Reportage

On y était : La Tiger Pro Wrestling à Marseille

La TPW veut mettre l'accent sur le catch féminin — © VoxCatch/Kevin Colloc

« Je voulais Marseille ». Le décor est planté. Vince’NT et la TPW ont l’intention de faire de l’Athènes des Gaules l’un des camps de base de la promotion. Et cela a débuté avec un show inaugural à l’Espace Saints Anges, une ancienne chapelle reconvertie en salle de spectacle. De quoi donner un aspect évangélique aux 10 lutteurs présents pour cette soirée. « Notre objectif est de proposer des affrontements inédits uniquement entre catcheurs français mais avec des styles complètements différents : Blue Falcon est tourné vers la Lucha Libre alors que Tristan Archer propose un style « Strong Style », c’est à dire avec des coups portés. La force du catch français c’est sa diversité » a souligné le « King of Kick », vainqueur ce soir-là de West, élève de la TPW qui a fait ses grands débuts sur le ring.

Vincent a également rappelé le côté familial dont bénéficie le catch sur le territoire. « Nous sommes avant tout une bande de potes. Il suffit de passer quelques coups de fil pour que tout le monde réponde présent même s’il y a quelques sacrifices à faire. Nous nous retrouvons ensuite une heure avant le show pour échanger mais il n’y a pas de stress ou d’appréhension, tout est prêt et chacun sait ce qu’il a à faire ».

« Les fans français aiment le catch féminin »

Quelques heures avant le show, le monde des fans de catch tremblait en apprenant le départ à la retraite d’AJ Lee. Si outre-atlantique le statut des Divas fait pas mal de remue-ménage, il reste tout aussi sensible en France. « A la TPW nous considérons le catch féminin comme un moment à part entière du show et pas simplement comme un bouche-trou avant le Main-Event. Mais cela n’est pas le cas dans toutes les promotions du pays où elle ne sont pas toujours assez mises en avant. Il faut un côté féminin au show et les fans français aiment le catch féminin car il permet de créer du divertissement ».

La centaine de spectateurs a d’ailleurs pu assister à une belle opposition entre la championne féminine de la FRPW, Eloanne, et Amale. Une rencontre de près de 10 minutes où brutalité et technicité ont volé un instant la part belle aux messieurs. Dans les autres rencontres, Jefferson a battu Jordy Style en opener, le colossal Ragnar Rok a vaincu Johnny Hogger et Blue Falcon l’a emporté face à Tristan Archer dans un match à rebondissements.

Un tournoi désignera le futur champion

Pour définitivement poser son drapeau sur la Ville Rebelle, la Tigers Pro-Wrestling organisera le 2 mai prochain un tournoi exclusivement masculin pour désigner son champion. Avec 3 tours et un roster quasi-identique à celui du 4 avril, nous pouvons nous attendre à nouveau à un show de qualité. Et bonne mère qu’il est difficile d’y sortir un favori.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut