Article

WWE Network : Les bonnes raisons de s’y abonner

Il est enfin arrivé. Après son annonce en décembre 2011, puis son report, sa confirmation, son arrivée aux USA seulement en début d’année, la WWE accélère la diffusion et le WWE Network arrive enfin sur notre vieux continent pour le même prix qu’aux Etats-Unis, 9,99$. Une façon d’atteindre au plus vite le cap du million d’abonnés après les chiffres décevants du second trimestre 2014. Alors que vaut celui qu’on appelle familièrement « le Netflix du catch » ? Le contenu est-il correct pour son prix ? Comment y avoir accès ? Faisons un peu le point.

Le WWE Network c’est en réalité deux choses. Premièrement, c’est une chaîne en livestream, qui diffuse et rediffuse 24h/24 la totalité de ses programmes, aussi bien les shows weeklies que ses pay-per-views, même ceux de NXT — que l’on appelle désormais « special events » pour l’occasion — en direct, ou même des programmes inédits comme Legend’s House, une télé-réalité composée d’anciennes gloires de la WWE. Mais il s’agit également d’un système de VoD. En effet, l’intérêt du Network est de pouvoir accéder à la quasi-totalité de la vidéothèque de la WWE à n’importe quel moment.

wwe-network-legends-house

Pour vous abonner vous avez le choix entre deux formules. La première, vous permet de payer 9,99$, soit 7,50€ (plus la TVA) par mois pendant 6 mois. Il existe une variante de cette dernière qui vous permet de payer l’intégralité des 6 mois en une seule fois. un dernier type d’abonnement à 11€ (plus la TVA, toujours) pour un mois uniquement mais auquel vous pouvez mettre fin n’importe quand. Celle-ci permet de découvrir le Network sans prendre le risque de s’abonner pour six mois.

Le Network est disponible sur énormément de supports. Bien évidemment, il est disponible sur navigateur, via le site créé pour l’occasion, mais aussi sur les smarts TV, les consoles Xbox 360, Xbox One, Playstation 3, Playstation 4, sur tablettes et mobiles.

Un contenu des plus complets

Le plus gros point du Network est son contenu tout simplement époustouflant. En effet, on y retrouve TOUS les pay-per-view de la WWE, mais également ceux de la WCW et de l’ECW (les anciens et les actuels). Il s’agit d’une vraie mine d’or pour celui qui veut découvrir une période précise d’une fédération, se faire un marathon d’une année, ou tout simplement revoir un pay-per-view récent.

Au niveau des weeklies, c’est un petit peu plus pauvre, Seuls les Raw et SmackDown à partir de 2012 y sont conservés, pour les autres années, il faudra se contenter d’un ou deux weeklies. Au niveau des autres contenus de cette section, on trouvera les pre-show et backstage à la fois de RAW et SmackDown, ainsi que les éditions 2014 de Main Event, Superstars et NXT. Bien que pas toujours intéressant de ce côté, cela représente un nombre énorme de programmes, et de nouveaux shows sont quasi quotidiennement ajoutés. On regrette l’absence de Heat et Velocity, mais on ne désespère pas de les voir arriver un jour.

Des programmes originaux et des documentaires

On retrouve une section « Originals » assez diversifié puisqu’il s’agit des autres réalisations de la WWE hors show, c’est-à-dire Legend’s House, Total Divas, mais aussi des reportages sur des storylines, des Top 10, SLAM City – le dessin animé de la WWE, This Week in WWE, le Hall Of Fame 2014 et même certains reportages présents sur des DVDs, comme The Very Best Of WCW Nitro. Cette section est très intéressante pour tous ceux qui souhaitent en apprendre plus sur l’histoire de ces fédérations, on y retrouve des heures de documentaires, souvent de qualité, notamment sur les grandes rivalités avec des matchs aux complets.

WCW-Nitro

Enfin, une section Vault est présente et est fournie de vieux shows, comme ceux de la WCW, les shows originaux de l’ECW, les Clash of Champions, les Vidéo Vault, les vieux Saturday Night’s Main Event et même des shows de 1975 à 1990. Il s’agit d’une véritable mine d’or pour ceux qui veulent connaitre le catch d’autrefois.

On regrettera l’absence de documentaires récents, seulement cette absence reste logique. Si la WWE veut continuer à vendre des DVD, les diffuser sur le Network dès leur sortie ne serait pas forcément la meilleure idée.

Une image de très bonne qualité

Au niveau de la qualité, on sent un travail de restauration sur certaines vieilles archives, avec une image nette surtout sur les Pay Per View — de quoi changer des rips DVD amateurs que l’on trouve un peu partout illégalement. Bien évidemment, les weeklies et pay-per-view récents sont en HD, mais un souci est présent sur les lecteurs : celui de ne pas pouvoir choisir sa qualité. En effet, en fonction de votre connexion, le lecteur choisira automatiquement la qualité, et pas souvent pour le mieux. De plus, au niveau du lecteur, des points importants sont ajoutés à la barre de sélection du temps sur certains pay-per-views pour indiquer les débuts et fin de mach. Si l’idée est bonne, il aurait été mieux de ne pas nous spoiler sur les fins des matchs.

Avec le WWE Network, la WWE vient de lancer de quoi diminuer le nombre de shows piratés en proposant un catalogue des plus complets et de bonne qualité, le catch étant un des domaines où tout circule surtout illégalement sur Internet. Mais 9,99 dollars peuvent paraître trop pour certains, une formule moins cher — voir un espace gratuit avec un nombre limité de programmes chaque semaine ou mois serait à réfléchir.

Il s’agit là tout bonnement du fantasme ultime de tout fan de catch : une énorme vidéothèque accessible 24h/24, plus d’un millier d’heures de vidéos pour un prix vraiment intéressant. Tous les fans peuvent s’y retrouver : les fans de l’ère actuelle, avec les pay-per-view et shows récents, les fans de l’Attitude Era, et les fans old school avec la section Vault, elle aussi bien garnie. Le seul « point noir » est celui du lecteur qui ne permet pas de bien choisir sa qualité, mais cela ne reste qu’un détail si vous avez une bonne connexion Internet.

9 commentaires

Les plus lus

En haut