Résumé

RAW : dernière ligne droite avant… WRESTLEMANIA BABY

lesnar-reigns

Sting ouvre le show. STING EST L’OPENER DE MONDAY NIGHT RAW. Il sait qu’il est le dernier soldat de la WCW mais contrairement à ce qui a été dit, il n’est pas venu pour relancer la guerre. Il veut mettre un terme au règne de terreur de Triple H qui dure depuis 15 ans. Il est interrompu par Stephanie McMahon qui n’apprécie guère le ton employé pour parler de son mari. Si Sting était un gros poisson dans la petite marre WCW, à la WWE il n’est que du plancton. Quand ils ont perdu la guerre, lui et la WCW ont également perdu leur intégrité, leur dignité et leur fierté et à Wrestlemania il perdra aussi le respect des  fans quand Triple H en aura fini avec lui. Elle essaye de lui donner une gifle mais est interceptée telle une passe de Russell Wilson. Hunter arrive alors très énervé et s’empare de sa masse favorite mais voyant que Sting a sorti sa batte de sous son manteau il préfère ne pas tenter le diable et rentrer aux vestiaires.

Nikki Bella avait offert un match de championnat à un membre de l’équipe Paige & AJ Lee.  C’est Paige qui a tenté sa chance mais après 10 minutes de combat, Nikki a conservé son titre suite à un coup de coude involontaire d’AJ sur sa partenaire. Après le match les deux coéquipières se sont battues jusqu’à l’intervention des arbitres.

Snoopmania is running wild

Snoop Dogg était venu faire la promo de Wrestlemania mais a été interrompu par Curtis Axel qui lui voulait promouvoir son mouvement Axelmania tout en crachant sur la Snoopmania. Snoop dit qu’il manque la plus importante de toutes les manias quand Hulk Hogan fait son arrivée. Les deux virent Axel du ring et prennent la pose.

Rusev n’a fait qu’une bouchée de Swagger et a continué à lui porter The Accolade bien après la fin du match jusqu’à l’interruption de John Cena. C’est le Bulgare qui ressortira vainqueur de cette confrontation après avoir porté l’Accolade à Cena sur la table des commentateurs.

Bray Wyatt, le nouveau visage de la peur

Bray Wyatt est dans le ring pour nous révéler ses vérités. La vérité c’est qu’on est tous coupables, on se déteste tous. On est tous des menteurs, l’Undertaker est menteur mais lui n’est pas un menteur. A Wrestlemania, il scellera le destin de l’Undertaker et prendra sa place légitime parmi les Dieux en tant que New Face of Fear.

Dans la lutte pour le titre Intercontinental, R-Truth et Dean Ambrose ont battu Stardust et Luke Harper, mais surtout Dolph Ziggler a battu Daniel Bryan dans un match qui avait Ambrose pour arbitre spécial. Les choses ont rapidement dégénérées après le match et tous les participants au match de dimanche se sont foutus sur la gueule.

Reigns court déjà après la ceinture de Lesnar

Paul Heyman nous dit qu’il a déjà tout fait pour nous convaincre de regarder son client Brock Lesnar fracasser Roman Reigns à Wrestlemania, si on n’est pas convaincu il ne peut plus rien y changer. L’année dernière, il avait prévenu que Lesnar briserait la streak de l’Undertaker et on ne l’a pas cru, il nous avait aussi prévenu que Lesnar éjecterait John Cena du main event et on ne l’avait pas cru. Cette année il nous prévient que Brock Lesnar détruira Roman Reigns et on ferait mieux de le croire parce que Reigns n’a pas ce qu’il faut pour prendre le titre des mains de Lensar. Reigns arrive alors et fait face au champion, qui lève son titre en signe de provocation. Reigns lui arrache littéralement des mains et lève la ceinture à son tour. Le show se termine alors que les deux tentent de s’approprier la ceinture de champion.

Dans le reste de la soirée, Zack Ryder a aidé son équipe de jobbers à gagner contre l’équipe de jobbers de Mizdow, Randy Orton a battu Seth Rollins et la J & J Security dans un match handicap, Los Matadores et El Torito ont battu Tyson Kidd, Cesaro et Natalya.

2 commentaires

Articles populaires

En haut