Actualité

Bill DeMott démissionne de son poste d’entraineur, mais nie les accusations

Cela a été le sujet le plus discuté de la semaine. Après avoir été la cible de nombreuses accusations d’anciens catcheurs sous contrat de développement à la WWE, Bill DeMott vient d’annoncer qu’il a décidé de quitter son poste de coach en chef du Performance Center.

« Je nie les récentes accusations faites à mon encontre, cependant, pour éviter tout embarras ou dommage à la WWE, j’ai décidé de démissionner de mon poste à compter d’aujourd’hui. »

En début de semaine, un mémo de Austin Matelson, ancien catcheur à NXT sous le nom de Judas Devlin, a été rendu public. Ce mémo, envoyé en 2013 à plusieurs officiels de la WWE, contient de nombreuses accusations envers le désormais ancien coach : propos racistes, homophobes, humiliations, incitation au suicide, mise en danger de la santé de plusieurs employés, etc. Déjà en 2012, Kevin Matthews, en développement à la WWE en 2006, avait mis en lumière les méthodes particulières d’entraînement de DeMott.

Concernant les accusations de Matelson, la WWE avait répondu quelques heures après les révélations aient été faites par un communiqué de presse: « La WWE a pris très au sérieux les accusations faites par Austin Matelson il y a deux ans, en conduisant une enquête qui n’a pas permis de valider ces allégations. Néanmoins, la WWE continue de renforcer ses politiques et procédures pour assurer un environnement d’entraînement positif. »

Quelques catcheurs soutiennent les propos de Matelson

Néanmoins, de nombreux anciens catcheurs de la WWE ont montré leur soutien envers Matelson. On peut lire sur Twitter: « C’est triste mais (extrêmement) vrai. Partagez s’il vous plait si vous ne voulez pas que vos héros soient abusés ou maltraités » a commenté Briley Pierce, frère de Dolph Ziggler. « Ne laissez pas la WWE couvrir cette affaire. Le harcèlement et l’homophobie n’ont pas leur place dans le catch, tout comme Bill DeMott. » a ajouté Joey Ryan, qui a passé un essai sous les ordres de DeMott. « J’aime et je me sacrifie pour le catch. Un Hart peut me donner une leçon quand il veut. Un connard de je-ne-sais-rien qui me gifle alors que j’ai une commotion, c’est différent. » réagit Ethan Carter III, anciennement Derrick Bateman à la WWE.

En plus de toutes ces accusations portées sur la personne de Bill DeMott, des accusations de harcèlements sexuels entourent également le système de développement de la WWE. Il y a quelques mois, Trent Barreta, qui soutient Devlin comme les personnes précédemment citées, avait répondu la chose suivante à un fan qui lui demandait s’il était la version masculine de Bailey : « Non, elle est bien plus jolie. Et je ne me fais pas harceler sexuellement par un de mes coachs. » Une ancienne Diva de NXT a publié cet après-midi sur Reddit un message dans lequel elle déclare avoir été victime de ce genre de harcèlements.

Cliquez pour commenter

Articles populaires

En haut