Actualité

Antonio Inoki chez Kim Jong-Un

Aujourd’hui, quand on entend parler d’Antonio Inoki, c’est pas toujours en bien. Depuis quelques semaines, l’ex-star de la WWE et Hall of Famer, devenu aujourd’hui sénateur au japon fait polémique chez lui.

antonio-inoki-chez-kim-jong-un

On s’est bien marrés avec Denis Rodman, l’ancienne grande star de la NBA passée entre autre par les Chicago Bulls ou les San Antonio Spurs, qui il y a quelques temps a pété son câble sur CNN dans une interview entouré de ses potes ou encore lors de l’anniversaire de celui qu’il considère comme son meilleur pote, le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, à qui il a chanté un Happy Birthday à la Marilyn Monroe.

Aujourd’hui c’est Antonio Inoki qui fait parler de lui dans des termes quelques peu similaires. On a appris récemment que le Hall of Famer de la WWE, aujourd’hui sénateur dans son pays natal, avait été invité à Pyongyang par les autorités nord-coréennes pour s’entretenir avec des responsables du régime communiste. « Je vais juste m’enquérir des personnes qui sont sur le devant de la scène après quelques changements dans la structure du pouvoir à Pyongyang » explique Inoki à l’agence de presse Jiji Presse, l’AFP locale, avant de partir ce dimanche 12 janvier.

Ce n’est pas la première fois qu’Antonio Inoki se déplace en Corée du Nord. En novembre dernier il s’y était déjà rendu sans l’autorisation du parlement japonais et avait écopé d’un mois de suspension de ses fonctions politiques. Lors de cette première visite Antonio Inoki s’était entre autres entretenu avec Jang Song-Thaek, l’oncle mentor de Kim Jong-Un qui a été depuis jugé et exécuté en décembre dernier.

Inoki est d’ailleurs connu et très apprécié chez Kim Jung-Un. La Corée du Nord étant le pays d’origine de son ancien entraîneur, Rikidōzan. Il était aussi au 65ème anniversaire du Parti du travail de Corée le 10 octobre 2010.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut