Actualité

Sir Paul, le plus gros uploader de shows de catch et de MMA arrêté

La police britannique a mis la main sur l’un des pirates les plus connus des fans de catch, Sir Paul.

kickiassto

Il se faisait appeler Sir Paul et s’il vous est arrivé de télécharger quelques shows de catch en torrent vous avez déjà vu ce pseudonyme à plusieurs reprises. Sir Paul mettait en ligne chaque semaine la plupart des shows de catch de la WWE et d’autres compagnies, ainsi que des shows de l’UFC illégalement en torrent. Lesquelles étaient ensuite redistribués sur de nombreux sites de téléchargement.

C’est désormais terminé. En effet la police britannique a arrêté ce mercredi, chez lui à Leicestershire en Angleterre, l’homme de 55 ans responsable de ce piratage massif. Sa maison a été entièrement fouillée et plusieurs ordinateurs ont été saisis.

3,2 TB de fichiers distribués illégalement

Au total la Police Intellectual Property Crime Unit (Police des Crimes Contre la Propriété Intellectuelle) avance d’énormes chiffres. C’est au total plus de 3,2 TB et plus de 3000 vidéos que Sir Paul a mis en ligne illégalement selon la police. Et il ne s’agit ici que de ce qui a été uploadé. Toujours selon la PIPCU, ces uploads ont généré au minimum plus de deux millions de téléchargements, faisant perdre aux compagnies concernées plusieurs millions de livres.

La WWE et l’UFC luttent sans relâche contre le piratage de ses shows et sont de loin les plus réactifs quand il s’agit de faire supprimer des liens de téléchargement ou des fichiers mis illégalement en ligne. Seul le peer-to-peer reste difficile à maîtriser. Il y a quelques années c’était un dénommé « Rudos », lui aussi très actif dans le domaine, qui avait subit le même sort que Sir Paul.

Jim Langham, le vice-président principal de la WWE s’est exprimé hier sur le sujet : « La WWE permet à ses fans de regarder légalement ses contenus — à la télévision, en pay-per-view, sur Youtube et sur le WWE Network. Nous continuerons de protéger de façon agressive notre propriété intellectuelle et lutteront contre le piratage sous toutes ses formes ».  Du côté de l’UFC, Kirk Hendrick, principal avocat de la compagnie, explique « Nous prenons le piratage très au sérieux et continuerons de travailler avec la justice dans le monde entier pour lutter contre le piratage et le partage illégal des contenus de l’UFC »

Cliquez pour commenter

Articles populaires

En haut