Actualité

Darren Young ne se sent plus soutenu par la WWE

Cette semaine la WWE a posé son ring à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis pour quelques shows. Des shows organisés un peu différemment de ceux qu’elle a l’habitude de faire puisqu’on n’y verra aucune catcheuse. Une autre superstar ne fait pas non plus partie du voyage à cause de son homosexualité, Darren Young.

La raison est connue de tous, l’homosexualité est considérée là-bas comme un crime. Pour cette raison la WWE a préféré ne pas y emmener Darren Young, qui a fait son coming-out en 2013, à l’époque fortement soutenu par la compagnie des McMahon.

Mais Darren Young n’est pas très à l’aise avec le fait que la WWE aille se produire dans un pays où ses droits sont considérés comme un crime, tout comme ceux des femmes y sont bafoués. Et il a tenu à le dire sur Twitter.

« Pourquoi continuons-nous d’envoyer le meilleur du divertissement dans un lieu comme Abu Dhabi alors qu’ils y méprisent les femmes et les gays ? Ah, j’ai compris ! #MillionsOfDollars »

Un tweet qu’il a ensuite supprimé, vraisemblablement à la demande de la WWE. Mais Young a tenu à maintenir son mécontentement sur son compte Twitter.

« Ma liberté d’expression est partie. Partie mais pas oubliée ».

« J’ai l’impression que personne ne me soutient et cela me fatigue. Le combat est réel. Je suis un homme. »

La WWE s’est ensuite expliquée sur la situation dans un communiqué dans lequel elle continue d’exprimer son soutien à Darren Young.

« La WWE ne fait aucune discrimination quant à l’âge, l’origine, la religion ou l’orientation sexuelle, et continue de soutenir Fred Rosser (a.k.a. Darren Young) sur l’évocation publique de sa sexualité.

Malheureusement, la WWE ne peut changer les lois et cultures des pays du monde et c’est pour cette raison que nous n’avons pas envoyé Darren Young sur les prochains shows aux Emirats Arabes Unis, pour sa propre sécurité.

La WWE supporte aussi totalement Fred Rosser sur le droit de donner son avis sur ses propres comptes de réseaux sociaux, plutôt que sur les plateformes médias de la WWE. »

Un communiqué qui, notamment la dernière phrase, sonne un peu comme un double langage si la WWE lui a vraiment demandé de supprimer son tweet.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut