Interview

Celian Varini : « Le catch indy européen a plus le vent en poupe qu’auparavant »

Tu es un régulier à l’APC. On te voit un peu partout dans le catch français, non ?

Moins en ce moment. Vous savez que les budgets sont extrêmement limités donc au début tu dépannes, tu fais partie de la famille du catch, c’est sympa, tu rencontres des gens, puis tu t’aperçois qu’il y a quand même beaucoup de gens qui sont pas très sérieux. Donc au final tu préfères bosser avec des gens avec qui tu t’entends bien. Qu’il y ait du monde ou pas, on s’amuse bien, on est fiers du boulot à la fin. Je bosse encore avec quelques structures en France mais beaucoup moins qu’avant.

Qu’est-ce que tu penses de l’évolution de la scène européenne en ce moment ?

Comme on dit, le catch il y a des hauts et des bas, il y a toujours des moments où ça marche plus que d’autres. En ce moment j’ai l’impression que le catch indy européen a plus le vent en poupe qu’auparavant. Avec internet, Facebook et compagnie, ça a facilité les échanges. Il y a de plus en plus de Français qui vont bosser à l’étranger et de plus en plus d’étrangers qui vont bosser en France. Ces échanges, ça crée un peu une émulation et j’aime bien ça car cela donne de l’expérience aux gars, ce dont ils ont besoin énormément, et nous ça nous fait voir de nouvelles têtes.

Qu’est ce que tu penses de la carte de l’ICWA pour Revolution 7 ?

Tommy End nous a sorti de supers matchs l’an dernier, c’était vraiment impressionnant. Le show que j’avais préféré c’était Adrenaline, même s’il y avait pas grand monde, même si ça a été à mon avis un problème financier pour Booster. Peu importe, ça restera. C’était vraiment très spécial, il y avait une ambiance de fou et des matchs incroyables. Il y avait un petit côté Fight Club. Je me souviens des matchs de Tommy, aussi du Chris Hero vs Tristan Archer. Bad Bones je le connais un peu, j’ai bossé avec lui sur la TNA car il était venu sur la tournée européenne l’année dernière. Le mec est super sympa en coulisse et quand il est dans le ring c’est une bête humaine, il fait presque peur. Il a vraiment la gnaque, il est bon. C’est un mec qui s’est beaucoup amélioré, je l’avais vu comme tout le monde il y a dix ans quand je faisais mes voyages à la wXw. C’était un gars parmi tant d’autres, il était bon mais je m’évanouissais pas en le regardant. Maintenant il y a vraiment un truc, il a un look incroyable, une intensité de ouf et ça catche bien.

Des fans demandent un retour de la TNA en France. Penses-tu que c’est réalisable ?

Je pense que ça a jamais été autant réalisable que maintenant. On a été deux ans de suite avec Gregory Deas commenter sur place. À chaque fois les Américains nous demande quand est-ce que c’est possible de revenir en France. Il compte un peu sur moi mais je ne suis pas producteur de spectacles, je ne suis pas promoteur. Donc j’essaie de mettre les personnes en relation. Cette année ça a quasiment été fait, finalement ça ne s’est pas fait. Là on retravaille pour que ce soit le cas en 2016. Ce n’est pas sûr à 100% mais ça n’a jamais été aussi proche de se faire que maintenant. Ce n’est pas une remarque politique, je n’essaie pas de botter en touche mais c’est la vérité. Tant que ce n’est pas fait, je n’annonce rien mais c’est en voie positive, pas encore en bonne voie mais dans le bon sens.

Cliquez pour commenter

Articles populaires

En haut