Preview

Tables, Ladders and Chairs… and Stairs : le Demolition Derby de tous les dangers pour John Cena

Dimanche prochain, la WWE organisera son dernier pay-per-view de l’année, Tables, Ladders and Chairs… and Stairs. Un nom à rallonge pour illustrer toutes les stipulations qui seront présentes dans ce que la WWE qualifie de Demolition Derby. Seulement trois semaines après des Survivor Series marquées par la fin de The Authority, la WWE peut-elle nous offrir un beau cadeau de fin d’année ? Revue de la carte.

john-cena-tlcs

Nikki Bella vs AJ Lee : Match pour le championnat des Divas

Rebelote trois semaines après, on prend les mêmes et on recommence, enfin presque car cette fois les positions sont inversées. AJ n’a plus son précieux qui est maintenant sur les épaules de Nikki grâce à sa soeur Brie qui a soldé son dernier jour de servante en ralliant la cause familiale. Les Bella Twins sont ainsi reformées même si l’égo de Nikki est toujours aussi fort. Les Yes lancés par Brie ont disparu et la rivalité se situe vraiment entre ces trois Divas avec une allure de Handicap match.

Pour AJ, la mission est simple, il lui faudra surpasser le désavantage numérique. Pour ça, elle peut compter sur son totem d’immunité de Diva de l’année. Le problème est que ce statut ne l’assure de rien face à Nikki surement encore plus jalouse et qui plus que jamais rivalisera de roublardise. Le trash talking est de rigueur entre les deux femmes depuis trois semaines donc le cat fight est forcément à prévoir. Les données restent les mêmes qu’aux Survivor Series. Si AJ ne l’emporte pas ce dimanche, on peut penser qu’elle consacrera les fêtes de fin d’année aux côtés de son cher et tendre combattant de l’UFC CM Punk. Tout est contre elle car pour l’instant Nikki Bella n’a pas eu le temps de s’imposer comme championne et le temps est trop court pour qu’elle perde alors qu’elle a un statut de Diva heel forte. La bonne pause habituelle avant d’attaquer le main event.

Gagnante : Nikki Bella

The Miz & Damien Mizdow vs The Usos : Match pour les titres par équipe

Ce match s’annonce comme une curiosité entre des champions qui éclateront forcément un jour et les Usos équipe de l’année 2014 qui a déjà bien gouté aux titres. La WWE a décidé d’impliquer Naomi, la femme de Jimmy Uso, dans cette rivalité scellée il y a deux semaines quand les jumeaux samoans ont remporté un Gauntlet match. Ainsi, la rivalité devient un vrai un contre un entre Jimmy Uso et The Miz. Une feud accélérée qui a eu pour but de montrer un Jimmy bien vénère tandis que le Miz ne s’est pas montré à la fête. Il faut dire que dans le même temps la montée de Damien Mizdow en personnage ultra divertissant a pris le dessus depuis longtemps quand on regarde un match de cette équipe et la WWE l’a bien compris.

Il y a trois semaines aux Survivor Series, c’est Mizdow qui avait fait le tombé victorieux sur Goldust. Et ici, le scénario a des chances de se reproduire dans la finalité. The Miz devrait subir les foudres des Usos qui ont tendance à oublier Mizdow. Il n’est question que de mettre les mains sur le Miz et donc pas vraiment de reprendre les titres et ça tombe bien car il est compliqué d’imaginer déjà une fin de règne pour le Miz et sa doublure alors qu’on sait très bien qu’ils vont avoir un bon petit règne histoire qu’à la fin une rivalité éclate entre eux. Pour la suite, A New Day s’impose mais vraiment c’est l’histoire entre The Miz et Damien Mizdow qui prendra le pas sur ces titres par équipe.

Gagnants : The Miz & Damien Mizdow

Chairs Match : Ryback vs Kane

Difficile de ne pas bailler rien qu’en parlant de ce match qui s’annonce comme le moment lourd du show, même si un autre match pourrait aussi recueillir ces chants. Le Chairs Match est la stipulation la plus pénible qui soit et jusqu’ici on a bien plus de mauvais que de bons souvenirs avec ce genre de match. Quand on voit les deux profils présentés, il est bien compliqué d’imaginer un match dont on se souviendra positivement.

Au bout du compte, ce match est fait uniquement pour remonter le matricule de Ryback, mis très en avant jusqu’aux Survivor Series où il avait alors sombré. En face, Kane l’utilitaire, là pour combler des trous et prendre les coups. Cette rivalité a été lancée au lendemain des Series quand Daniel Bryan a donné le rôle de vendeur de hot-dogs à Kane. Ryback est venu se moquer de Kane provoquant une bagarre puis le vendredi qui s’en est suivi, Kane vendait des t-shirts et s’est retrouvé à porter un t-shirt de Ryback. L’ancien Big Red Monster a vu rouge et saccagé le stand avant de venir mettre des coups de chaise à Ryback sur le ring. Et voilà comment on a ce match en PPV. Autant dire que ce sera le moment devant lequel on aurait forcément envie de faire Rage Quit mais il y aura heureusement des matchs plus intéressants à voir ensuite.

Gagnant : Ryback

kane-ryback-tcls

Rusev vs Jack Swagger : match pour le titre des Etats-Unis

Et c’est reparti pour un tour ! C’est bien ce qu’on se dit quand on voit cette affiche qui est du réchauffé d’une rivalité de l’été dernier qui a déjà donné deux matchs entre les deux hommes à Battleground puis à Summerslam. Ainsi, le contexte est facilement trouvé mais dénote aussi d’une voie actuellement sans issue pour Rusev. Il est compliqué de lui trouver un adversaire ayant l’étoffe de poursuivre sa montée donc on reprend par celui avec lequel il a le plus d’histoire. Avec le titre des Etats-Unis en jeu, le patriote bien aimé des foules américaines revient dans la partie sans Zeb Colter mis hors course par Rusev.

On devrait assister à une rediffusion digne d’une chaine de  la TNT avec un scénario qui devrait ressembler fortement à celui du match de Summerslam remporté par Rusev par KO, Swagger ayant refusé de taper. L’intérêt est ainsi inexistant car il est impensable d’imaginer que Rusev perde son invincibilité contre un adversaire qu’il a déjà ratatiné et même si l’horizon est bouché pour lui, cette rivalité ne peut pas s’étaler à nouveau sachant qu’il y aura autre chose ensuite au Royal Rumble.

Gagnant : Rusev

Stairs match : Big Show vs Erick Rowan

C’est l’ajout à l’intitulé du PPV et donc la première édition qui pourrait être on espère aussi la dernière de ce type de match. On essaye d’innover à la WWE et on prend les escaliers en fer comme arme unique pour un match. Cet instrument illustre la brutalité et ne montre que la puissance donc ici aussi on ne risque pas de passer un moment inoubliable. Big Show est le nouveau vendu depuis les Survivor Series et Erick Rowan s’est imposé comme son adversaire, puis les escaliers sont entrés en jeu lors d’un match entre les deux hommes à RAW.

On en a appris plus sur Rowan qui sait régler le compte d’un rubixcube et est un pur intello parait-il. Ce sera son tout premier match en solo en pay-per-view, l’occasion donc de montrer les bonnes dispositions entrevues jusqu’à présent. Mais face au Big Show, l’affaire s’annonce compliquée car avec cette stipu, fournir un match décent est un pari. Il y aura bien un vainqueur clair mais clairement Rowan n’est pas le plus avantagé. Big Show est redevenu un heel fort très pleurnicheur et une montage difficile à passer dans l’immédiat. Pas une régalade c’est certain.

Gagnant : Big Show

big-show-tlcs

Ladder match pour le titre Intercontinental : Luke Harper vs Dolph Ziggler

Il est d’usage de dire que ça pourrait bien être le show stealer, une notion que Dolph Ziggler super-héros des Survivor Series connait si bien qu’il en fait son slogan. Un match à l’échelle, ça a forcément de quoi favoriser ses qualités physiques faites de rapidité et d’agilité. Mais il ne faut pas non plus prendre à la légère Luke Harper qui arrive dans ce match en tant que champion même si Ziggler l’a souvent mis en difficulté depuis les Survivor Series où il l’avait éliminé par tombé.

Ziggy a ensuite eu l’avantage sans pouvoir concrétiser lors de deux matchs pour le titre, gagnant par décompte à l’extérieur puis prenant encore le dessus mais gagnant par disqualification. Les deux fois Luke Harper a ainsi pu conserver sa ceinture mais cette fois le gagnant sera clair et donc la flèche va vers Ziggler. Cependant, Luke Harper bouge bien pour un homme de son physique et les échelles sont des armes pour lui et il n’aura pas besoin de monter très haut les échelons pour aller cueillir le titre. Ce match s’annonce délicieux et engagé, le genre d’affrontement qu’on aimera voir entre deux hommes en pleine montée. Ce sera quand même le tout premier match solo en pay-per-view de Luke Harper mais avec Ziggler en face cette inexpérience devrait facilement être gommée. C’est du 50-50, une indécision qu’on aime et qui rajoutera à la qualité, mais au final l’homme fort victorieux est une sérieuse possibilité, Ziggler ne devant pas retoucher à un titre qu’il a récemment eu s’il veut poursuivre sa montée. Donc paradoxalement, d’un échec Dolph Ziggler pourrait monter un cran, c’est ce que tout le monde espère.

Gagnant : Luke Harper

TLC match : Dean Ambrose vs Bray Wyatt

Enfin on aura un vainqueur clair et pour cela c’est la stipulation la plus prestigieuse qui est donnée pour ces deux fous représentant le présent et le futur. C’est un match qu’on connait depuis les Survivor Series car quand Bray Wyatt a battu Dean Ambrose par disqualification après un coup de chaise du Lunatic Fringe, d’autres chaises, une table et une échelle sont entrés en jeu ensuite. Le clip vidéo pour le TLC match était ainsi déjà fait. Depuis, on a dépassé le stade des discours qui ennuyaient les semaines avant Survivor Series. L’affrontement est devenu physique avec une égalité. La WWE a bien pris soin de ne pas tirer la couverture vers un côté même si Dean Ambrose a d’abord pris l’avantage en détruisant le rocking chair de Wyatt, mais Wyatt s’est ensuite vengé en attaquant violemment Ambrose qui avait fini sur une civière.

On a même craint que Dean Ambrose serait finalement hors course mais il est revenu très vite à bord d’une ambulance et même avec une minerve au cou il avait réussi à avoir un petit avantage sur Bray Wyatt. Les signaux vont donc volontiers vers Dean Ambrose qui a besoin d’une victoire forte pour s’imposer comme super face fou. Bray Wyatt a pris l’habitude de s’incliner en PPV, surtout dans les matchs à stipu à l’exemple du Last Man Standing contre John Cena. Compliqué pour lui de ressortir en vainqueur et même en bonne santé, ce qui devrait aussi être le cas de Dean Ambrose. Edge, grand spécialiste des TLC, avait dit qu’on ne ressortait pas indemne de ce genre de match, prenant son exemple d’habitué des TLC. Et ici, avec ces deux personnages fous, des spots innovants peuvent être créés, plusieurs tables ne résisteront pas, ce match s’annonce comme une vraie curiosité et un possible grand moment de l’année 2014, en tout cas surement à des années lumière de l’horrible Cena vs Orton de l’année dernière.

Gagnant : Dean Ambrose

ambrose-wyatt-tlcs

Tables match : John Cena vs Seth Rollins

Les deux capitaines des Survivor Series se retrouvent pour leur premier vrai choc un contre un, enfin c’est en tout cas ce qui est annoncé sur l’affiche. Il y a trois semaines, Seth Rollins était reparti vaincu mais fort contrairement à John Cena étalé très rapidement par Big Show. Là où on aurait pu penser du coup à un affrontement entre Cena et Big Show, la WWE a eu la (bonne) idée de faire l’affrontement en PPV qu’on voit beaucoup en main event des house shows. Il s’agit de street fights où Cena fait systématiquement passer Rollins à travers une table pour gagner. Bien sûr ce sont les house shows et les faces gagnent presque tout le temps mais ça montre que les deux hommes se sont suffisamment affrontés pour ne pas donner un affrontement de qualité.

Avec Seth Rollins à la baguette, peu d’inquiétude. Il a même pris l’avantage avec des triple Powerbombs faisant passer Cena à travers une table lors deux derniers RAW. Ainsi, il a l’avantage psychologique si on peut dire mais c’est aussi dû à sa fidèle J & J Security qui pourrait bien jouer à nouveau un rôle dimanche. Comme Seth Rollins l’a dit, il n’a pas besoin de faire le tombé ou la soumission pour l’emporter. Le Tables match apparait de ce fait comme le match où Cena est le plus en danger, il avait bien perdu contre Sheamus par ce biais par exemple. Mais il y a une autre stipulation à ce match qui donne un enjeu fort, la place de challenger au titre de champion du monde poids-lourd de Cena qui est en jeu. C’est donc là que se situe la clé. Seth Rollins est ressorti suffisamment fort des derniers PPVs pour lâcher un peu de lest et le souci de la WWE sera d’accorder du crédit à John Cena au moins jusqu’à WrestleMania. Seule une table doit céder même si plusieurs craqueront certainement et la happy end pour souhaiter de joyeuses fêtes est à imaginer.

Gagnant : John Cena

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut