Interview

Luchanniversary : Quelques questions à Tengkwa, Kenzo Richards, Christianium et Fabio Constantino

Dimanche dernier, nous nous sommes rendus à Nanterre pour les dix ans de l’APC avec son show Luchanniversary. On en a profité pour recueillir les impressions de quelques protagonistes de la soirée. Ont répondu à nos questions: du côté néerlandais Kenzo Richards et Tengwka, du côté français Fabio et Christianium.

^F3353B63419242EC61338F653BA9799856C2CB13950602E0A4^pimgpsh_fullsize_distr

Tengkwa: « J’aimerais voir plus de catch technique en Europe. »

Que penses-tu de ton match de ce soir contre Harlem ?

C’est la première fois que j’affronte Harlem. Je connaissais son travail, je savais qu’il s’est entraîné au Mexique, qu’il s’est entraîné un peu partout en Europe. C’était mon premier match contre Harlem et je dois dire qu’il m’a impressionné. C’est l’un des meilleurs. Je me sens mal de l’avoir affronté qu’aujourd’hui, j’aurais dû avoir un match contre lui il y a cinq ans. Je suis impatient de le retrouver dans le ring.

Tu étais sur la carte des shows Revolution 6 et Adrenaline de l’ICWA en mai dernier. Tu n’est pas prévu cette année.  Quels sont tes plans concernant la France pour les prochains mois ?

Je suppose que c’est un peu de ma faute [que je ne sois pas sur la carte] car je suis vraiment fainéant en ce qui concerne la recherche de bookings. En fait, je n’ai jamais envoyé mon CV, je reste assis chez moi à attendre qu’on m’appelle. Je ne suis pas prévu à l’ICWA mais il n’y aucun malentendu entre nous, je suis toujours ami avec Booster. J’espère que je serais de retour prochainement.

Ton ami Tommy End est en pleine tournée en Amérique du Nord. Que penses-tu de son succès ?

Oh, il le mérite. J’ai commencé le catch avec Tommy il y a 14 ans. Cela fait longtemps que nous sommes en activité maintenant. Tommy travaille très dur pour y arriver, il dédie toute sa vie au catch. Je dois admettre que j’avais la même ambition quand j’ai démarré dans le catch mais je me suis disloqué l’épaule il y a sept ans et après cette blessure j’ai revu mes objectifs à la baisse. Je suis plus concentré sur le catch aux Pays-Bas. Tommy End est concentré sur sa carrière dans le catch, il va partout dans le monde. Je suis très fier de mon ami, c’est super ce qui lui arrive.

Que pense-tu de l’état actuel du catch sur la scène européenne ?

Ce que je peux dire, et je ne sais pas si on sera d’accord avec moi, j’ai toujours eu du respect pour les gars qui ont fait ce que le catch européen est aujourd’hui. Je parle des mecs de World of Sports (ndlr: émission de la BBC très populaire des années 60 à 80), toutes les légendes britanniques, il y a une tonne de légendes en France aussi, de la période Europe Catch. J’étais heureux de voir Claude Roca ici ce soir. J’aimerais voir plus de catch technique, à l’européenne, en France et à l’APC. Bien que je porte un masque et je suis un grand fan de lucha libre, j’essaie de combiner le style lucha libre au style européen traditionnel. J’aimerais voir plus de catch technique en Europe, que le catch européen reste fidèle à ce style et ne pas trop verser dans le catch aérien. Je ne veux pas offenser les gars qui font beaucoup de manœuvres aériennes, j’en fais également, mais n’en faites pas trop.

Pages : 1 2 3 4

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut
//ad6media