Interview

Chris Hero : « Voyager autour du monde m’a manqué »

Ce week-end nous nous sommes rendus à Maubeuge et Béthune pour les shows de la ICWA Revolution 6 et Adrenaline. L’occasion pour nous de poser quelques questions aux catcheurs qui ont participé à ces deux shows. Ont répondu à nos questions Tristan Archer, Booster, Lucas Di Leo, et même la star de ce week-end, Chris Hero !

chris-hero-icwa

Chris Hero lors de Revolution 6 — © Vincent Vega

Tristan Archer : « J’étais super excité pour ce week-end »

Peux-tu nous donner tes impressions sur ce week-end ?

« J’étais super excité pour ce week-end, tout simplement parce que c’était deux adversaires que je n’avais jamais rencontré. D’abord Tengkwa, qui vient de Hollande, dont on m’a beaucoup parlé. Il a été un peu partout en Europe, je sais que c’est un ami de longue date de Tommy End. Pour avoir affronté Tommy End plusieurs fois, je savais qu’il y allait avoir de la compétition, que ça allait être quelque chose de grand. Puis Chris Hero, je n’ai pas besoin de vous faire de descriptif, c’est l’un des meilleurs catcheurs au monde si ce n’est le meilleur. Je pense que j’ai jamais donné autant sur un ring. J’ai perdu mais ça restera gravé à jamais dans ma mémoire: l’ambiance, le match… Puis les mots qu’il a eu après le match, j’en avais les larmes aux yeux. J’aurais été un peu moins sonné, je pense que j’aurais versé ma petite larme. »

On a entendu qu’il y avait eu quelques try-outs de la WWE pour des français en Angleterre. As-tu été contacté ?

« Ce n’est pas que je n’ai pas le droit d’en parler. Si ça doit se savoir, ça se saura, sinon ça sera pas le cas. Est-ce que j’en ai fait ou pas ? C’est le mystère. »

On t’a accordé un match championnat. Quel titre vas-tu viser ?

« Je n’ai jamais eu de ceinture à l’ICWA. Je suis assez individuel donc je ne pense pas que je vais viser les titres par équipe. Après il reste Peter Fischer, champion de France, et Tommy End, champion de l’ICWA. C’est potentiellement deux gros matchs. La question est à réfléchir. Je verrai comment je serai le 7 juin (ndlr: date de son match de championnat lors du gala à Élouges en Belgique). Il y a plein de paramètres qui rentrent en compte. »

Que penses-tu du concept Adrenaline ?

« Enormissime. Si on arrive à avoir un peu plus de personnes à chaque fois avec la même ambiance… C’est une ambiance exceptionnelle pour nous, les catcheurs, qui combattons dans le ring. Je ne sais pas si vous avez ressenti la même chose mais je pense qu’en vidéo ça va rendre quelque chose de formidable. L’ICWA tient un super bon concept. »

Booster : « C’était un week-end vraiment classe pour moi. »

Quelles sont tes impressions de ce week-end ?

« Je suis content qu’on ait pu faire deux shows qui ont été des succès: Revolution 6 avec un public familial où il y avait quasiment 950 personnes et Adrenaline avec un show totalement différent pour les fans. Je suis super fier de montrer qu’on peut faire les deux.

Je pense que c’était une erreur de vouloir faire les deux en même temps, de créer une sorte d’amalgame. On a essayé de faire un mélange, du coup les deux perdent un peu de leur âme. C’était un week-end vraiment classe pour moi. »

Lucas Di Léo : « C’est le genre de gala qui peut donner un second souffle au catch »

Quelles sont tes impressions sur ce week-end, sur tes deux matchs ?

« En un week-end on a fait deux shows complètement différents dans l’ambiance, le show de samedi était beaucoup plus familial tandis que celui d’aujourd’hui était plus tourné vers les smarts, pourtant c’était les mêmes personnes sur le ring. Les deux fois, le public a répondu, on est assez fier de cela.

Pour mes matchs, grand week-end. Chris Hero et Tommy End sur le même week-end ça fait beaucoup. Les deux matchs étaient très bien. »

Depuis que tu as quitté la WWE, certains fans ont un peu fait la grimace. Comment te sens-tu depuis ton retour en France ?

« J’ai jamais eu aucun soucis à ce sujet.  Je comprends les gens qui en parlaient mal car au final ils ne peuvent pas savoir. C’est peut-être prétentieux de dire cela mais tant que tu n’y as pas été, tu ne peux pas savoir comment cela se passe. Après, je comprends la frustration des gens devant leurs écrans, qui se demandent comment j’ai pu renoncer à cela, qui ont une haute considération de la WWE. J’ai une conception différente de la vie, je suis bien plus heureux depuis que je suis rentré. Je fais peut-être moins d’argent que là-bas mais je suis bien plus heureux. »

Vois-tu Adrenaline prendre une nouvelle envergure après le succès d’aujourd’hui ?

« Ben ça ne dépend pas que de nous. Forcément, nous, si on pouvait faire ça toutes les semaines on le ferait. Maintenant faut qu’il y ait la demande, la possibilité de le faire, que les fans soient présents. Là on a eu de la chance, les gens se sont déplacés de partout en France, de Belgique, ce n’est pas toujours le cas. Le fait qu’il y ait Chris Hero ça a brassé du monde. Effectivement, c’est le genre de gala qui peut vite prendre de l’ampleur et donner un second souffle au catch. »

Chris Hero : « Voyager autour du monde m’a manqué »

Quel est ton ressenti sur les deux matchs que tu as eu ce week-end ?

« Samedi a été une longue journée. J’ai beaucoup voyagé et aussitôt que je suis rentré dans la salle (ndlr: La Luna de Maubeuge), j’ai combattu dans le ring. L’adrénaline est vite montée, la foule était super. J’étais très content du match. Je connais Lucas Di Léo depuis la période où il était sous contrat avec la WWE. Nous nous étions jamais affrontés avant donc je suis heureux qu’on ait pu avoir l’opportunité de nous affronter.

Ce soir j’avais pour adversaire Tristan Archer. J’avais entendu de bonnes choses sur lui, je pense qu’il est bourré de talent. Les fans ont été géniaux ce soir. La salle était loin d’être pleine mais l’atmosphère était très appréciable. Ils ont chanté durant tout le match. Je suis content de mes deux matchs. »

Tu as quitté la WWE en novembre 2013. Depuis, tu voyages à travers le monde. En quoi combattre un peu par tout dans le monde est différent par rapport à il y a quelques années ?

« Voyager autour du monde m’a manqué. Cela m’a manqué d’aller de Los Angeles à New-York, en passant par Chicago, Toronto, aller à Londres, venir ici en France. Ce qui est bon à savoir est que j’ai manqué aux fans. À chaque fois que je retourne à un endroit, les fans m’accueillent à bras ouverts. Les fans sont géniaux. C’est comme lorsque vous revoyez un membre de votre famille que vous n’avez pas vu depuis longtemps, voilà ce que je ressens. »

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut