Preview

Survivor Series 2014 : La Team Cena peut-elle faire plier The Authority ?

Ce dimanche fermera le cycle 2014 du Big Four de la WWE. Après le Royal Rumble, Wrestlemania et Summerslam, ce sera le moment que beaucoup attendent : les Survivor Series, PPV historique de la WWE surtout connu pour son historique « Traditionnal Survivor Series Elimination Match ». Mais à côté de cela il y aura d’autres matchs bien évidemment. Malgré une carte pour le moins assez faible, la WWE saura-t-elle redorer le blason d’un des plus vieux PPV de la fédération ? Voyons cela ensemble.

survivor-series-2014

AJ Lee vs Nikki Bella : Match pour le championnat des Divas

En commençant cet article par ce match, il est certain que le blason des Survivor Series ne va pas être redoré. Replaçons le contexte : Nikki et Brie étaient toujours en conflit le mois dernier. Forcément, un match a été organisé pour régler le conflit mais avec une condition : la perdante devient l’esclave de l’autre pendant 30 jours. Patatra, la méchante Nikki gagne. De fil en aiguille, elle utilise sa sœur pour gagner de manière sournoise la plupart de ses matchs ainsi que pour entrer en rivalité avec la championne AJ Lee.

Une rivalité moins solide que du papier mâché certes (et encore moins intéressante qu’un discours de Bo Dallas) mais faisons le point : quel en sera le bilan ? Émettons plusieurs hypothèses : AJ gagne, le public est content et la championne s’en va en sautillant. Nikki accuse sa sœur -> Cat Fight -> Retour le lendemain à Raw -> Nouveau match entre les deux. Pas super, mais ça comblera du temps d’antenne. Deuxième hypothèse : Nikki gagne, le public n’est pas content car encore une fois elle s’est servi de la pauvre Brie pour parvenir à ses fins. Brie s’en prend à sa soeur -> Cat Fight -> Retour le lendemain à Raw -> Match de championnat entre les deux soeurs (ou Triple Threat match vu qu’AJ aura sa revanche). Pas top non plus, mais bon, on consent de le regarder en accéléré.

Gagnante : Nikki Bella

The Usos vs Gold & Stardust vs Los Matadores vs The Miz & Damien MizDow : Match pour le championnat par équipe

Enfin un match qui a un temps soi peu de crédibilité. 4 équipes vont donc s’affronter pour tenter de ravir le titre aux Rhodes Brothers. Qui ont-ils en face d’eux ? Tout d’abord Los Matadores. Anciennement Primo et Epico, l’équipe a connu quelques heures de gloire. Une victoire contre les Real Americans l’année dernière, une participation à Wrestlemania XXX. Mais tout cela s’est très vite arrêté pour que l’équipe soit cantonnée à des matchs contre les 3MB. Dernièrement, la WWE a semblé vouloir leur redonner du galon, mais on n’y croit pas trop étant donné que même leur mascotte a, à elle seule, plus de charisme que l’équipe entière.

À côté de cela nous avons The Miz & MizDow. On ne peut pas s’empêcher de pleurer lorsque l’on voit Damien Sandow obligé de se pavaner en imitant chaque geste du Miz. Passer de Mr. Money in the Bank à mauvaise doublure du Miz, c’est triste. Quoi qu’il en soit, en tant que Tag Team l’équipe semble tenir la route il faut se l’avouer. Mais peut-on les voir comme futurs champions ? Non, mais il y aurait du potentiel. Étant donné que Damien s’offre un regain de popularité aux dépens du Miz, cela pourrait amener une rivalité sympathique entre les deux champions (Même si elle aurait un air de déjà-vu).

miz-dust

Passons maintenant aux plus gros concurrents pour les champions actuels, à savoir les Usos. Anciens champions par équipe, ce n’est pas la première fois qu’ils tentent de reprendre leur titre mais est-ce que ce sera la bonne ? On en doute, même si l’équipe a un immense potentiel catchesque en tant que Tag Team. Toutes ces équipes ont donc (plus ou moins) du potentiel pour nous offrir un bon match. De là à voir un changement de titre, c’est très peu probable.

Gagnant : Gold & Stardust

Dean Ambrose vs Bray Wyatt

L’un des matchs les plus attendus entre deux des plus dangereux catcheurs du moment. Replaçons les choses dans leur contexte : alors que Dean Ambrose allait enfin avoir sa revanche sur Seth Rollins, Bray Wyatt est intervenu pour casser l’ambiance et offrir la victoire au Mr. Money in the Bank. Quelle folie pourra-t-on dire que de se mettre en travers de la route du « Lunatic Fringe ». Bray Wyatt ne tarda pas à répliquer en cherchant à démolir psychologiquement sa nouvelle cible en le mettant face à ses problèmes, se glissant au plus profond de son esprit … en le confrontant à son père emprisonné, sa mère qui l’a laissé à l’abandon, le tout ponctué par des apparitions/disparitions à rendre jaloux Gérard Majax. Mais il en faut plus pour déstabiliser Dean Ambrose, qui réussit tant bien que mal à répliquer aux long discours du « Eater Of Worlds ».

On aurait bien évidemment souhaité moins de blabla et plus d’action entre ces deux protagonistes. Mais on ne pouvait pas non plus en attendre moins lorsque l’on parle d’une rivalité concernant l’ancien leader de la Wyatt Family. Dean Ambrose a pu ainsi s’affirmer au micro, même si sa rivalité plus qu’intéressante envers The Authority s’en voit freinée. Qui survivra à ce clash de titans ? Là maintenant est la question. On aimerait qu’Ambrose revienne dans les Main Events, mais développer Bray Wyatt après la rupture de son clan serait une bonne chose également. Une rivalité à suivre donc sans aucun doute, peut-être de plus en plus ancrée dans la violence.

Vainqueur : Bray Wyatt

bray-wyatt

Alicia fox, Emma, Naomi & Natalya vs Cameron, Summer Rae, Layla & Paige (Divas Traditionnal Survivor Series Elimination Match)

Encore une fois un match que l’on pourrait considérer comme du remplissage plus qu’autre chose. En plus du principal match des survivants de la soirée, la WWE organise un autre match des survivants composé cette fois-ci uniquement de divas. C’est cependant par équipes de 4 qu’elle s’affronteront.

Malheureusement le match est annoncé de but en blanc alors que la compagnie de Stamford a concentré ses efforts uniquement dans la rivalité entre Nikki et AJ, ce qui est regrettable comparé à l’année précédente où un contexte tout aussi bancal fut mis en place. De par le caractère assez impromptu de ce match, il est donc assez difficile de donner un pronostic. Alors plutôt que de choisir n’importe quelle camp, on préfère parier sur la jeunesse (Paige).

Vainqueur : Cameron, Summer Rae, Layla & Paige

Team Cena (John Cena, Dolph Ziggler, Big Show, Erick Rowan & Ryback) vs Team Authority (Seth Rollins, Kane, Mark Henry, Rusev & Luke Harper)

Bien évidemment LE match de la soirée. 10 hommes répartis en 2 équipes s’affronteront pour mener leur équipe vers la victoire. D’un côté nous avons l’Autorité. Tyrannique et terrible, ne pensant qu’à ce qui est « Best for the Business », elle a un contrôle total sur le roster ainsi que sur la WWE tout entière. De l’autre côté on retrouve l’équipe menée par John Cena, composée de lui-même bien sûr, mais aussi de Dolph Ziggler, du Big Show, de Ryback et d’Erick Rowan. Comment ces équipes en sont arrivés là ?

Cena ayant refusé de rejoindre The Authority, celle-ci lui imposa un match par équipe aux Survivor Series. On se doutait d’ores et déjà que Seth Rollins et Kane en feraient partie. Peu de temps après, l’équipe du Big Show et de Mark Henry se mit à défaillir, entraînant une vicieuse attaque du World Strongest Man à l’encontre du World Largest’s Athlete. Mark Henry rejoignit donc peut après l’équipe de Triple H. De son côté, Rusev continua sa série d’invincibilité, raflant au passage le titre de champion US au Celtic Warrior, Sheamus. Sans surprise il rejoignit peu de temps après l’équipe. Restait alors une place à combler, et c’est Luke Harper qui vint alors se proposer pour être le cinquième membre. Son geste fut sans aucun doute très bien reçu puisqu’on lui offrit la semaine d’après le titre intercontinental sur un plateau d’argent. Avec à sa tête deux champions actuels, deux anciens champions du monde ainsi que l’actuel Mr. Money in the Bank, The Authority s’est donc tracé un chemin presque sans faute vers la victoire.

Passons maintenant à l’équipe menée par « The Champ », John Cena. Dolph Ziggler fut le premier membre à rejoindre de son plein gré le clan rebelle. Jack Swagger fit de même la semaine suivante, avant d’être massacré par les membres du clan adverse. Puis suite à la victoire de Rusev contre Sheamus et à la trahison de Mark Henry contre The Big Show, Sheamus et Show vinrent soutenir John Cena. Le clan était maintenant presque au complet. Presque en effet, puisqu’un cinquième membre manquait à l’appel. Ryback, que les deux clans tentèrent d’attirer dans leur équipe, refuse la proposition de John Cena à coup de Spinebuster. Ce ne fut que de courte durée puisque c’est plus tard dans la même soirée que le Big Guy se rebella contre Hunter et sa clique avant de finalement rejoindre le clan de Cena à son tour. Mais ce n’est évidemment pas tout.

cena-hhh-ryback

Cette semaine The Authority tenta de semer la confusion une dernière fois en organisant un match entre Sheamus et The Big Show, promettant au vainqueur un match contre le champion Brock Lesnar. Problème, Rusev et Mark Henry furent là pour mettre leur grain de sel, et ce fut à coup de World Strongest Slam sur la table des présentateurs que l’Irlandais fut mis hors-jeu. Panique à bord dans la Cenation ! Mais heureusement c’est avec Erick Rowan que l’équipe fut finalement complète à la dernière minute, de manière totalement désorganisée certes, mais complète.

Quelle équipe a les meilleures chances de remporter la victoire ? Si l’on fait le calcul, l’équipe de The Authority présente de meilleurs atouts. Mais l’équipe de Cena n’est pas loin derrière. Mais ces équipes sont tantôt soudés, tantôt fragiles. Car oui à la WWE, rien n’est plus sensible qu’une alliance éphémère compte tenu du caractère bien trempé de chaque participant.

Vainqueur : Team Authority

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut