Décryptage

WrestleMania XXX : La honteuse victoire de Brock Lesnar

21-1. On rit de ses affiches habituellement. On ne riait plus. Brock Lesnar quittait le ring avec un Paul Heyman fou dans ses bras. LA STREAK, le monument, l’inatteignable objectif de tous les catcheurs était finalement mis à terre. C’est le genre d’histoire que chaque fan de catch, que ce soit les néophytes ou les vieux de la vieille, raconteront encore dans une vingtaine d’années. Wrestlemania XXX. Le Wrestlemania où l’Undertaker a perdu.

Malheureusement, si l’idée d’une défaite était d’ores et déjà quelque chose qui rebutait la majorité des fans, un détail majeur faisait que la WWE ce dimanche a donné le bâton pour se faire battre. Ce détail fait un bon 130 kg et environ 1,90m : « The Beast » Brock Lesnar. La WWE a commis d’innombrables erreurs dans la manière de briser la streak dans un premier temps puis dans le choix de celui qui l’a brisée.

Commençons par ce qui est sûrement le plus douloureux, la manière. Le match était mauvais, en un mot comme en cent, c’était une daube, une purge, un véritable étron. Lent et mou, c’était un finisher fest, une foire assez fade où chacun développait une panoplie réduite de son arsenal. Du coup, lorsque le compte de trois a été fait, un franc goût d’inachevé pointait en bouche. L’impression d’un large foutage de gueule était bien présent.

C’est bien simple, même lorsque le Taker fait sa mimique du Rest in Peace, on n’y croit pas, parce que l’intensité n’y était pas. Du coup, achever la streak sur un match d’une si mauvaise qualité pour un Wrestlemania, bah ça fait mal aux fesses. On n’a pas l’impression qu’il y a eu l’effort nécessaire pour briser la streak, et aucun match de moins de vingt minutes peut donner cette impression. En terme de storytelling, on a l’impression que l’Undertaker a rendu les armes sans réellement se battre.

undertake-perd-wrestlemania

Pis encore, la sensation qui se dégageait avant le match était que la storyline avait été amplement bâclée, une espèce de suffisance se faisait sentir mais bon, c’était déjà arrivé auparavant, on pense notamment à Wrestlemania 27. De plus, l’Undertaker dominait largement la rivalité en repoussant sans cesse Lesnar assez aisément. Ajouté à cela la présence d’une 22ème tombe lors de l’entrée de l’Undertaker et vous obtenez le message suivant : L’Undertaker s’est cru trop beau.

On ne voit pas d’autres sens, la WWE a construit sa rivalité comme cela et c’est terrible. Jamais l’Undertaker n’a paru menacé ou inquiet face à Lesnar. Et tout d’un coup il perd ? On peut comprendre que la WWE ait voulu faire de WrestleMania XXX un show spécial, et que le Taker veuille prendre sa retraite – ce qui semble plus que jamais être le cas – mais cette Road était bien trop faiblarde, bien trop maigre pour permettre un tel résultat.

Viens maintenant le choix du catcheur : Brock Lesnar. Incontestablement le meilleur part-time worker parmi les anciens sur le retour. Celui qui avait également la meilleure condition physique. Toutefois, la grosse question reste de savoir pourquoi donner la streak à ce gars? Certes, c’est un monstre, crédible physiquement pour achever le Taker, mais comme dit précédemment, il a été présenté comme étant plus faible que lui. Finalement rien ne colle.

Ensuite, son statut de part-time worker rendra cette histoire sans suite pour Lesnar. Son contrat ne dure certainement pas au-delà de Extreme Rules et le voir partir semble quelque chose de fort probable. Donc celui qui a battu la streak n’a clairement pas un avenir constant à la WWE. S’il est chose certaine que Lesnar reviendra – et avec un argument de poids – pour le titre mondial, ce ne sera jamais un régulier de Raw, un homme de la route comme toutes les autres superstars. Bref, encore un argument qui poussera CM Punk à rester à la maison.

CM-Punk-Laying-Low

Il a pas attendu qu’on lui dise.

Et puis symboliquement, on pense tous au match de WrestleMania 28. The End of an Era. Triple H, Shawn Michaels, The Undertaker. L’histoire de Lesnar avec la WWE n’est rien en comparaison de ces trois gars-là C’est sûrement celui qui a eu le plus de succès en un temps très court, mais certainement pas l’égal des légendes de la WWE. Si un match avait dû achever la streak, c’était bien le Hell in A Cell de 2012, pas le match de ce dimanche.

En donnant cette victoire à Brock Lesnar, la WWE a tout simplement craché sur toute son histoire. Stone Cold, Shawn Michaels, Triple H, John Cena… La liste est longue des catcheurs qui auraient été un bien meilleur choix pour cet événement. Pis encore, c’est tout simplement sur The Undertaker lui-même que l’on crache. Une telle légende, la plus grande streak du sport, le symbole même de Wrestlemania brisé sur l’autel d’un contrat qui doit être salement juteux.

Brock Lesnar. Un mec qui n’en a cure de la WWE, qui fait bien le boulot mais certainement pas par passion pour le catch. Une simple bête, qui n’a pas vécu pour le catch, qui n’a pas hésité une seule seconde à se casser pour faire d’autres carrières. Tout sauf une légende. Un catcheur important, mais pas une légende. Et certainement pas quelqu’un suffisamment important pour être « celui qui a brisé la streak ».

Le mec jobbait pas mal depuis son retour. Des défaites face à Cena, Triple H. Une victoire acquise de justesse face à CM Punk dans un des meilleurs matchs de 2013, on est bien loin des retours de The Rock et de Batista. Mais franchement, est-ce suffisant pour justifier un tel honneur de la part de la WWE, de la part de Mark Callaway ? On parle du symbole le plus convoité de l’histoire du catch, bien au-delà du titre mondial. Le Wrestlemania Moment ultime.

défaite-undertaker-wrestlemania

Alors peu importe ce qui a été convenu dans tel ou tel contrat, que le Taker ait voulu que ce soit lui qui brise la streak. C’est n’importe quoi. L’émotion est forte, plus intense qu’aucune autre, mais la réalisation est affreuse. C’est loupé de A à Z et dire que la WWE s’est mise une bonne partie des fans à dos sur ce match est un doux euphémisme. Pis encore, la WWE nous a tous perdu pendant un long moment et nul doute que la victoire de Bryan à la fin du show a laissé un goût amer à plus d’un.

Fans du monde entier, nous vous comprenons, nous sommes dans le même état que vous. C’était innommable, mal fait et ça restera le moment le plus controversé de l’histoire de la WWE depuis le Montréal Screwjob en 1997.

41 commentaires

Articles populaires

En haut