Actualité

Ricardo Rodriguez : « La WWE m’a d’une manière bizarre fait détester le catch »

Dans un interview au site Busted Open, Ricardo Rodriguez s’est exprimé sur son renvoi et ce qui y a mené, et n’en garde pas un très bon souvenir.

Ricardo-Rodriguez

Depuis son renvoi il y a quelques mois, Ricardo Rodriguez ne s’était pas beaucoup exprimé sur son départ, mis à part quelques tweets rapidement supprimés mentionnant des moqueries sur son physique. Mais cette semaine l’ancien annonceur personnel d’Alberto Del Rio — lui aussi parti cet été après un incident en coulisse — s’est entretenu avec le site Busted Open où il explique ce qui a mené à son renvoi et les derniers mois passés à la WWE.

Il raconte le moment où il a décidé de partir, où il sentait que c’était la fin pour lui « C’était une série d’événements mis bout à bout. D’abord ils n’avaient rien pour moi. Del Rio et moi avions gardé des idées pour nous ramener ensemble. Nous pensions que nous fonctionnions très bien ensemble et nous savions qu’ils allaient nous séparer. Un jour, ils sont venus vers nous et nous ont dit « Ok c’est fini ». » Par la suite, il explique qu’il a commencé à en avoir marre, à se sentir délaissé malgré le travail qu’il fournissait à la WWE « J’ai toujours été la 1ère personne dans le ring. La WWE m’a d’une manière bizarre fait détester le catch, alors j’ai été très amer, j’ai réalisé que je devais arrêter cela et j’ai réalisé que c’était à cause de la compagnie. Alors un jour je me suis réveillé et j’ai dit que je ne venais pas. J’ai appelé le bureau et je leur ai demandé mon renvoi. »

« Un de leurs gars a été blessé et ils m’ont puni pour cela »

Ricardo Rodriguez travaillait aussi en coulisse, il s’occupait entre autres des tryout avec William Regal. Mais il aidait et entraînait aussi quelques catcheurs pendant les tournées et un événement a mis une nouvelle fois un obstacle en travers de son passage à la WWE. « Ce qui m’a fait sortir des mes gonds, c’est quand un de leurs gars a été blessé, ils m’ont puni pour cela. Et ça m’a vraiment bouleversé. (…)  Je n’apparaissais plus dans les house shows ni à NXT. J’étais écarté de tout ».

Il raconte aussi cette mise à l’écart de NXT, suite à un match jugé mauvais par la WWE « Il y avait un match dans lequel moi et Kalisto devions combattre (…), et ils ont diminué de moitié le temps que nous avions contre The Ascension. Certes, j’étais blessé. Puis ils m’ont retiré des live-events de NXT. Il m’ont dit que c’était à cause de ce match. J’ai travaillé pendant trois ans, tant en house-shows qu’en dark matchs, et là j’ai fait un mauvais match parce que j’étais blessé ».

Alberto Del Rio sans Rodriguez ? Ça ne pouvait pas marcher

Ricardo Rodriguez revient ensuite sur sa période d’annonceur d’Alberto Del Rio, et la fin de celle-ci. Pour lui, Del Rio seul ce n’était pas possible « Nous en avons parlé et après nous avons été séparé, nous avons demandé à ce que l’on nous remette ensemble parce que nous le savions ». « En ce qui concerne le catch, Del Rio fait partie des meilleurs. Vous ne pouvez pas faire de mauvais match avec Del Rio, mais quand il s’agissait de faire des segments, des promos et tout ce genre de choses, on sentait qu’il manquait quelque chose (…) Pour Del Rio, l’anglais est sa deuxième langue qu’il apprenait encore. Je savais que quand il était d’un coup coincé et s’arrêtait, il pouvait compter sur moi pour lui rappeler les promos et l’aider. » explique-t-il.

Il raconte aussi son court passage avec Rob Van Dam, pas forcément l’un de ses meilleurs souvenir non plus « quand ils m’ont mis avec RVD, c’était gênant. Ils m’ont dit dès que je suis arrivé à la salle « Hey vous êtes avec RVD ce soir » je me suis dit « peu importe, ils veulent me mettre à la télévision d’une manière ou d’une autre » »

Vince McMahon était fan de Rordriguez et Del Rio

Pourtant et chose étonnante, Vince McMahon était apparemment fan du travail d’Alberto Del Rio et de Ricardo Rodriguez « Vince nous était d’un grand soutien. Vince aimait les gens qui bossent pour eux-même. Ce n’est pas tellement le cas de la nouvelle équipe dirigeante, ils étaient plutôt du genre, si vous bossiez pour vous-même, « oh vous allez finir par vous retrouver sans travail » ».

Le changement de direction s’est vu et s’est fortement ressenti, selon lui, comme la passation de pouvoir entre Vince McMahon et Triple H « Cela ne s’est pas encore fait officiellement mais ça arrive. On l’a vu venir et on a compris. C’est comme quand un nouveau président arrive, il débarque avec sa propre équipe. »

Pour terminer, il parle de John Cena : « Avant d’arriver à la WWE j’étais plus du genre anti-Cena et quand je suis arrivé je me suis rendu compte à quel point ce type bossait. C’est une machine et il mérite l’exposition qu’il a aujourd’hui. J’ai eu le plaisir de travailler avec lui (…). C’est une machine et je m’en fous de ce que les gens peuvent dire de lui quand je vois le travail qu’il fournit. Je lui tire mon chapeau et il mérite d’être là où il est. », dit-il pour conclure.

On sait désormais à peu de choses près dans quelles conditions s’est faite une partie de son passage à la WWE et son départ. Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’interview ici.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut