Actualité

Une nouvelle fois reporté, le WWE Network peine à s’installer au Royaume-Uni

Si dans beaucoup de pays du monde dont la France le WWE Network est arrivé sans encombre, on ne peut pas en dire autant pour le Royaume-Uni qui l’attend encore malgré un lancement prévu cette semaine.

wwe-network-uk

Si l’on peut se permettre de dire que l’on a la chance d’accéder en France au WWE Network depuis le 12 août dernier, les britanniques ne peuvent pas en dire autant. D’abord prévu pour le début du mois d’octobre comme annoncé par la compagnie en juillet dernier, il est une première fois reporté. La WWE l’annonce pour le 3 novembre à l’occasion de sa dernière conférence call pour le bilan du troisième trimestre. De plus, afin d’attirer un maximum de monde la compagnie annonçait que le mois de novembre serait gratuit pour tout nouvel abonné. Une bonne occasion de découvrir le service.

Mais alors que les britanniques semblaient rassurés de savoir que l’attente soit enfin terminée, à quelques minutes du lancement la WWE publie sur Twitter un message pour annoncer une nouvelle fois que le lancement est reporté jusqu’à nouvel ordre. Vince McMahon s’en excusera lui-même dans une vidéo diffusée sur WWE.com réservés aux résidents britanniques.

« Au nom de la WWE, je voudrais m’excuser pour le report du lancement du WWE Network ici au Royaume-Uni. Il n’y a pas plus important que chacun d’entre vous, membres du WWE Universe, spécialement ici au Royaume-Uni, là ou nous avons partagés tellement de bons souvenirs ensemble. Nous vous demandons d’être patients pendant que nous travaillons sur les détails, le déploiement et avec nos potentiels partenaires » explique le CEO de la WWE. « Je vous assure que nous travaillons jour et nuit pour lancer le WWE Network aussi rapidement que possible, et je vous assure qu’il en vaudra l’attente. Merci encore pour votre compréhension », dit-il pour terminer dans cette vidéo.

Sky accusé de retarder le lancement

Seulement voilà, chez les fans britanniques ce nouveau report reste en travers de la gorge et le message de Vince McMahon ne rassure pas. Notamment la mention de « potentiels partenaires », qui laisse entendre que des négociations avec le bouquet satellite Sky — avec lequel la WWE a un contrat lui donnant l’exclusivité de tous les shows de la WWE depuis de nombreuses années — seraient, comme pour la première fois en octobre dernier, à l’origine de ce nouveau report.

Sky pour le moment dément fermement l’information et explique via un message d’un de ses community managers à la demande de nombreux clients qu’ils ne sont pas à l’origine de ce nouveau report « Veuillez noter que le report du WWE Network n’est en aucun cas lié à Sky. Comme précédemment noté, [le WWE Network] est un service indépendant que Sky ne fournira pas ». Un autre employé de Sky du service client ajoute « Nous comprenons que ce report est frustrant et vous suggérons d’adresser directement vos questions à la WWE ».

Une chaîne de télévision à part entière au Royaume-Uni ?

Si rien n’est assuré pour le moment, une personne se disant vendeur chez Sky aurait révélé sur Reddit que le WWE Network serait lancé sous la forme d’une chaîne de télévision à part entière sur le territoire britannique, sur le modèle canadien — diffusé via l’opérateur Rogers. « Oui, nous allons le lancer sous la forme d’une chaîne avec Sky TV. Pour le moment nous n’avons pas plus de détail mais vous en saurez plus bientôt » explique celui qui se dit vendeur chez Sky. Pour le moment cette information n’est pas vérifiée et la WWE n’a pas encore réagit.

Le Royaume-Uni est une marché pourtant facile pour la WWE et il était déjà étonnant de ne pas le voir figurer parmi les nombreux pays, dont le notre, qui ont vu débarquer le service chez eux le 12 août dernier. Avec tout ce que l’on sait Sky n’est peut-être pas totalement étranger à ce nouveau report. Dommage pour la WWE qui espérait atteindre le millions d’abonnés avant la fin de l’année, le Royaume-Uni aurait pu fortement augmenter les chances de voir le nombre d’abonnés grimper.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut