Hall of Fame

Rikishi, l’écrasante introduction au Hall of Fame

Quand on est Samoan, finalement rien de plus évident que de finir par atterrir au Hall of Fame de la WWE. C’est au tour de Rikishi d’y entrer en cette année 2015.

rikishi

En venant de l’illustre famille Anoa’i aux 101 branches généalogiques remplies de catcheurs, Rikishi ne pouvait que se faire une place dans ce milieu. Une place même très imposante avec son gabarit hors norme faisant penser à un sumo, d’ailleurs son identité de Rikishi à la WWE est venue de là. Dans l’imaginaire du fan lambda, Rikishi est ce balourd qui aime écraser son derrière très imposant à la tête de ses adversaires, encore maintenant car il n’a pas mis encore la flèche.

Mais le papa de Jey et Jimmy Uso ne s’est pas distingué que par son derrière et ses talents de danseur. Avant d’arriver à la WWE il était Fatu et il a formé une équipe avec son cousin Samu. Au Canada, au Texas ou la WCW, le duo se fait un nom, la Samoan Swat team, avec au passage un manager nommé Paul E. Dangerously à un moment donné. Et avec son autre cousin Yokozuna, Rikishi débarque ainsi en trio à la WWF en 1992. Ils s’appellent alors The Headshrinkers avec un titre par équipe en prime et après le départ de Samu, Rikishi aura Sione comme partenaire pour toujours avoir cette identité samoane.

Il n’est pas encore Rikishi mais toujours Fatu. Le changement complet intervient en 1995 avec un personnage cool. La transition est assumée et après une absence pour fréquenter l’école de Dory Funk, il devient le Rikishi qu’on connait et qui rentrera dans le Hall of Fame. Plus massif, il est danseur avec Too Cool mais aussi une montagne dure à bouger, l’exemple en est les sept éliminés au Royal Rumble en 2000.

rikishi-too-cool

Il remporte le titre Intercontinental en battant Chris Benoit puis pendant une bonne année, il devient plus dur et rentre dans la danse du main event pour le titre de la WWF. Il s’associe avec Triple H contre Steve Austin qu’il renverse en voiture et feude avec son cousin The Rock. Oui tous les samoans sont cousins dans le catch. Et dans le Hell in a Cell rempli de Superstars à Amargeddon, il passe à travers la cage sur un Chokeslam du Taker.

Son passage en heel est quand même assez court mais lui aura donc permis de côtoyer le main event. Une sévère blessure au coude stoppe son élan et il revient fin 2001 avec son derrière mis en évidence notamment pour entrer en contact avec Vince McMahon. Ensuite c’est par équipe avec Rico puis son ancien complice Scott 2 Hotty qu’il décroche deux titres par équipe. Il quitte la WWE en 2004 avant d’écumer le circuit indépendant et la TNA brièvement. Un dernier match gagné à la WWE contre Heath Slater en 2012 et le voici donc près à prendre pas mal de place dans le Hall of Fame et ainsi rejoindre au tableau son cousin Yokozuna qu’il avait intronisé en 2012.