Actualité

Podcast de Steve Austin : Triple H parle de Roman Reigns, NXT et CM Punk

WWE

Alors que Raw s’est conclu sur une victoire de Daniel Bryan qui nourrit quelques espoirs, Triple H était quelques minutes plus tard aux côtés de Steve Austin pour un podcast spécial diffusé sur le WWE Network. Le COO de la WWE est revenu sur le Royal Rumble mais a également évoqué l’avenir avec Wrestlemania 31 et le Hall of Fame.

Triple H s’explique sur le cas de Roman Reigns

Huit jours après le Royal Rumble, Steve Austin ne pouvait pas ne pas mettre sur la table le sujet Roman Reigns. Évoqué dès les premières minutes du podcast, Triple H a tenté d’expliquer la difficulté du choix que cela a été de choisir Roman Reigns comme vainqueur du Rumble: « Lorsque nous racontons mal une histoire, les gens n’y croient pas. Ils seront critiques sur l’écriture de la storyline, son exécution, en particulier lorsqu’ils connaissent la réalité des coulisses. Nous pouvons utiliser la réalité en notre faveur en changeant des choses pour voir comment les gens vont réagir. Cette année, les gens ont eu l’impression que Bryan a jobbé au Rumble et que Reigns a été fortement pushé. Nous avons ajusté cela. […] Dans le public sont assis l’un à côté de l’autre un gamin de dix ans, une bande de jeunes qui ont la vingtaine, un couple de parents, des personnes âgées. Nous touchons chaque âge, race, religion… C’est dur de dire: « Ce type est le mec qui plaira à tout le monde. » C’est dur de dire qu’un type sera le face et l’autre le heel car la moitié de la foule va aimer le face, et l’autre va aimer le heel. »

Triple H et Austin ont pris pour exemple l’épisode du King of the Ring 1996 pour démontrer que rien n’est jamais certain pour les dirigeants. En mai 1996, Shawn Michaels et Triple H brisent le kayfabe en serrant dans les bras Scott Hall et Kevin Nash à la fin d’un house show important au Madison Square Garden. Les membres de la Degeneration-X disent au revoir à leurs potes qui partent pour la WCW. Un mois plus tard, alors que c’est Triple H qui devait remporter le tournoi, Austin sort vainqueur. Ce soir-là naîtra la fameuse promo « Austin 3:16 ». Michaels étant champion de la WWF, Triple H est le seul à être puni par Vince McMahon.

Austin a déclaré qu’il n’était pas prêt à l’époque pour ce qu’il allait arriver mais il a saisi l’opportunité qu’on lui a tendu. Triple H a ajouté: « J’entends souvent les gens dire: « Roman Reigns n’est pas prêt ». Je pense que personne n’est prêt, peu importe ce que peuvent penser les gens. C’est une position qui est dure à tenir et tout le monde met une cible dans votre dos lorsque vous êtes à cette place. » Le COO de la WWE a pris sa propre carrière pour exemple en déclarant qu’il pensait dur comme fer qu’il était prêt en 1996 mais qu’avec le recul, il pense qu’il était loin de l’être.

« Le Kayfabe est mort »

Triple H a également évoqué la situation générale dans laquelle se trouve la WWE en proclamant: « Le kayfabe est mort ». Il a précisé sa pensée en déclarant que s’il y a quelques années il n’y avait que les dirt sheets qui tentaient de donner des « informations » sur les coulisses de la WWE, aujourd’hui ces informations sur l’envers du décor sont traitées par des médias mainstream media tels que Miami Herald ou le Rolling Stone Magazine.

NXT a été également un des sujets de l’interview. Une question d’un fan sur Twitter a été affichée à l’écran où le fan demandait si la WWE préférait un catcheur qui s’est fait un nom sur le circuit indépendant ou un catcheur avec peu d’expérience. Triple H a répondu: « Cela dépend du gars. J’ai vu des gars comme Kurt Angle qui n’avait jamais regardé la WWE avant d’y signer et il a connu le succès plus vite que n’importe qui. Il était un grand athlète mais avait aussi l’attitude pour réussir.  Parfois lorsqu’on prend un mec qui était sur le circuit indépendant, c’est plus dur de lui faire oublier ses mauvaises habitudes que d’apprendre ce qu’il faut à un gamin qui n’a jamais mis un pied dans le ring mais qui est un fan depuis tout petit. Certains mecs du circuit indépendant arrivent au Performance Center et sont de vraies éponges, ils intègrent tout ce qu’on leur apprend, d’autres arrivent et veulent faire ce qu’ils savent faire et n’acceptent pas les conseils qu’on leur donne. Nous voulons que les gars qui signent chez nous jouent la partition qu’on leur donne. On n’essaie pas de changer ce qu’ils sont, on n’essaie de faire en sorte qu’ils soient conformes à ce que notre public aime, ou en tout cas à ce nous proposons à notre public. Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent par rapport au style de chacun, la compagnie la plus prospère est la WWE. »

Chyna au Hall of Fame ? Oui mais…

Il y a trois semaines a été annoncé l’intronisation en mars prochain de Randy Savage au Hall Fame. Austin a demandé s’il y avait une chance que Chyna y soit un jour. « Est-ce qu’elle le mérite ? » demande Triple H. « Absolument. Elle a à 100% changé le business, a fait ce qu’aucune femme n’avait fait auparavant, elle était géniale, c’était une super catcheuse mais il y a un revers de la médaille. J’ai un enfant de huit ans. Imaginons qu’elle soit annoncée au Hall of Fame et que mon fils aille sur internet pour en savoir plus sur elle car il ne la connait pas. Sur quoi va t-il tomber ? Je ne critique aucun mode de vie ou choix, chacun a ses raisons. Ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît« . Le COO de la WWE a précisé sa pensée en disant que la carrière n’était pas le seul facteur dans le choix des Hall of Famers mais que leur image était aussi un élément important.

« Je n’ai jamais eu de rancœur envers CM Punk »

C’est avec surprise que le cas de CM Punk a été inclus à la conversation. Austin a questionné l’ancien champion du monde sur la relation qu’il a entretenu avec le natif de Chicago. « Je me souviens avoir entendu parler de lui lorsqu’il s’était rendu à l’OVW (ndlr: pour assister à la victoire du titre poids-lourd par son ami Cliff Compton). Les gens disaient que je le détestais, que je l’aurais fini. Ce n’est pas un tacle mais je ne savais même pas où il habitait, on n’a jamais passé du temps ensemble en dehors de la WWE. Comment pouvais-je le détester alors que je ne le voyais jamais ? Je n’ai jamais eu de rancœur envers lui. Nous avons travaillé ensemble (ndlr: lors de l’été 2011), Nash a été inclus à la storyline. Les décisions ont été prises par Vince et c’était dans le but de le rendre plus populaire auprès de la foule. Punk est quelqu’un de bizarre, je ne dis pas cela pour le descendre mais c’est difficile de le connaître, il parle peu, il ne communique pas très bien.« 

Austin a posé l’ultime question, si un retour de Punk à la WWE était envisageable: « Il ne faut jamais dire jamais. Si les fans le souhaitent, si c’est ce qu’il y a de mieux pour le business, je sais que ça peut paraître cliché mais si c’est dans le meilleur intérêt de tout le monde, cela peut arriver. Mon regret est de ne pas pouvoir surmonter tout cela. Mais s’il n’a pas envie d’être là, si ce n’est plus sa passion, alors il n’a pas à être là. On ne peut pas faire ce métier si vous ne l’aimez pas.« 

Stone Cold a demandé à Triple H qu’est-ce qu’il changerait à propos de Raw s’il en avait la possibilité. « Probablement plus de temps pour les storylines. S’il y avait une chose que je pourrais changer ce serait de revenir à un format de deux heures. Trois heures de télévision c’est très dur à réaliser. » Triple H a plus ou moins avoué que la WWE pourrait revenir à un format de deux heures mais le choix est dans les mains de Vince et implique de l’argent.

2 commentaires

Les plus lus

En haut
//ad6media