a encore . Le Best Dance Move revient aux Funkadactyls, le meilleur Webshow au JBL & Cole Show, et le meilleur public à celui du Monday Night RAW après WrestleMania 29.

Enfin les Slammy Awards suivants ont été remis lors de Monday Night RAW. Le LOL Moment of The Year a été remis à The Rock pour son « Rock Concert » en mars dernier lors de la Road To WrestleMania. The Rock n’était évidemment pas là, même pas via satellite pour récupérer la récompense. C’est Vickie Guerero — qui était aussi nommée dans cette catégorie  — qui est venue le chercher et se l’attribuer. Tranquillement.

La trahison de l’année, parce que oui on récompense les traitres, tout est normal, a été remise à Shawn Michaels pour son Sweet Chin Music sur Daniel Bryan à Hell In A Cell, coup qui lui a coûté le titre de la WWE. Lui-même n’a pas l’air d’y croire.

Publicité

La Diva de l’année, ou plutôt Les Divas, sont les Bellas Twins. Une récompense qui peut surprendre quand en face il y avait entre autres Kaitlyn et AJ Lee qui ont eu une bien meilleure année qu’eux, mais Total Divas oblige… On cherche encore pourquoi Eva Marie a été nommée par contre.

Pas tellement le meilleur pour la fin

L’un des Slammy Awards les plus attendus était bien sûr celui de la Superstar de l’année. Déjà à l’annonce des nommés la semaine dernière il faisait polémique, Daniel Bryan ne faisant pas partie de la liste des prétendants au titre alors que Brock Lesnar, lui, y était alors qu’il n’a participé qu’à deux matches cette année. Ce fut chose corrigée hier soir puisque Daniel Bryan a rejoint les cinq autres nommés, et a évidemment gagné.

Un Award qui plus est remis par Shawn Michaels, celui qui l’a entraîné au tout début de sa carrière et trahi à Hell In A Cell — et qui a remporté un award pour ça. Mais Bryan ne lui en veut pas parce que ce n’est pas lui, c’est Triple H et sa bande qui n’ont pas voulu qu’il devienne champion, et le remercie pour tout ce qu’il a fait, lui permettant d’en arriver là. Parce que c’est comme ça le catch, on se pardonne tout en très peu de temps.

Mais ce n’est pas fini, on a aussi récompensé le meilleur chant du public, les « Yes! Yes! Yes! » ont ainsi permis à Daniel Bryan de remporter son troisième Award de la soirée, l’insulte de l’année a récompensé Stephanie McMahon pour son speech où elle a descendu le Big Show, tandis que l’Extreme Moment of the Year a été remis à CM Punk pour sa vengeance sur Paul Heyman à Hell In A Cell.

Et enfin on a attendu la fin de la soirée pour remettre le Slammy Award du match de l’année. En lice : The Undertaker vs CM Punk à WrestleMania 29, The Rock vs John Cena, aussi à WrestleMania 29, Cody Rhodes & Goldust vs Seth Rollins & Roman Reigns, et Triple H vs Brock Lesnar à Extreme Rules. On notera l’absence du John Cena vs Daniel Bryan de SummerSlam quand même. C’est évidemment le match entre John Cena et The Rock qui s’est vu récompensé. The Rock n’était toujours pas là pour recevoir l’award, évidemment.

Publicité

Les choix sont assez logiques, les seuls points discutables de cette soirée sont l’ordre des remises trop aléatoire et l’utilité de certaines catégories, plus présentes pour le divertissement qu’autre chose. Mais on ne va pas se plaindre, Daniel Bryan est la Superstar de l’année.

En haut
$(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });