Hall of Fame

Lita : la touche féminine et extrême du Hall of Fame

La représentante féminine du Hall of Fame 2014 est un vrai ravissement. Lita a marqué le catch féminin à la WWE à son époque la plus bouillante, l’Attitude Era. Retour sur la carrière d’une femme qui en inspirera tant d’autres.

lita-vs-stephanie-mcmahon

Lita, de son vrai nom Amy Dumas, est la catcheuse féminine la plus connue par l’Univers des fans avec Trish Stratus. Ces deux femmes ont marqué le catch féminin, et Lita l’a fait de la manière la plus spectaculaire.

Son style est révolutionnaire, très high flyer directement inspiré de la lucha libre, là où elle a formé sa palette de prises. Rapidement draguée par l’ECW de Paul Heyman, elle évolue sous le nom d’Angelica mais va en quelques mois devenue Lita car elle a flashé dans l’oeil de la WWF d’alors qui comprenait énormément de catcheuses sexys. Mais Lita a quelque chose de plus, avec d’abord ce look très djeuns avec le pantalon taille basse qui laissait voir un string. Essa Rios a été le premier chanceux puis ce sont les Hardy Boz et notamment Matt qui ont eu le loisir d’être associés à elle.

Inévitablement en 2000, les premières batailles avec Trish Stratus se font et le premier de ses quatre titres arrive très vite face à Stephanie McMahon. A l’époque, comme un de ses tatouages l’indiquent, elle est rebelle et contre une Autorité. Dans cette folle Attitude Era dont elle a été une grande figure féminine, Lita a croisé souvent avec des hommes sur le ring. Dure au mal, les matchs hardcores ne lui font pas peur et encore moins les TLC fous où elle peut faire admirer son talent.

Toujours en 2000 en pleine McMahon-Helmsley era, c’est à RAW le 21 août dans un match face à Stephanie McMahon et arbitré par The Rock qu’elle remporte son premier titre de Championne féminine de la WWF. Titre qu’elle gardera 73 jours.

Au milieu des bimbos qui peuplent la WWF elle ajoute une palette in ring parfaitement illustrée par un Moonsault remarquablement porté quel que soit le gabarit de l’adversaire. Toujours avec les Hardy, elle est le tampon entre les disputes entre Matt et Jeff qu’elle pourra réconcilier. Mais une blessure aux vertèbres l’éloigne des rings pendant une année complète et on la retrouve à l’automne 2003 de nouveau associée à son compagnon Matt Hardy. Preuve de sa dureté et qu’elle fait l’histoire, elle est du premier steel cage match féminin à la WWE contre Victoria.

Fin 2004, elle fait le main event de RAW contre Trish Stratus, dans une totale apogée de l’affrontement entre deux grandes championnes.Elle remporte à nouveau le titre féminin avant une nouvelle blessure et le début de la période heel. Là, on la voit mariée à Kane mais c’est en passant avec Edge que le côté fou et Rated R surgit. 2006 est le summum avec le couple championne féminine et champion de la WWE réunis dans un lit au centre du ring. Ce sera aussi sa dernière année car à l’issue de ce run très passionnel avec Edge, elle met la flèche le 26 Novembre 2006 en perdant son quatrième titre féminin contre Mickie James.

Elle se consacre alors à son groupe de rock  The Luchagors et fait quelques apparitions trop rares à la WWE. Mais ce qui est rare a de la valeur et on ne remerciera jamais assez Heath Slater d’avoir fait en 2012 son challenge des légendes pour qu’elle fasse un retour remarqué sur les rings.

Son introduction au Hall of Fame est légitime et un moment fort garanti, tellement Amy Dumas aura marqué le catch féminin à la WWE. Une nouvelle ère plus aérienne avec des gabarits fins et très mobiles a ainsi trouvé sa genèse avec la plus grande catcheuse féminine de l’Attitude Era.

Cliquez pour commenter

Articles populaires

En haut