Hall of Fame

Carlos Colón Sr. : L’entrée discrète au Hall of Fame

Carlos Edwin Colón Sr. est le nom le plus discret de la classe 2014 du Hall of Fame. Annoncé à Smackdown alors que tous les autres ont été annoncés à Raw, cela montre que son statut n’est pas grand. Mais son impact au Porto Rico où il porte le catch depuis 40 ans a forcé le respect.

Carlos-Calon-hall-of-fame

Carlos Edwin Colón Sr. est le père de Carlito et de Primo qui est aujourd’hui un des Matadores. Mais c’est en relation d’affaires qu’il est proche de la WWE, après avoir développé à lui tout seul le catch dans son Porto Rico natal. Il a ainsi fondé en 1973 la Capitol Sports promotion qui est depuis devenue la World Wrestling Council.

Nombre de grands catcheurs y sont passés, invités par celui qui détient dans sa fédération un nombre de titres pharamineux, 67 au total dont 26 titres de champion Universal en l’espace de 7 ans dans les années 80 où il connait son pic. En 1983, il bat ainsi Ric Flair et s’offre le titre de la NWA qui ne l’a jamais reconnu comme champion mais c’est la grande marque de sa carrière.

Cependant, Carlos Colón Sr a aussi combattu avec et contre Randy Savage, Bruiser Brody, Stan Hansen et surtout Abdullah the Butcher. Ce dernier, Hall of Famer très décrié pour sa carrière de boucher du ring est le grand rival de Colon avec un grand nombre de matchs sur une vingtaine d’années. Le plus marquant se déroule le 15 Juin 1986 devant 35000 à Puerto Rico.

Carlos Colón Sr tient ainsi sa vengeance majuscule sur un adversaire qui l’aura fait saigner plus que n’importe qui, 80% du sang qu’il a versé sur un ring à l’occasion de ces nombreux affrontements contre le boucher du ring.

Il a fait un passage à la WWE en 1993 avec une participation de 7 minutes au Royal Rumble match. Depuis, il est catcheur à mi-temps dans sa WWC, tout en menant son activité de promoteur et d’homme d’affaires, qui avait ainsi pu mettre les titres par équipe de la WWE en jeu au Porto Rico quand ses fils étaient champions.

Carlos Colón Sr avait été repéré à quelques reprises dans le public de la WWE ces dernières années lors d’occasions particulières comme les débuts de ses fils, de son neveu Epico et des cérémonies du Hall of Fame. Il désespérait d’y être, son nom avait été évoqué en 2011, et il réalise comme il l’a dit son rêve. Son intronisation passe inaperçue aux yeux du fan lambda mais l’amateur de catch en général reconnait le clin d’oeil, à l’image de l’intronisation de Mil Mascaras en 2012, de la mise en lumière d’un homme qui n’a pas d’histoire avec la WWE mais porte à lui tout seul le catch dans son pays.

1 commentaire

Les plus lus

En haut
//ad6media