Décryptage

Night Of Champions 2014 : Un nouveau massacre pour John Cena ?

Alors que l’automne pointe le bout de son nez, le dernier special-event de cet été aura lieu ce dimanche et fermera cette saison estivale de la WWE. En attendant dimanche, voyons un peu ce qui nous attend.

brock-lesnar-new-wwe-belt

Après un Summerslam assez satisfaisant, c’est maintenant à un autre rendez-vous célèbre de la WWE de pointer le bout de son nez en cette fin d’été : Night Of Champions. Pour ceux qui ne le savent pas, ou qui ne l’auraient pas deviné au vu du titre, c’est un rendez-vous assez particulier où absolument tous les titres de la WWE sont mis en jeu. C’est donc un dimanche assez spécial, et que l’on espère riche en suspens au vu du contexte. Les dirigeants de Stamford ont-ils donc mis suffisamment de moyens pour nous garantir un PPV au niveau du précédent ? Verdict.

The Miz vs Dolph Ziggler : Match pour le titre intercontinental

Après un rematch manqué lors des dernières semaines à RAW, The Miz aura bien droit à un autre match retour ce dimanche à Nashville. De son côté Dolph Ziggler n’a pas chômé, se moquant publiquement de la « nouvelle star Hollywoodienne » et profitant du « Celebgate » pour divulguer des photos intimes du Awesome One. De son côté le Miz s’est vu moins actif, privilégiant la parole et confiant les actes à son nouveau valet, Damien Sandow (ou « Mizdow », ou comme vous voulez).

Que penser alors ? Revenir sur le fait que The Miz ne mérite potentiellement pas son rematch ne servirait à rien, mais on peut se pencher sur le « pourquoi ». Pourquoi la WWE ne met pas en avant de nouveau challenger pour affronter le Show-Off ? Possiblement pour ancrer la superstar dans son statut de champion avant de le mettre face à un réel challenge (un Bad News Barrett sur le retour peut-être ?). Quoi qu’il en soit, aucune grosse surprise ne semble attendue pour ce premier match, et on ne prend pas trop de risque en vous spoilant le futur résultat.

Gagnant : Dolph Ziggler

Cesaro vs Sheamus : Match pour le titre des États-Unis

Voilà un match qui en plus d’être assez mal vendu, sent le réchauffé. C’est juste après Summerslam que la superstar Suisse s’est vu attribué le titre de N°1 Contender après un affrontement contre Rob Van Dam. C’est donc dans une joie non dissimulée que l’on était ravi de revoir ce cher Cesaro sur le devant de la scène. Malheureusement dès son annonce le match souffre d’un handicap : on nous offre du réchauffé de Extreme Rules. Simple détail pour certains, et même malgré cela on peut avoir de bonnes surprises. Cependant on arrive au second point noir du match : une très mauvaise communication. Car à part les quelques interventions extérieures dignes de la rivalité Bo Dallas/Jack Swagger, on ne peut pas dire que l’équipe créative se soit extrêmement foulée sur cette rivalité.

« Le premier qui rit est fan de Bo Dallas »

« Le premier qui rit est fan de Bo Dallas »

Que dire de plus malheureusement… On ne peut pas s’empêcher d’être triste pour Cesaro qui mériterait aisément un push (et une musique d’entrée audible). On sait depuis bien longtemps que Sheamus n’est plus dans les main-event de la compagnie mais ce n’est pas le cas de Cesaro, qui tend à suivre le même parcours que l’Irlandais, sans couronnement mondial pour l’instant. En attendant, on se doute que le dénouement du combat de ce dimanche ne donnera pas place à un nouveau champion…

Gagnant : Sheamus  

AJ Lee vs Paige vs Nikki Bella : Match pour le championnat des Divas

Lors du dernier Summerslam c’est contre nos pronostics que Paige a récupéré son titre (de toute façon on pensait l’inverse d’abord). Il est donc normal que cette chère AJ (qui est dorénavant la chouchoute du public) ait son match de revanche. Durant ces dernières semaines, leur « amitié » n’est allée que de mal en pis. Tantôt alliées, tant ennemies, les deux divas se tournent autour en attendant dimanche avec impatience. On ne peut évidemment par être contre le fait de les voir s’affronter une nouvelle fois, lorsque l’on sait qu’il n’y a actuellement qu’elles deux qui ont un réel niveau de catcheuse à la WWE (attention, on dit à la WWE, pas à NXT).

Notre pronostic ? On serait tentés de vous annoncer un prolongement du règne de Paige, mais si AJ Lee reprend le titre cela voudra dire que la rivalité continuera, alors on est également tentés de vous dire qu’elle reprendra son titre.

Ah mais non, c’est vrai… Nikki Bella a elle aussi droit à son match de championnat suite à son aide lors de Summerslam. Donc au fond, c’est elle qui a le plus de chance de prendre le titre. La WWE nous a tellement habitué au pire, que l’on ne peut que se dire que cela va continuer, avec en plus un futur Nikki vs Brie pour le titre qui sait…

Gagnant : Nikkie Bella (et croyez nous ça fait du mal de le dire)

Mark Henry vs Rusev

Rusev cogne, Rusev frappe, Rusev gagne. Contre toute attente lors du dernier PPV, le russe ne fût pas battu. Au fil des semaines, il n’a fait qu’alimenter sa longue série de victoires en battant tous les membres du roster les uns après les autres, le tout en continuant sa propagande anti-américaine. Mais après Big E et Jack Swagger, une autre superstar semble quelque peu irrité par ses propos. C’est donc Mark Henry qui, à son tour, défie le Bulgare en un contre un. Autant dire que l’affrontement semble plus qu’alléchant étant donné que c’est un obstacle de poids qui se met en travers du Bulgare, et que les États-Unis tout entiers peuvent enfin espérer le voir subir un compte de trois.

mark-henry-rusev-night-of-champion

« Allez Poutine amène-toi, tu crois que j’ai peur de toi ? »

Après Big E et son inutilité et Jack Swagger trop occupé à s’occuper de Bo Dallas (malheureusement pour lui d’ailleurs, on lui souhaitait mieux), Mark Henry s’impose donc comme LE seul catcheur capable de tenir tête à Rusev. La Russie va-t-elle devoir assumer sa première défaite ? Nous, on pense que oui.

Gagnant : Mark Henry

The Usos vs Gold & Stardust : Match pour le championnat par équipe

Cela fait maintenant plusieurs mois que les frères Usos dominent la division Tag Team de la WWE. Conservant leurs titres face aux Wyatt, à Rybaxel et on en passe … Seraient-ils invincibles ? Possiblement non car c’est maintenant deux autres frangins qui viennent réclamer leur titres. Goldust & Stardust (anciennement Cody Rhodes) deviennent donc les nouveaux vilains de la division, écrasant tout le monde sur leur passage et se montrant bien évidemment comme les nouveaux prétendants n°1 aux titres.

Ont-ils leurs chances ? Totalement. Car ils remplissent toutes les conditions pour avoir la carrure de véritables champions (ce qu’ils ont déjà été par ailleurs). On pense que cette nouvelle équipe a donc toutes ses chances dans ce qui s’annonce comme un des meilleurs matchs de cette soirée.

Gagnant : Gold & Stardust

Chris Jericho vs Randy Orton

C’était la semaine dernière à RAW, Chris Jericho subissait une attaque lâche et sans pitié de la part de l’Apex Predator. Y2J, déjà blessé suite à son match en cage face à Bray Wyatt, eu du mal à s’en remettre. Suite basique des choses : Attaque en backstage -> Mécontentement -> Envie de revanche -> Match de PPV. On a du mal à trouver les mots pour dire à quel point ce match, bien qu’intéressant au vu des deux superstars, souffre cruellement d’originalité.

chris-jericho-night-of-champion-2014

« Ouais mais cette fois j’ai mis un foulard, ça compte non ? »

Certes Chris Jericho se moquait depuis un certain temps de l’Autorité, mais rien ne pouvait laisser présager un possible match de PPV. Un match à RAW dans le main-event (et si possible pas contre Kane … Quoi c’est déjà fait ?!) mais pas plus. Un arrière-goût de déception donc, ainsi qu’une possible victoire de la Vipère vu sa longue série de défaite actuelle (possible rematch à la clef ?)

Gagnant : Randy Orton 

Roman Reigns vs Seth Rollins

Pour ceux qu’il ne l’auraient pas encore compris, le SHIELD : c’est fini (oui, c’est dur, mais c’est comme ça). Pendant longtemps on a eu le droit à la vengeance acharnée de Dean Ambrose contre le traître Seth Rollins. Suite à cette rivalité (très bonne au passage), Rollins fracassa le crâne de Ambrose sur un tas de brique, l’envoyant directement à l’hôpital. Maintenant que le « Lunatic Fringe » est out, c’est au tour de Roman Reigns de subir les foudres de son ancien frère d’armes. Le Juggernaut étant le principal souci de Triple H, autant faire d’une pierre deux coups après tout.

Malheureusement pour l’architecte, sa technique et son agilité ne font pas le poids face à la superpuissance du futur champion du monde de la WWE (car un jour ou l’autre, c’est ce qui va arriver). Rollins peut tenir tête à Reigns, mais uniquement lorsqu’il est accompagné de Kane et Orton, ses deux compères. Que se soit par tombé ou par disqualification, Reigns a donc toutes ses chances.

Gagnant : Roman Reigns (possiblement par disqualification)

Brock Lesnar vs John Cena : Match pour le championnat du monde de la WWE

Alors qu’on s’attendait à un match tendu pour le dernier PPV, le résultat fut totalement inverse. Un bash, une hécatombe, de quoi ravir tous les Anti-Cena. Le résultat fut sans appel : seize minutes, seize suplex et un tombé. Brock Lesnar fut donc sacré nouveau champion de la WWE, de la façon la plus incontestée qui soit. Une semaine après cette humiliation, le Champ revint donc à RAW pour clamer son rematch. Malgré le fait qu’il fut plus que contesté, le rematch fut accepté.

brock-lesnar-paul-heyman

« Okay alors mon client réclame Nikki Bella aussi. »

John Cena arrivera-t-il à renverser la tendance ? Paul Heyman fut le premier à conseiller le leader de la Cenation, lui disant d’abandonner son image pour « espérer » vaincre la Bête. Mais Cena a son propre plan (qui en fait est le même depuis des années), c’est à dire « Never Give Up ». Mais après un tel carnage le mois dernier, on se doute bien que Cena ne fera pas le poids encore une fois face au nouveau champion. Au lieu donc de voir un 16e sacre pour le Champ, on voit bien seize nouvelles Suplex, voire dix-sept, pour battre un record.

Gagnant : Brock Lesnar

A l’image de Battleground, la WWE surfe sur la vague du précédent PPV au lieu d’insérer un certain renouveau dans sa carte des matchs. Certes l’affiche est alléchante, mais son manque d’originalité et de travail dans le 3/4 des matchs annoncés freine considérablement le suspens et la tension qu’arrivaient à mettre en place des PPV comme Summerslam ou Money In The Bank. Le seul réel point fort étant que l’on espère une défense acharnée pour chaque titre de la compagnie, mais ici encore le mot « acharnée » est peut-être de trop.